opéra

Pour que vivent les orchestres et les maisons d’opéra

Pour que vivent les orchestres symphoniques et lyriques, les chœurs et les théâtres d’opéra !

Au cours des dernières années, de nombreux orchestres ont été contraints de cesser leur activité en Europe et dans le monde : en Bulgarie, au Danemark, en Allemagne, en Grèce, aux Pays-Bas, en Espagne ou encore en Argentine ou aux Etats-Unis. Tout récemment, la direction de l’Opéra de Rome a pris brutalement la décision de licencier la totalité de ses artistes permanents, 182 musiciens et choristes.

A Rome ou ailleurs, la permanence d’un orchestre ou d’un opéra est un gage de qualité artistique ; Grâce à l’ancrage territorial qu’elle permet, elle est garante de la proximité et de l’accès pour tous que vous, citoyens, êtes en droit d’attendre.

C’est ce modèle qui est remis en cause.

Pourtant la culture, la musique symphonique et l’art lyrique sont des biens communs qu’il faut donner en partage au plus grand nombre : cela fonde les missions de service public assurées par les orchestres et maisons d’opéras de notre pays.

Dans une époque marquée par l’économie du savoir, tourner le dos à la culture serait assurément s’affaiblir. Mais ce serait aussi perdre le fil de ce qui nous rassemble autour de valeurs partagéespour faire société.

Au fil des années et des siècles, un tissu mondial d’orchestres et de maisons d’opéra s’est constitué. Il a pu résister aux turbulences économiques, aux changements de régimes, aux guerres… La crise économique mondiale en cours n’est ni pire ni plus exceptionnelle que dans le passé. Rien ne peut justifier les risques d’anéantissement de tout un patrimoine, de tout un savoir-faire, de toute une histoire. Rien ne peut justifier que des ressources artistiques et culturelles investies dans la création et l’innovation soient sacrifiées.

Nous, organisations d’employeurs et de salariés, nous associons donc à la campagne de la Fédération internationale des musiciens (FIM) menée à travers à le monde pour la défense des orchestres permanents et des maisons d’opéra, entre le 17 et le 30 novembre 2014.

Pour que vivent les orchestres, signez la pétition!

Association Française des orchestres (AFO), CGT Radio-France, Chambre Professionnelle des Directions d’Opéra (CPDO), Fédération Nationale des Syndicats du Spectacle du Spectacle, , de l’Audiovisuel et de l’Action Culturelle –CGT (FNSAC-CGT), Syndicat Français des Artistes Interprètes-CGT (SFA-CGT), Syndicat National des Enseignants et Artistes-UNSA (SNEA-UNSA), Syndicat National des Musiciens-FO (SNM-FO), Union Nationale des syndicats d’Artistes Musiciens de France –CGT (SNAM-CGT), Sud Culture, Syndicat National des orchestres et des théâtres lyriques (SYNOLYR), Syndicat National des Professionnels du Théatre et des Activites Culturelles – CGT (SYNPTAC-CGT)

Téléchargez la version PDF

Lire l’appel de la FIM (en anglais)

FIM campaign.emf

Rencontre / Paul Daniel, Directeur musical de l’Orchestre National de Bordeaux

Chaque spectacle, chaque concert, chaque soirée est l’occasion d’un rituel. Pour le public, pour le personnel d’une salle, pour les artistes.

Découvrez le très beau teaser de l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine et entrez dans la peau (et le rituel !) de son directeur musical, Paul Daniel, guidé par la sublime partition du IIe mouvement de la Ve symphonie de Mahler :

Paul Daniel, directeur musical de l’ONBA
(c) Droits réservés ONBA

(c) Droits réservés ONBA

Après avoir débuté sa formation musicale dans les chœurs de la Cathédrale de Coventry, Paul Daniel poursuit ses études de musique au King’s College de Cambridge et de direction à la Guildhall School of Music and Drama à Londres avec Sir Adrian Boult et Sir Edward Downes. Titulaire des prix « Laurence Olivier Award » pour sa direction d’opéras (1998), « Gramophone » pour ses enregistrements Naxos (1999), et « CBE » du New Year’s Honours List (2000), il a derrière lui une carrière de directeur musical très riche : Directeur musical de Opera Factory (1987-1990), Directeur musical de l’Opera North (1990-1997), Directeur musical de l’English National Opera (1997-2005), Chef principal et conseiller artistique du West Australian Symphony Orchestra (2009-2013), Directeur artistique de la Real Filharmonía de Galice depuis déc. 2012.

Depuis septembre 2013, il est à la tête de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine.

Il a également été invité à diriger de nombreux ensembles : Philharmonia Orchestra, London Philharmonic, Royal Philharmonic, Orchestra of the Age of Enlightenment (tournée à New York), BBC Symphony (notamment lors des BBC Proms 2005), Orchestre de Paris, New York Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, Cleveland Orchestra, Malaysian Philharmonic, Tonhalle-Orchester Zurich, Netherlands Radio Philharmonic, Royal Flanders Philharmonic, City of Birmingham Symphony Orchestra, BBC Philharmonic, Hallé Orchestra, Royal Scottish National Orchestra, Bournemouth Symphony Orchestra, Royal Liverpool Philharmonic, BBC National Orchestra of Wales, National Youth Orchestra of Great Britain, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National de Lyon, Gothenburg Symphony Orchestra, Orchestre de la Suisse Romande, Sydney Symphony, Deutsche Kammerphilharmonie, Orchestre Philharmonique de Liège, Vienna Symphony Orchestra, Essen Philharmonic, Gürzenich Orchester Köln, Leipzig Gewandhaus, mais aussi de nombreux concerts en Grande-Bretagne et lors de festivals (Edimbourg, Strasbourg…), le Hamburg Symphony, le Munich Rundfunkorchester, Tapiola Symphony et le National Youth Orchestra of Great Britain…

Avec l’ONBA, il dirige les concerts Purcell/Mahler avec le Chœur de l’Opéra National de Bordeaux et les solistes Nathalie Stutzmann et Henriette Bonde Hansen (sept. 2013), des extraits de Tannhäuser, La Walkyrie, Le Crépuscule des dieux, soliste Heidi Melton (oct. 2013), Coates/Mendelssohn/Haydn, soliste Nemanja Radulovic (janv. 2014), Ravel/Messiaen, solistes Bertrand Chamayou et Cynthia Millar à Bordeaux et à Toulouse (fév. 2014), l’Acte III de Siegfried de Wagner (avril 2014), Bordeaux fête le vin avec Dee Dee Bridgewater (juin 2014)…

Différents projets sont en cours d’élaboration : Une série de concerts symphoniques : Greenwood/Mahler, Dean/Beethoven (déc. 2014), La Damnation de Faust en version de concert (fév. 2015), Brahms-Sibelius (avril 2015), la 9e Symphonie de Beethoven (juin 2015) qui donnera lieu à la manifestation Tutti ! Place de la Comédie.
La Bohème est le premier opéra dirigé à l’Opéra National de Bordeaux par Paul Daniel.

Retrouvez Paul Daniel dans son prochain concert avec l’orchestre : Dean / Beethoven (plus d’informations).