Orchestre des Pays de Savoie

Julie Mestre, nouvelle administratrice générale de l’Orchestre des Pays de Savoie

Entretien avec Julie Mestre, nouvelle administratrice générale de l’Orchestre des Pays de Savoie recueilli par l’Orchestre des Pays de Savoie

Julie Mestre, vous avez été nommée à l’unanimité Administratrice Générale de l’Orchestre des Pays de Savoie. Quel a été votre sentiment premier en l’apprenant ?

Cela a été une immense joie. Tout est allé très vite en réalité, j’avais le sentiment que le jury de sélection s’était bien déroulé, mais je ne m’étais volontairement pas renseignée sur le profil des autres candidats, afin de rester concentrée sur ce que j’avais moi-même à apporter à l’orchestre. J’ai effectivement beaucoup travaillé à mon projet. Le soir même du jury, j’ai reçu un appel m’annonçant que j’avais été choisie, à l’unanimité effectivement. Cela est bien sûr flatteur, c’est une très belle preuve de la confiance qui m’est accordée par les membres du jury, mais cela représente surtout pour moi une obligation ; celle d’être à la hauteur des responsabilités qui m’attendent et de les assumer au maximum pour être pleinement engagée à accompagner l’Orchestre des Pays de Savoie dans son développement.

Vous avez un solide bagage dans le milieu culturel, que ce soit dans l’univers de l’art, comme de la musique. Pouvez-vous nous parler un peu plus de votre parcours ?

Je suis diplômée de Sciences Po Paris, j’ai fait un master en affaires publiques avec une spécialité sur la gestion des administrations culturelles. J’ai débuté mon parcours professionnel au ministère de la Culture, où j’étais chargée du suivi administratif et budgétaire des établissements publics du spectacle vivant principalement. Cette première expérience a été structurante dans mon parcours, j’en ai tiré des enseignements qui me servent toujours aujourd’hui. Cela m’a ensuite donné l’opportunité d’évoluer en interne vers un poste de tutelle, à la délégation à la musique du ministère, qui consistait à accompagner les établissements publics de musique symphonique et lyrique – Opéra national de Paris, Opéra-Comique, Philharmonie de Paris – sur l’ensemble de leurs enjeux administratifs et métiers. Cela m’a permis de contribuer aux politiques publiques en matière musicale. J’ai ensuite souhaité mettre en application ces enseignements en évoluant sur un poste plus opérationnel, d’adjointe au directeur administratif et financier de l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, où je me suis beaucoup plu.

A côté de cela, j’ai toujours poursuivi ma pratique du violon, commencée enfant, et je fais actuellement partie d’un orchestre symphonique amateur dont le cœur de mission est de travailler à la transmission et à l’accessibilité à tous de la musique classique.

Pourquoi l’Orchestre des Pays de Savoie vous a séduite, vous donnant envie de tenter l’aventure ?

Au-delà de l’excellence de la formation, j’ai été sensible à deux particularités de l’Orchestre des Pays de Savoie : son engagement culturel et sa dimension humaine. L’Orchestre des Pays de Savoie défend, et fait vivre l’idée, d’une musique classique itinérante, accessible au plus grand nombre. C’est la clé qui lui permet d’allier à mon sens modernité et excellence. Cette politique d’ouverture et de partage portée par l’Orchestre des Pays de Savoie au travers de ses actions de sensibilisation et de démocratisation culturelle m’a particulièrement touchée. C’est un engagement qui rejoint entièrement les convictions qui m’animent et mon sens du service public. Par ailleurs, il me semble que la dimension humaine de l’orchestre, de par ses dimensions réduites et des personnalités qui en font la richesse, est susceptible de créer une relation privilégiée avec le public. Il y a donc un fort engagement collectif.

Quel bilan feriez-vous de l’historique riche de l’Orchestre des Pays de Savoie avant votre arrivée ?

