Guillaume Connesson

L’Orchestre National de Lille accueille les victoires de la musique classique

Lundi 2 février 2015, l’auditorium « Le Nouveau Siècle  » de Lille a accueilli les victoires de la musique classique 2015.

(c)Ugo Ponte

(c)Ugo Ponte

L’Orchestre national de Lille, sous la direction de Jean-Claude Casadesus, a ouvert cette soirée exceptionnelle pour laquelle étaient invités des musiciens de renom, tels que le ténor allemand Jonas Kaufmann, la soprano bulgare Sonya Yoncheva, le contre-ténor Philippe Jaroussky, le quatuor Ebène, le violoniste Tedi Papavrami, l’accordéoniste et compositeur Richard Galliano, l’octuor Les Violoncelles français ou encore le duo piano-marimba de Thomas Enhco et Vassilena Serafimova.
L’emission a été diffusée en direct à 20H50 à la fois sur France 3 et France Musique. Vous pouvez revivre ce moment musical.

Lauréat soliste instrumental : Edgar Moreau, violoncelle.

Victoire musique Edgar Moreau (c)  Julien MIGNOT

(c) Julien MIGNOT

Edgar Moreau, Révélation Soliste Instrumental des Victoires 2013, a été nommé dans la catégorie Soliste Instrumental en 2014 et 2015. C’est le couronnement d’un parcours semé de récompenses (Prix du Jeune Soliste du Concours Rostropovitch, 2e Prix du prestigieux Concours Tchaïkovski, lauréat de la Fondation Banque Populaire, Révélation classique Adami). Musicien complet, il a obtenu un 1er Prix de piano au CRR de Boulogne, et des prix de violoncelle (classe de Ph. Muller) et de musique de chambre (classe de C. Désert) au CNSM de Paris, et a intégré la Kronberg Academy avec Frans Helmerson. Ces dernières années, il a été invité à travers le monde (Festival de Montpellier, Folle Journée de Nantes et du Japon, Festival de Pâques, Théâtre Mariinsky, Philharmonie de Berlin, Musikverein de Vienne, Cello Biennale d’Amsterdam, etc). Ses futurs engagements le conduiront à jouer avec l’Orchestre National de France dans le Nouvel Auditorium de Radio-France, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Philharmonique de Bruxelles et de Barcelone, à Venise, Stuttgart, Tokyo, Sacile, aux Festivals de Saint-Denis et du Verbier, à la Philharmonie de Cologne, Amsterdam, Genève. Edgar Moreau a sorti en 2014 son premier disque (Erato) : « Play ».

Lauréat artiste lyrique : Sabine Devieilhe, soprano.

Victoire musique  Sabine Devieilhe (c) Marc Ribes

(c) Marc Ribes

Après des études de violoncelle et de musicologie, Sabine Devieilhe complète sa formation de chant au CNSM de Paris (1er Prix à l’unanimité avec les félicitations du jury). Lauréate des Révélations Classiques de l’Adami 2011, elle fait l’année suivante des débuts remarqués au Festival d’Aix-en-Provence (Serpetta) et à l’Opéra de Montpellier (Lakmé). Victoire de la Révélation Artiste lyrique 2013, elle est nommée en 2014 et 2015 dans la catégorie Artiste lyrique. Sabine Devieilhe triomphe aujourd’hui dans tous les rôles qu’elle tient : La Reine de la Nuit et Constance à l’Opéra de Lyon et au Théâtre des Champs Élysées (remplacement au pied levé), la Reine de la Nuit à l’Opéra de Paris, Eurydice à la Monnaie, ou Lakmé et Adèle à l’Opéra Comique. Elle vient de participer au concert d’inauguration de la Philharmonie de Paris et y chantera prochainement l’Enfant et Les Sortilèges. Parmi ses autres projets, on peut citer Pelleas et Melisande en mars, Falstaff à Marseille en juin, un concert avec l’Ensemble Pygmalion au Festival de Saint-Denis, ainsi que l’Enfant et les Sortilèges à Glyndebourne. Son premier disque Rameau (Erato, Grand Prix Charles Cros) a donné lieu à une série de concerts.

Lauréat révélation soliste instrumental : Jean Rondeau, clavecin.

