Orchestre Symphonique de Bretagne

L’Orchestre Symphonique de Bretagne labellisé « Orchestre national en région »

Le ministre de la Culture, Franck Riester, a décerné à l’Orchestre Symphonique de Bretagne le label d’ »Orchestre national en région ».

Cette reconnaissance vient souligner le travail de l’Orchestre Symphonique de Bretagne : son ambitieuse politique de diversification programmatique, son maillage territorial et son engagement pour l’éducation. L’OSB devient ainsi le 13e orchestre labellisé.

Selon le communiqué officiel du Ministère de la Culture, « Le projet porté par Marc Feldman depuis 2012, et placé sous la baguette du chef Grant Llewellyn, se distingue par sa modernité et son innovation, tant dans l’approche des publics, que dans l’effort de renouvellement des formes et des répertoires. Il s’inscrit pleinement dans l’ouverture et l’excellence que l’État a souhaité promouvoir dans le cadre du cahier des missions et des charges du label « orchestre national en région » paru en 2017 ». Par ailleurs, le Ministre Franck Riester forme le vœu «que ce soutien institutionnel renouvelé permette de fédérer d’autres partenaires au profit du développement de ce projet remarquable en Bretagne, en France, et à l’international.»

Le label « Orchestre national en région » permet à l’Orchestre Symphonique de Bretagne de sécuriser l’obtention de financements publics. Pour obtenir ce label, l’OSB a du favoriser la création et le renouvellement du répertoire, produire et diffuser des œuvres orchestrales, s’engager en faveur de la permanence artistique, soutenir les créateurs et les artistes, y compris en début de carrière mais aussi développer une politique en matière de transmission et d’action d’éducation artistique et culturelle.

L’Orchestre Symphonique de Bretagne remercie les élus de la Région Bretagne et de la Ville de Rennes de leur soutien à cette candidature.

Pour l’Orchestre Symphonique de Bretagne, qui fête son trentième anniversaire cette saison, cette labellisation est un encouragement à poursuivre sa politique de décloisonnement et son travail au plus près des territoires pour amener la musique à tous.

Reconnu pour l’éclectisme de sa programmation et son soutien à la création contemporaine (en 2019-2020, la création contemporaine représente 25% des œuvres programmées), l’Orchestre Symphonique de Bretagne se distingue notamment par ses incursions réussies dans le domaine du jazz (avec Ibrahim Maalouf, Branford Marsalis, Samy Thiébault, Guillaume Saint-James, Omar Sosa) ou de la musique celte (avec Carlos Nunez, Denez Prigent, Dan Ar Braz, Marthe Vassallo…) et par ses partenariats inattendus avec des artistes de horizons différents tels que le photographe Stéphane Lavoué et l’océanographe Laurent Chauvaud.

L’Orchestre Symphonique de Bretagne se produit partout dans sa région, et en est un ambassadeur au-delà, mais c’est surtout une formation engagée au quotidien auprès de tous les publics, à travers de très nombreux projets d’action culturelle menés auprès de tous les publics, de la petite enfance aux publics empêchés.

L’Orchestre Symphonique de Bretagne, créé en 1989, bénéficie du soutien de la Région Bretagne, de la Ville de Rennes, du Ministère de la Culture-DRAC Bretagne, de Rennes Métropole et des Départements d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan, et ses partenaires privés du Cercle Symphonia.

Contacts presse

Presse nationale :
Sylvie Valleix
empreinte@sylvievalleix.com / 06 11 86 45 32

Presse régionale :
Camille Ceysson
ceysson@o-s-b.fr / 06 89 13 11 17

Source : Orchestre symphonique de Bretagne

Participez à la création d’un fest-noz symphonique !

Soutenez l’Orchestre Symphonique de Bretagne et devenez mécène d’une nouvelle œuvre bretonne, dont les premières notes seront entendues en exclusivité à l’occasion du Festival Yaouank, le samedi 19 novembre au MusikHALL, dans le cadre d’Orchestres en fête ! 2016.

Depuis 2012, l’Orchestre Symphonique de Bretagne s’investit dans la promotion du patrimoine musical breton, à travers le prisme de la musique symphonique.Après Carlos Nuñez et Dan Ar Braz, l’OSB a le plaisir de collaborer, dans le cadre du Projet Taliesin, avec le célèbre duo Hamon & Martin pour la création d’un fest-noz symphonique.

Avec cette oeuvre originale et inédite, l’OSB et le duo Hamon & Marin s’engagent pour la vitalité de la culture musicale bretonne.Il s’agit aussi, pour l’Orchestre, d’un projet d’envergure, pour réaliser une rêve de longue date : faire danser des milliers de personnes à l’occasion d’une grande fête populaire, le fest-noz de clôture du Festival Yaouank.