En 35 ans d’existence, l’Orchestre des Pays de Savoie a atteint des niveaux d’excellence et d’engagement artistiques remarquables. Sa force réside dans l’ancrage territorial marqué qu’il a acquis au fil des années. Cela résulte du travail accompli ces dernières années par le Directeur musical et son équipe, c’est aussi le fruit de l’engagement des musiciens, ainsi que celui du pacte territorial fort qui a donné naissance à l’orchestre et a accompagné son développement. En visant l’excellence artistique, en s’engageant dans des actions en direction des publics « éloignés » et « empêchés », en remplissant la mission d’implantation et de diffusion dans les territoires des Savoies et en région, je crois que tous ont œuvré à faire de l’Orchestre des Pays de Savoie un véritable partenaire pour les politiques d’aménagement culturel du territoire.

Comment imaginez-vous l’avenir de l’Orchestre des Pays de Savoie ?

Il me semble indispensable de tirer parti de la dimension atypique de l’Orchestre des Pays de Savoie dans le paysage des orchestres régionaux pour penser son avenir. La nature chambriste de l’Orchestre des Pays de Savoie et son absence de lieu permanent de représentation sont autant de spécificités qui doivent être envisagées comme des atouts pour faire de l’orchestre une formation moderne, par sa mobilité et par sa capacité à établir une relation de proximité avec le public. Cela impose que l’orchestre soit en permanence en prise avec les enjeux de son temps, dans ses propositions musicales, dans ses approches, dans son fonctionnement et sa gestion, aujourd’hui tout comme à l’avenir. C’est là tout le défi.

Chaque Administrateur apporte sa pierre à l’édifice, pour faire grandir cette institution de plus de 35 ans. Qu’avez-vous envie de poursuivre ? Que souhaiteriez-vous développer ?

La diversité des publics de l’Orchestre des Pays de Savoie est une de ses richesses qu’il s’agit de préserver. Entretenir cette proximité et irrigation du territoire – qui font l’identité et la vitalité de l’Orchestre des Pays de Savoie – et développer son rayonnement national et international implique de cultiver en permanence l’ambition et l’exigence artistique, au service du public.

Je souhaite également travailler à ce que l’Orchestre des Pays de Savoie soit en capacité de faire preuve de dynamisme permanent, d’innovation et de modernité afin d’investir les nouveaux défis et enjeux des politiques publiques culturelles et du monde musical plus largement : accompagnement des personnels artistiques, ouverture aux amateurs, poursuite des actions d’éducation artistique et culturelle, soutien aux objectifs de diversité et d’égalité femme-homme, etc.

Source : Orchestre des Pays de Savoie

Un nouvel administrateur pour l’Orchestre des Pays de Savoie

Damien Pousset succède à Aline Sam-Giao au poste d’administrateur général de l’Orchestre des Pays de Savoie. Il prendra ses nouvelles fonctions en février 2017.

Avant de rejoindre l’Orchestre des Pays de Savoie en qualité d’administrateur général, Damien Pousset, né en 1969, a occupé durant sept années le poste de directeur artistique de Grame, centre national de création musicale à Lyon, ainsi que de la Biennale Musiques en Scène.

À une période où l’élargissement et la diversification des publics de la musique constituent l’enjeu majeur de la démocratisation culturelle, il est animé par l’envie profonde de placer le concert au cœur d’un dispositif de transmission dynamique, convivial et élargi. Il imagine l’orchestre comme un lieu d’expérience partagée, d’alliance et d’excellence au cœur des territoires, répondant à la fois aux besoins des auditeurs comme à ceux de ses partenaires, et ce, en l’inscrivant dans l’héritage qui lui a donné sa réputation.

Dans ses fonctions précédentes, il a d’abord été responsable du département de musique contemporaine des Éditions Henry Lemoine à Paris de 1996 à 2005, puis directeur artistique de l’Ensemble Contrechamps à Genève de 2005 à 2009. En 2000, il a fondé le label de disques æon (Outhere Music) dont le catalogue réunit aujourd’hui plus de 150 références, et a initié la même année le premier réseau des acteurs de la création musicale, Le Living, dont l’objectif visait à promouvoir la musique de notre temps sous toutes ses formes.