Victoire musique  Jean Rondeau (c) Edouard Bressy

Jean Rondeau s’est formé au clavecin auprès de Blandine Verlet, puis au CNSMD de Paris et à la Guildhall School de Londres en basse-continue, orgue, piano, jazz et improvisation, ainsi qu’en direction de chœur et d’orchestre. En 2012, il est lauréat du Prix EUBO Development Trust, de plusieurs prix aux concours internationaux de clavecin de Bruges et du Printemps de Prague et, en 2013, du Prix Jeune Soliste des Radios Francophones Publiques. Il se produit aujourd’hui dans les plus grandes salles d’Europe et d’Amérique du Nord, en solo, musique de chambre et orchestre. Artiste éclectique, il joue régulièrement avec le groupe de jazz Note Forget, et avec Nevermind, ensemble spécialisé dans la musique du XVIIIe siècle, récemment récompensé du Prix du Festival de Musique Ancienne d’Utrecht et dont il est membre fondateur. À l’occasion de la parution de son disque consacré à Bach (Erato Warner Classics), il donnera une série de concerts notamment, en février et mars 2015, à Paris, Lausanne, Avignon et Miami.

Lauréat révélation artiste lyrique : Stanislas de Barbeyrac, ténor. Victoire musique Stanislas de Barbeyrac (c)  Yann Priou

Après des études au Conservatoire de Bordeaux avec Lionel Sarrazin, Stanislas de Barbeyrac rejoint en 2008 l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris. Lauréat du prestigieux Concours International Reine Elisabeth 2011, il remporte également les 1er Prix Opéra au Concours de Béziers, trois 1er Prix au Concours International de Marmande, Prix du Cercle Carpeaux et Prix Lyrique de l’Association pour le Rayonnement de l’Opéra de Paris. Il interprète entre autres Eugène Onéguine/Lenski au Châtelet avec Jean-François Zygel, La Traviata/Alfredo, Dialogues des Carmélites/Chevalier de la Force et enregistre Aucassin et Nicolette (Le Flem) avec Timpani. Invité par l’Opéra de Paris pour Salomé, Tannhäuser et Alceste, il interprète prochainement L’Enfance du Christ en Hollande, Die Zauberflöte/Tamino à Nantes et Angers suivi de Salomé à Sao Paolo, La Belle Hélène à Avignon, Dialogues des Carmélites à Amsterdam, Lucia et Macbeth à Marseille, La Veuve Joyeuse à Pékin ainsi que Tristan et Isolde et Alceste/Admète à l’Opéra de Paris.

Lauréat compositeurs : Guillaume Connesson pour la pièce « Cythère », pour 4 percussionnistes et orchestre.

Victoire musique Guillaume Connesson (c) Marie-Sophie LeturcqDiplômé des conservatoires de Boulogne-Billancourt et de l’Orchestre national des Pays de la Loire, du Royal Scottish National Orchestra, puis de l’Orchestre de Pau-Pays de Béarn. Il y compose ses œuvres majeures, notamment de musique de chambre et d’orchestre (enregistrées par Naïve) ; ou pour chœur et orchestre. Devenu l’un des compositeurs français les plus joués dans le monde, il est récompensé en 2011 par le Grand Prix Sacem. En 2014, son ballet Lucifer et son Concerto pour Violoncelle avec Jérôme Pernoo en soliste, est publié chez Deutsch Grammophon. Plusieurs œuvres ont par ailleurs été créées cette année, dont Cythère (Concerto pour quatuor de percussionnistes et orchestre, par l’Orchestre national de Lille), ou son concerto pour flûte Pour sortir du jour (création mondiale par le Chicago Symphony Orchestra, création française par l’Orchestre National de France). Compositeur en résidence au Festival de Besançon, une œuvre commandée sera imposée au concours des Jeunes Chefs d’Orchestre.

 

Lauréat enregistrement : Bach / Köthener Trauermusik

Victoires musique CD bach_pichon

Ensemble Pygmalion, sous la direction de Raphaël Pichon.
Interprètes : Sabine Devieilhe, Damien Guillon, Thomas Hobbs, Christian Immler.
Paru chez Harmonia Mundi.