Pour permettre à ce rêve de devenir réalité, l’OSB lance une campagne de financement participatif de 3000 euros. Les donateurs bénéficieront de contreparties exclusives.

Faire un don à l’OSB

Contact : OSB, Caroline Tith, relationspubliques@o-s-b.fr

Crédits photo. : Hamon & Martin Duo (c) Laurent Rousseau

Les orchestres et le crowdfunding : un mode de financement en plein essor

Le financement participatif – ou Crowdfunding – est un moyen de récolter des fonds dans le but de financer un projet. Il permet, grâce à l’association d’un grand nombre de personnes investissant un petit montant, de trouver les fonds demandés. Ce mode de financement est également un moyen de fédérer, de rassembler et de créer une communauté. Ainsi, une fois l’objectif réalisé, les participants deviendront un public fidèle. Ils se sentiront investis et suivront le porteur de porteur de projet, chacun d’entre eux ayant été acteur de sa réussite.

Le financement participatif est aujourd’hui un mode de financement incontournable, un levier qui permet au grand public de soutenir financièrement et collectivement une idée ou un projet qui le séduit. Le porteur de projet demande un prix et les mécènes font des dons. Souvent, un minimum est demandé (quelques euros). Des contreparties sont proposées, proportionnelles au montant (cadeaux, dédicace, son nom dans le clip ou dans un support de communication, rencontre avec les musiciens ou avec l’artiste etc…)

Vous l’aurez compris, l’artistique n’est pas en reste. Nombreux sont les projets qui ont pu être ainsi financés (le premier album d’Ello Papillon, la comédie musicale « Le Chausson d’Argent« , Le festival « Le bruit de la Ville », le Choeur Vittoria etc…).

Et l’orchestre ?

Déjà en 2013, l’Orchestre National d’Île-de-France lançait une campagne de crowdfunding pour son opéra jeune public Célèste ma planète tirée du best-seller de Timothée de Fombelle. Les dons devaient financer la réalisation de la mise en scène, les lumières, les décors et les costumes du spectacle. La plateforme était Fondiatio. 8 000 € étaient nécessaires. Ce projet n’était pas passé inaperçu, étant relayé par Le Parisien, La terrasse ou encore France Musique.

L’an dernier, l’Orchestre symphonique de Bretagne a fait appel aux dons pour son projet Brothers in Arts – 70 ans de liberté, création mondiale pour quintette de jazz et orchestre.

OSB - Brothers in Arts

En mars 2014, l’orchestre et Proarti, la plateforme de mécénat participatif dédiée à la création artistique, se sont associés pour la promotion de Brothers in Arts et proposent au public la possibilité de participer au financement de l’oeuvre. La Banque Populaire de l’Ouest était un partenaire essentiel: pour chaque euro versé via proarti.fr, le mécène s’engageait à verser une somme identique. Exemple : pour un don de 25€, la Banque verse également 25€ à le projet reçoit un soutien de 50€. Mais il y a d’autres partenaires sur ce projet. L’objectif a largement été atteint puisque sur les 1 800 € demandés, 1 950 € ont été récoltés. Soit un taux de financement de … 180 % !

Crowdfunding. Partenaires de l'OBS
Fort de son succès, l’orchestre réïtère l’aventure pour la création de l’oeuvre d’Ibrahim Maalouf pour orchestre symphonique et trompette à quarts de ton : Parachute . La Banque Populaire de l’Ouest était toujours mécène du projet. C’est par le biais de la plateforme Ulule que l’Orchestre a mené cette campagne de financement. D’autres partenaires ont pris part au projet : Région Bretagne, Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Bretagne, Ville de Rennes, Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, Conseil Général du Morbihan, Musique Nouvelle en Liberté. Là encore, c’est une réussite puisque le projet a été financé à 107% : 3215 € récoltés sur les 3000 € demandés. L’opération s’est cloturée le 31 mars 2015.

Actuellement, l’Orchestre d’Avignon demande le soutien des internautes pour l’enregistrement de La Société Anonyme Des Messieurs Prudents sur la plateforme kisskissbanbank. L’objectif des 4 500 € est aujourd’hui réalisé à 76%, grâce aux 3 430 € de dons. On compte à ce jour 55 financeurs qui donnent majoritairement entre 20 et 50 € (En moyenne :  62€). Le don minimum est de 5 €. Il y a plusieurs choix de montants, échelonés sur le site. Des contreparties sont proposées. On peut y participer jusqu’au 9 mai.

L’Orchestre des Pays de Savoie est actuellement en campagne de crowdfunding.