Parallèlement, Damien Pousset a poursuivi son activité de musicologue en collaborant à différentes revues spécialisées (Cahiers de l’Ircam, Contemporary Music Review…). Il a notamment traduit de l’Anglais un ouvrage de sémiotique musicale de Eero Tarasti, Mythe et musique : Wagner, Sibelius, Stravinsky, paru en 2003 aux Éditions Michel de Maule.

Contact : Séverine Fraysse, communication@orchestrepayssavoie.com

Les orchestres et le crowdfunding : un mode de financement en plein essor

Le financement participatif – ou Crowdfunding – est un moyen de récolter des fonds dans le but de financer un projet. Il permet, grâce à l’association d’un grand nombre de personnes investissant un petit montant, de trouver les fonds demandés. Ce mode de financement est également un moyen de fédérer, de rassembler et de créer une communauté. Ainsi, une fois l’objectif réalisé, les participants deviendront un public fidèle. Ils se sentiront investis et suivront le porteur de porteur de projet, chacun d’entre eux ayant été acteur de sa réussite.

Le financement participatif est aujourd’hui un mode de financement incontournable, un levier qui permet au grand public de soutenir financièrement et collectivement une idée ou un projet qui le séduit. Le porteur de projet demande un prix et les mécènes font des dons. Souvent, un minimum est demandé (quelques euros). Des contreparties sont proposées, proportionnelles au montant (cadeaux, dédicace, son nom dans le clip ou dans un support de communication, rencontre avec les musiciens ou avec l’artiste etc…)

Vous l’aurez compris, l’artistique n’est pas en reste. Nombreux sont les projets qui ont pu être ainsi financés (le premier album d’Ello Papillon, la comédie musicale « Le Chausson d’Argent« , Le festival « Le bruit de la Ville », le Choeur Vittoria etc…).

Et l’orchestre ?

Déjà en 2013, l’Orchestre National d’Île-de-France lançait une campagne de crowdfunding pour son opéra jeune public Célèste ma planète tirée du best-seller de Timothée de Fombelle. Les dons devaient financer la réalisation de la mise en scène, les lumières, les décors et les costumes du spectacle. La plateforme était Fondiatio. 8 000 € étaient nécessaires. Ce projet n’était pas passé inaperçu, étant relayé par Le Parisien, La terrasse ou encore France Musique.

L’an dernier, l’Orchestre symphonique de Bretagne a fait appel aux dons pour son projet Brothers in Arts – 70 ans de liberté, création mondiale pour quintette de jazz et orchestre.

OSB - Brothers in Arts

En mars 2014, l’orchestre et Proarti, la plateforme de mécénat participatif dédiée à la création artistique, se sont associés pour la promotion de Brothers in Arts et proposent au public la possibilité de participer au financement de l’oeuvre. La Banque Populaire de l’Ouest était un partenaire essentiel: pour chaque euro versé via proarti.fr, le mécène s’engageait à verser une somme identique. Exemple : pour un don de 25€, la Banque verse également 25€ à le projet reçoit un soutien de 50€. Mais il y a d’autres partenaires sur ce projet. L’objectif a largement été atteint puisque sur les 1 800 € demandés, 1 950 € ont été récoltés. Soit un taux de financement de … 180 % !

Crowdfunding. Partenaires de l'OBS
Fort de son succès, l’orchestre réïtère l’aventure pour la création de l’oeuvre d’Ibrahim Maalouf pour orchestre symphonique et trompette à quarts de ton : Parachute . La Banque Populaire de l’Ouest était toujours mécène du projet. C’est par le biais de la plateforme Ulule que l’Orchestre a mené cette campagne de financement. D’autres partenaires ont pris part au projet : Région Bretagne, Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Bretagne, Ville de Rennes, Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, Conseil Général du Morbihan, Musique Nouvelle en Liberté. Là encore, c’est une réussite puisque le projet a été financé à 107% : 3215 € récoltés sur les 3000 € demandés. L’opération s’est cloturée le 31 mars 2015.

