éducation artistique

ORCHESTRALAB, une appli 100% musique, ludique et interactive

Orchestralab est le projet éducatif et innovant de trois orchestres membres de l’Association Française des Orchestres et qui unissent leurs forces dans le numérique.
La naissance du projet : l’union fait la force

L’Orchestre national d’Île-de-France, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen-Normandie et l’Orchestre de chambre de Paris se réunissent autour d’une initiative originale : inventer des projets numériques interactifs pour favoriser a transmission de la musique.

Conscientes de l’intérêt du digital pour faciliter la diffusion de leur art, ces trois formations musicales entendent agir activement dans le développement de projets numériques de médiation. L’aventure a commencé au début de l’année 2018 par la création d’une structure associative, Musiclab. Elle est née d’un constat simple : les nouvelles technologies imprègnent notre quotidien mais il s’avère difficile pour un orchestre seul de développer des projets numériques et de les pérenniser. Se réunir permet d’avoir plus de poids et de mener ces travaux à terme. Les trois formations partagent cette vision et entendent aussi investir le numérique, finalement assez peu exploité par les orchestres de manière collective. En se projetant vers l’avenir, Musiclab porte des projets ayant pour vocation de s’étendre à d’autres orchestres et de s’inscrire dans le temps. Son originalité tient précisément dans l’association de ces trois formations, de la réflexion et du travail commun, avec en fond la prise de conscience de la nécessité d’avancer ensemble. Loin d’être en compétition, les orchestres peuvent s’enrichir les uns les autres. Musiclab se veut une structure ouverte, destinée à accueillir par la suite d’autres orchestres.

L’application

Par le biais de Musiclab, l’Orchestre de chambre de paris, l’Orchestre national d’Île-de-France et l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie ont décidé de développer ensemble un outil de sensibilisation à la musique : l’application de jeu vidéo Orchestralab, conçue par l’éditeur de solutions numériques NoMadMusic.

A qui s’adresse-t-elle ? Aux enfants âgés de 6 à 12 ans.

Objectif : à la fois ludique et pédagogique, l’objectif est de familiariser les enfants à l’univers orchestral, la musique et les instruments grâce aux contenus musicaux et éditoriaux imaginés par les orchestres.

Aspect : Concrètement, il s’agit de jeux en ligne basés sur des exercices ludiques à réussir ou des scores à atteindre et à dépasser, disponibles gratuitement et ouverts à tous.

Jeux : pour réaliser les jeux, les orchestres ont puisé dans leurs répertoires des œuvres liées à leur identité :

  • La Symphonie n°83 dite « LaPoule » de Haydn pour l’Orchestre de chambre de Paris : les enfants reconnaissent d’abord les instruments qu’ils classent par familles puis reconstituent le thème.
  • L’Oiseau de feu de Stravinski pour l’Orchestre national d’Île-de-France : le scénario s’inspire du ballet. Il associe un premier jeu d’adresse et un second qui repose sur le rythme.
  • L’Enlèvement au sérail de Mozart pour l’Orchestre de l’Opéra de Rouen-Normandie : l’histoire est propice à deux jeux complémentaires dans les décors du XVIIIe siècle. Cela participe à installer le contexte de l’opéra et offre une ouverture sur la dimension lyrique de l’oeuvre.
Le graphisme du jeu

L’environnement graphique choisi est de la 2D avec une esthétique assez « cartoon », courante dans le jeu vidéo mais encore inédite dans l’univers de la musique classique. La dimension ludique et amusante des jeux en est renforcée d’autant plus.

Actuellement en cours de développement, cette application sera dévoilée au public à l’été 2019

Et après ?

A terme, avec Musiclab, les trois orchestres ambitionnent d’ajouter de nouvelles œuvres au catalogue et ainsi élargir le panel des jeux. Il pourront s’appuyer sur cet outil pour développer et pérenniser leurs opérations pédagogiques. Dans le sillage d’Orchestralab, d’autres projets et initiatives numériques comme des applications, verront le jour, toujours avec l’objectif de favoriser la médiation et de s’adresser à différents publics.

Informations pratiques prochainement disponibles sur orchestralab.fr

Source : Orchestre de chambre de Paris

Les orchestres membres de l’AFO participent à la «Rentrée en musique»

L’Association Française des Orchestres s’est réjouie, en juin dernier, de l’initiative conjointe aux ministres de l’Éducation nationale et de la culture de proposer aux élèves des moments musicaux, lors de la rentrée scolaire du 4 septembre.


Malgré des plannings très contraints, le dialogue des orchestres avec les établissements scolaires se concrétise par la participation à cet événement de 16 orchestres, dans 17 villes différentes, au profit des élèves de près de 50 établissements scolaires.

Ce dispositif complète celui proposé par d’autres acteurs du monde la musique.

Fait marquant : plusieurs orchestres prolongeront l’opération dans les jours suivant immédiatement la rentrée, affirmant ainsi l’importance d’une présence active et régulière auprès des élèves.
On retrouve là l’écho de leur travail quotidien au fil de l’année.

Au moment de l’envoi de ce communiqué, d’autres initiatives sont en voie de concrétisation avec les établissements. Un récapitulatif complet sera donc publié postérieurement à la rentrée.

La volonté de participation de l’ensemble des orchestres membres tient à la forte portée symbolique de cette initiative, qui fait écho aux actions engagées par les musiciens, de la maternelle au lycée, en étroite relation avec les enseignants et les médiateurs.

Elle répond à notre souhait, maintes fois répété, de voir les deux ministères concernés travailler plus étroitement, sur le long terme et avec les moyens correspondants, à la sensibilisation des élèves à une forme d’expression artistique aux qualités particulières :
la musique contribue au développement des facultés cognitives; elle apaise et rend curieux tout à la fois.
Concernant les orchestres, sa pratique oblige à l’écoute de soi comme à l’écoute de l’autre, elle est un vecteur de socialisation et d’apprentissage du collectif, qui sont des qualités citoyennes. Dans nos sociétés fracturées, la culture est un outil de fraternité. L’éducation artistique répond à l’enjeu du développement de la capacité d’un jugement libre de tous les citoyens.
Elle contribue ainsi au renforcement du lien social et à une société plus inventive et plus solidaire.

Contact Presse AFO
Clémence Quesnel
Adjointe au directeur
Tél. : 01 42 80 26 27
Mél. : cquesnel@france-orchestres.com

Télécharger le communiqué de presse et la programmation des orchestres membres

Crédit photographique : Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie