renouvellement

Colloque / Les publics de l’orchestre

ETAT DES LIEUX DE LA CONNAISSANCE DES PUBLICS

A l’heure où de nombreuses questions se posent à propos des publics et de leur renouvellement, il paraît important de changer de perspective et de mieux rassembler les connaissances existantes sur la réalité et la diversité des publics actuels.

Quels sont les profils socio-démographiques des personnes qui fréquentent les salles de concert ? Comment cette pratique s’est-elle construite chez ces personnes ? Et par quel type de comportements et de préférences, cette construction des goûts se traduit-elle ? Le concert classique est-il un moment de sociabilité, de partage ? Ou s’apprécie-t-il dans le seul face-à-face avec un compositeur, un interprète ou un orchestre ? La majesté des lieux a-t-elle un rôle à jouer dans cette expérience intime ? Peut-on constater le résultat des programmes d’actions éducatives et culturelles engagés par les orchestres depuis une quinzaine d’années ?
A l’occasion de la présentation des résultats de l’enquête nationale sur les publics de l’orchestre, l’Association Française des Orchestres propose ainsi de dresser un véritable état des lieux des connaissances sur les publics, centré sur des thématiques intéressant particulièrement les orchestres : la démocratisation culturelle, la diversité territoriale, l’impact des salles de concert sur l’auditoire.
Menée par les chercheurs Xavier Zunigo et Loup Wolff (Agence Aristat) à l’initiative de l’AFO, durant toute la saison 2013/14 auprès des publics de 13 orchestres à Paris et à travers la France, cette enquête s’appuie sur un échantillon statistique de près de 12 000 questionnaires et 130 entretiens individuels, ciblant le champ bien défini du rapport des publics au concert de musique instrumentale classique.

LUNDI 5 OCTOBRE 2015 / 9H30-18H
PHILHARMONIE DE PARIS, SALLE DES CONFERENCES
INSCRIPTIONS ET INFORMATIONS
Contact : afo@france-orchestres.com

Le contrat de L.Slatkin renouvelé

Le chef américain Leonard Slatkin a vu son contrat de directeur musical de l’Orchestre national de Lyon prolongé pour une durée de trois ans.

20 QUESTIONS À LEONARD SLATKIN

1 – Le mot que vous préférez.
Toujours

2 – Le mot que vous détestez.
Haine

3 – Votre juron, gros mot ou blasphème favori.
Lorsque je suis en colère mon réflexe est tout simplement : « Dammit ! » (Zut !)

4 – Le métier que vous n’auriez pas aimé faire.
Croque-mort

5 – La qualité que vous préférez chez un homme.
L’honnêteté

6 – La qualité que vous préférez chez une femme.
L’intelligence

7 – Ce que vous appréciez le plus chez vos amis.
Le sens de l’humour

8 – Votre occupation préférée.
C’est bien sûr la direction d’orchestre, mais juste après cela, c’est de jouer au baseball

9 – Votre couleur préférée.
Bleu ciel

10 – Votre plat préféré.
Tout ce qui est cuit au barbecue et particulièrement les légumes et fruits grillés, un plat extraordinaire !

11 – Votre vin préféré.
Désolé, mais c’est un bon Rioja Riserva…

12 – Vos peintres favoris.
Mondrian, Klimt et Monet.

13 – Votre héros préféré.
Je présume qu’il s’agit d’héros de fiction, donc Indiana Jones

14 – Personnages historiques que vous méprisez le plus.
Tomas de Torquemada

15 – Personnages historiques que vous admirez le plus.
Martin Luther King

16 – L’expression française que vous préférez.
« La vie est trop courte pour boire du mauvais vin. »

17 – Le mot qui symboliserait le mieux les Français.
Compliqué

18 – Le lieu que vous préférez à Lyon.
Les traboules

19- Quel a été votre plus grand étonnement à votre arrivée et dans votre découverte de Lyon ?
Le mélange d’une grande ville et d’un petit village à la fois

20 – Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?
Si Dieu me parlait, j’espère qu’il me dirait : « J’étais fier de vous. » Si je pouvais dire quelque chose à Dieu, ce serait : « Il me restait encore beaucoup à faire. »

© Orchestre national de Lyon