Actuellement, l’Orchestre d’Avignon demande le soutien des internautes pour l’enregistrement de La Société Anonyme Des Messieurs Prudents sur la plateforme kisskissbanbank. L’objectif des 4 500 € est aujourd’hui réalisé à 76%, grâce aux 3 430 € de dons. On compte à ce jour 55 financeurs qui donnent majoritairement entre 20 et 50 € (En moyenne :  62€). Le don minimum est de 5 €. Il y a plusieurs choix de montants, échelonés sur le site. Des contreparties sont proposées. On peut y participer jusqu’au 9 mai.

L’Orchestre des Pays de Savoie est actuellement en campagne de crowdfunding.

Mont-Blanc

 

Pour célébrer 30 ans de concerts innovants et engagés, l’orchestre fait le pari d’un concert au sommet du Mont-Blanc en programmant trois musiciens (un hautboïste, un clarinettiste et un bassoniste), accompagnés de deux personnes de l’équipe administrative et technique, et ce à 4810 mètres d’altitude. La somme demandée sur la plateforme CultureTime est de 4810 €. Actuellement, ce projet est financé à hauteur de 53% avec 2 545 € de dons (à 38 jours de la date limite). 31 mécènes ont jusqu’ici participé.

C’est donc tout le secteur musical qui est concerné : solistes, choeurs, orchestres (que ce soit avec un soliste très populaire comme Maalouf, une formation musique de chambre, ou pour un opéra jeune public comme Célèste ma Planète). L’industrie du disque est également friande du financement participatif, que ce soit pour financer des albums, tournées …

 

Quelques liens :

Reportage avec Françoise Benhamou sur France Musique.
France Inter : le crowdfunding / Le succès du crowdfunding en France.
Irma : La musique fait son crowdfunding.
ulule : Traitement fiscal

Gran Partita pour l’OPS et L’OCG

L’Orchestre de chambre de Genève et l’Orchestre des pays de Savoie préparent actuellement une collaboration autour d’un programme intitulé « Gran partita ». Soutenu par l’Union européenne, il mettra à l’honneur ces deux formations professionnelles et tout particulièrement leurs solistes respectifs. Nicolas Chalvin sera à la direction musicale de ce projet. Au programme :

–  Wolfgang Amadeus Mozart – Sérénade en si bémol majeur «Gran Partita» K 361

– Cyrille Lehn – Sous les nuages, la lune (création) Commande de l’Orchestre des Pays de Savoie

–  Antonín Dvořák – Sérénade pour vents en ré mineur – opus 44 Ce projet a vu le jour grâce au programme de coopération territoriale européenne INTERREG IV A France-Suisse, et a ainsi bénéficié d’un soutien financier de l’Union européenne (Fonds européen de développement régional)

  • Vincennes (94) Samedi 22 Novembre 20:30 Auditorium – Saison Prima La Musica !

Réservations.: 01 43 98 68 33

  • Carouge (CH) Dimanche 23 Novembre 17:00 Église Sainte Croix

Réservations.: +41 (0)22 307 89 87
Programme donné en collaboration avec L’Orchestre de Chambre de Genève dans le cadre d’un projet transfrontalier soutenu par le programme de coopération territorial européen France-Suisse-Interreg IV.

Plus d’infos sur les sites de l’Orchestre des Pays de Savoie et de L’Orchestre de Chambre de Genève.

 

 

 

orchestre pays savoie   orchestre geneve

L’Orchestre des Pays de Savoie fête ses 30 ans !

30 ans ! un anniversaire célébré à la Préfecture de Région à Lyon

Ce jeudi 25 septembre à 18h a eu lieu la soirée anniversaire des 30 ans de l’Orchestre des Pays de Savoie à la Préfecture de Région à Lyon réunissant pour l’occasion près de 400 amis, artistes, partenaires de l’orchestre depuis 30 années.

Coup d’envoi de la 30e saison de l’orchestre, la soirée a été accueillie par M. Jean-François Carenco, Préfet de région, Préfet du Rhône et par son épouse. Elle a réuni M. Jean-Loup Galland, Président de l’orchestre et Conseiller général de Haute-Savoie, M. Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, M. Guy Sevessand, Conseiller général représentant M. Hervé Gaymard pour le département de la Savoie et M. Joël Baud-Grasset, Vice-Président, représentant M. Christian Monteil pour le département de la Haute-Savoie.