Mont-Blanc

 

Pour célébrer 30 ans de concerts innovants et engagés, l’orchestre fait le pari d’un concert au sommet du Mont-Blanc en programmant trois musiciens (un hautboïste, un clarinettiste et un bassoniste), accompagnés de deux personnes de l’équipe administrative et technique, et ce à 4810 mètres d’altitude. La somme demandée sur la plateforme CultureTime est de 4810 €. Actuellement, ce projet est financé à hauteur de 53% avec 2 545 € de dons (à 38 jours de la date limite). 31 mécènes ont jusqu’ici participé.

C’est donc tout le secteur musical qui est concerné : solistes, choeurs, orchestres (que ce soit avec un soliste très populaire comme Maalouf, une formation musique de chambre, ou pour un opéra jeune public comme Célèste ma Planète). L’industrie du disque est également friande du financement participatif, que ce soit pour financer des albums, tournées …

 

Quelques liens :

Reportage avec Françoise Benhamou sur France Musique.
France Inter : le crowdfunding / Le succès du crowdfunding en France.
Irma : La musique fait son crowdfunding.
ulule : Traitement fiscal

Grant Llewellyn, directeur musical de l’OSB

L’Orchestre symphonique de Bretagne connait désormais son prochain directeur musical : il s’agit de Grant Llewelyn (cf. photo de droite), actuellement à l’Orchestre symphonique de Caroline du Nord. Il succède ainsi à Darrell Ang (cf. photo de gauche) à compter de la saison 2015-2016.

DARRELL ANG

Grant_llewellyn

« Choisi pour « sa direction musicale expérimentée, sa connaissance précise de l’orchestre et de ses différents pupitres, son ambition exigeante » – selon les mots de Martial Gabillard – Grant Llewellyn a 54 ans, et est originaire du Pays-de-Galles. Prédécesseur de Philippe Herreweghe à la tête de l’Orchestre philharmonique des Flandres (deFilharmonie) de 1995 à 1998, la carrière du chef d’orchestre est surtout nourrie d’expériences américaines : directeur musical de la société Haendel et Haydn de Boston (où il succède à Christophe Hogwood), et directeur musical de l’Orchestre symphonique de Caroline du Nord, poste qu’il occupe depuis 2004. Avec cet orchestre, Grant Llewellyn a enregistré plusieurs disques, dont la Symphonie pour violoncelle de Britten avec Zuill Bailey.

Nouveau directeur musical pour un orchestre en quête de « perspectives de grande qualité » (Martial Gabillard), après avoir lancé le mois dernier son propre label, « OSB Productions ». Le premier disque sorti est en enregistrement des cocnertos pour piano n°9 et n°20 de Mozart, avec François Dumont au piano, et Julien Masmondet à la direction.

L’Orchestre symphonique de Bretagne sera également à l’honneur samedi 28 mars, lors de la journée spéciale « Orchestres en fête » sur France Musique, avec la diffusion du concert avec Ibrahim Maalouf, en direct de la Philharmonie de Paris.  »

France Musique.

(c) Nicolas Joubard -Carole Leung

(c) Nicolas Joubard -Carole Leung

l’Orchestre Symphonique de Bretagne lance son propre label

Le premier disque d’OSB productions, nom du label créé par l’Orchestre symphonique de Bretagne, est sorti le 18 février 2015.

disque OSB productions

Pour ce premier disque consacré à Mozart, l’Orchestre Symphonique de Bretagne a joué sous la direction d’un jeune chef invité, Julien Masmondet et a accueilli le soliste François Dumont, qui a lui-même dédicacé les premiers disques lors des concerts des mercredi 18 et jeudi 19 février à l’opéra de Rennes.

(c) Julien Mignot

(c) Julien Mignot

Rencontre avec Julien Masmondet

Pour revivre l’enregistrement et découvrir le jeune chef d’orchestre Julien Masmondet :

 La presse en parle !

Retrouvez l’interview donnée à Ouest France
Rencontre avec Marc Feldman, administrateur général de l’OSB (site de Rennes).
Breizh info – Article du 22 janvier
Breizh info – Article du 15 février
Le Télégramme
France Musique : « L’Orchestre symphonique de Bretagne créé son propre label. Décryptage d’une pratique qui se généralise »

Et après ?

Clothilde Chéron a posé la question « Quelle suite envisagez-vous de donner à ce premier opus ? » à Marc Feldman, administrateur général de l’OSB.

« Le pianiste François Dumont, étoile montante sur la scène musicale internationale, que nous suivons depuis plusieurs années, et les musiciens de l’Orchestre ont été très satisfaits de la qualité de l’enregistrement. L’équipe est donc partante pour poursuivre l’aventure. Nous allons nous appuyer sur notre programmation et nos interprètes, faire confiance aux jeunes talents pour monter un catalogue dont la découverte devrait réserver de belles surprises. »