À cette occasion, Philippe Guingouain, contrebasse solo et Brigitte Ognibene, violoniste, présents depuis les débuts de l’orchestre en 1984, ont reçu la médaille du département de la Savoie en reconnaissance de 30 ans de musique au service de l’orchestre et du public. Jean-Loup Galland a salué leur parcours, les a félicités pour leur talent et remerciés pour leur engagement et leur fidélité.

En ouverture de cette 30e saison, il ne pouvait pas y avoir de soirée de l’orchestre sans un programme musical anniversaire ! Sous la direction de Nicolas Chalvin, l’orchestre a interprété les chefs-d’oeuvre de son répertoire en convoquant Mozart, Strauss, Britten, une création de Florentine Mulsant dédiée à l’orchestre et, en avant-première, les chansons de Piaf, Trénet ou Glenn Miller arrangées pour l’orchestre par Édouard Delale et enregistrées dans un disque hommage au 70e anniversaire de la Libération à paraître cette semaine.

C’est donc avec une grande émotion que l’orchestre, sa direction comme ses musiciens et son équipe administrative et technique, remercie M. le Préfet et son épouse, les représentants des tutelles de l’orchestre et l’ensemble des personnes invités pour leur présence à cet anniversaire, témoignage de fidélité et d’amitié.

Retrouvez ici le webdoc témoin de cette belle soirée !

Communiqué de Presse – Un avenir stabilisé pour l’Orchestre des Pays de Savoie

Au Bourget-du-Lac, le 8 juillet 2014

Le conseil d’administration exceptionnel du 4 juillet 2014 a acté deux décisions importantes pour l’avenir de l’Orchestre des Pays de Savoie : un refinancement partiel par les collectivités fondatrices de l’orchestre à hauteur de 15% des subventions publiques et le renouvellement du contrat de son directeur artistique Nicolas Chalvin jusqu’en 2018.

(c) Droits réservés - L’Orchestre des Pays de Savoie au complet devant ses bureaux à Savoie-Technolac. Photo : William Pestrimaux

(c) Droits réservés – L’Orchestre des Pays de Savoie au complet devant ses bureaux à Savoie-Technolac. Photo : William Pestrimaux

Refinancement de l’Orchestre des Pays de Savoie

Un appel aux collectivités fondatrices de l’orchestre a été adressé en septembre 2013 à l’État, à la Région Rhône-Alpes et à l’Assemblée des Pays de Savoie (Conseil général de la Savoie et Conseil général de la Haute-Savoie) pour les alerter sur un besoin de financement renforcé sans lequel sa pérennité pouvait être mise en péril. Très concernées par son avenir, ces dernières ont chacune augmenté leur soutien financier à partir de 2014 et l’ont fait savoir lors du conseil d’administration exceptionnel du 4 juillet. Ce refinancement pérenne de l’orchestre s’élève à 15% de ses subventions publiques (210 000 €). Il est notamment destiné à faire évoluer sa structure économique et sociale pour l’adapter aux règles du XXIe siècle ainsi que pour permettre à l’orchestre d’assumer pleinement ses missions de service public. L’orchestre ouvre donc à la rentrée le dossier de la réforme du statut de ses musiciens devant permettre d’augmenter le temps de travail de ces derniers, actuellement précarisés par un faible temps partiel.
Le conseil d’administration de l’orchestre et sa direction saluent ces contributions nouvelles, qu’ils apprécient à leur juste valeur en ces temps de raréfaction des moyens publics. Bien qu’un complément de 120 000 € soit encore nécessaire à partir de 2015, ils les prennent comme un message très fort de confiance dans l’orchestre, dans ses musiciens, et dans le travail qu’il accomplit au quotidien sur la région et au-delà depuis 30 ans.

Renouvellement du contrat de Nicolas Chalvin jusqu’en 2018

Ce même conseil d’administration a décidé que la direction artistique de l’orchestre serait poursuivie par Nicolas Chalvin pendant une nouvelle période de 3 ans, soit jusqu’à la saison 2017/2018.
Arrivé en 2009 à la direction de l’Orchestre des Pays de Savoie, Nicolas Chalvin a été remarqué dès ses débuts de chef par Franz Welser-Möst et Armin Jordan, dont il fut l’assistant. Depuis, il mène une double carrière de chef symphonique et lyrique. Il a dirigé les plus belles formations européennes (Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre national de Lyon entre autres) et est accueilli notamment à l’Opéra de Genève, de Zurich, ou de Lausanne.
Depuis 2009, il s’est attaché à développer la variété des répertoires et des styles de l’Orchestre des Pays de Savoie. La cohésion, la précision et la vivacité de la formation sont aujourd’hui saluées par la presse. Cette politique dynamique de développement a permis à l’orchestre de s’affirmer sur des scènes importantes, en France comme à l’étranger. Nicolas Chalvin a également relancé une politique discographique en collaboration avec les labels Timpani et Indésens. Il a su, en cinq ans, comprendre et s’adapter aux besoins du territoire d’implantation de l’orchestre et à son public, en développant par exemple les « concerts découverte » permettant d’aller au fond des vallées alpines, ou les « concerts famille » du samedi après-midi à Chambéry, et en poursuivant les collaborations avec les milieux étudiants et amateurs.

(c) Droits réservés - Nicolas Chalvin - Enregistrement au Studio Ansermet, Genève - février 2014. Photo : Yannick Perrin

(c) Droits réservés – Nicolas Chalvin – Enregistrement au Studio Ansermet, Genève – février 2014. Photo : Yannick Perrin

Contact presse : Séverine Fraysse communication@orchestrepayssavoie.com, +33 (0)4 79 33 84 81

Orchestre des Pays de Savoie / 2014-2015

L’Orchestre des Pays de Savoie fête cette année ses 30 printemps !

Nous étions à leur présentation de saison et ils vous réservent de belles surprises pour ce trentième anniversaire : une saison d’été et une saison 14-15 avec pas moins de 18 artistes invités, des compositeurs très connus ou moins connus, un enregistrement,  une commande et même des concerts dont vous ne connaitrez pas le programme à l’avance !

Toute la saison est consultable ici : http://www.orchestrepayssavoie.com/

Et pour ceux qui n’arriveraient pas à choisir, nous avons fait une petite sélection :

  • 19 septembre : Concert des 30 ans !

Joseph Haydn, Symphonie n°3° en do majeur HobI/30 « Alleluja »
Wolfgang Amadeus Mozart, Concerto pour piano n°9 en mi b majeur « Concerto Jeune Homme » K271
Wolfgang Amadeus Mozart, Symphonie n°30 en ré majeur K202 (186b)
Hervé Billaut, piano
Nicolas Chalvin, direction

  • 30 mai 2015 

Après-midi
Flashmob dans la ville :
tous les musiciens de la région sont conviés à participer à une flashmob au cœur du centre ville de Chambéry le samedi matin pour partager un moment convivial hors de la salle de concert.

17 h Concert de l’orchestre amateur de Savoie
Un projet d’orchestre parrainé par l’Orchestre des Pays de Savoie en partenariat avec la Fédération Musicale de Savoie et l’Espace Malraux verra son aboutissement lors d’un concert dirigé par Nicolas Chalvin.
18h 30 Concert Bande-Dessinée en présence de Christian Binet
Les bidochons s’invitent au concert de l’Orchestre des Pays de Savoie pour une soirée spéciale autour de la bande-dessinée. Musiques et images s’entremêleront pour une soirée conviviale et festive.
20h30 Concert surprise
Pour clôturer cette 30e saison, l’Orchestre des Pays de Savoie sous la direction de Nicolas Chalvin prévoit un concert avec des invités d’exceptions.
Plus d’infos à partir du 17 juin sur www.espacemalraux-chambery.fr

  • Entre le 27 avril et le 10 mai 2015

Johann Sebastian Bach, Concerto Brandebourgeois n°3 en sol majeur BWV 1048
Arvo Pärt, Cantus in memoriam Benjamin Britten
Arnold Schönberg, La nuit transfigurée, version pour orchestre à cordes