éducation artistique et culturelle

Retrouver l’orchestre 20 ans après sa classe de CM2

20 ans après : retour à l’Orchestre !

Presque 20 ans après avoir été accueillis en résidence à l’orchestre, d’anciens écoliers, aujourd’hui trentenaires retrouveront l’Orchestre national de Metz le 12 octobre prochain à l’Arsenal. Lors de la saison 1999-2000, ces jeunes de CM2 de l’école de Richemont (Moselle) ont vécu une expérience unique d’une semaine, immergés au cœur de la vie d’un orchestre symphonique.

La première classe en résidence à l’Orchestre national de Metz

En 1999, l’orchestre, sous l’impulsion de son chef Jacques Lacombe et de Marie-Pierre Macian, responsable des relations publiques, lançait un programme éducatif novateur mettant au centre la relation privilégiée Enfant-Musicien, les notions de créativité et pratique artistique, et l’immersion au cœur de l’univers symphonique.

A cette occasion, la première classe en résidence fut lancée. Après quelques mois de préparation avec leur enseignante, Janine Bauquis et Christelle Bertringer, intervenante en musique, chaque enfant parrainé par un musicien a participé à la vie de l’orchestre : rencontre avec le chef d’orchestre, participation aux répétitions, à des présentations d’instruments, et au concert final à l’Arsenal au cours duquel ils ont présenté une courte création musicale en lever de rideau du concert la Carmencita, dédié à la musique espagnole.

Les actions d’éducation artistique et culturelle : et après ?

En 2018, Marie-Pierre Macian mûrit l’idée du projet « 20 ans après ! ». Sa volonté fait suite à ses réflexions sur l’importance d’un retour d’expérience sur les projets éducatifs des orchestres ; sa démarche s’inscrit également dans l’idée d’un prolongement possible à donner au Livre blanc des actions éducatives des orchestres qu’elle a co-écrit avec Philippe Fanjas, directeur de l’Association Française des Orchestres (AFO) en 2003. Fin 2018, elle contacte Janine Bauquis et se met en relation avec Antigone Mouchtouris, professeure de sociologie à l’Université de Lorraine, spécialiste des questions artistiques et culturelles. La Cité musicale de Metz et l’orchestre adhèrent immédiatement à ce projet. Tous partagent cet enthousiasme de retrouver ces jeunes désormais trentenaires. Que sont-ils devenus ? Se souviennent-ils de cette expérience unique ? Quel impact a-t-elle pu avoir dans leur vie ?  Quelques mois plus tard, 23 jeunes sur 24 sont retrouvés !

Au premier semestre 2019, s’inscrivant dans la logique de l’enquête nationale menée en 2018 par l’Association Française des Orchestres (AFO) sur le rôle sociétal des orchestres, des entretiens individuels sont menés auprès de ces jeunes trentenaires pour comprendre quelle a été la place éventuelle de ce moment privilégié dans leur vie. Mathilde Feutry, étudiante en Master 2 à l’Université de Lorraine et stagiaire à la Cité Musicale et Janine Bauquis ont interrogé 13 de ces anciens élèvesIl ressort de ces entretiens que chaque jeune interviewé se souvient de cette expérience, elle a été vécue comme positive ; ils souhaitent qu’elle puisse être vécue par d’autres jeunes aujourd’hui, et par ailleurs ils seraient partants pour revivre ce type d’expérience en tant qu’adulte, avec un emploi du temps un peu aménagé ! Pour certains, cette expérience a été marquante : ils ont commencé une pratique musicale, décidé de continuer à écouter des orchestres symphoniques après cette première expérience ; ils mettent en avant l’importance du collectif, l’aventure hors de leur quotidien, la découverte d’un univers différent, la rigueur du métier de musicien d’orchestre, ils se sont ouverts à l’idée de « vivre de sa passion » ;  ils se souviennent de leurs parrains-musiciens, du chef d’orchestre, du « stress » et des enjeux de la représentation en public. Certains évoquent leur souhait de transmettre à leurs enfants cette passion de la musique.

Le 12 octobre 2019 sont prévues les retrouvailles avec l’orchestre. Lors d’un concert à l’Arsenal, les jeunes retrouveront leurs parrains-musiciens et rencontreront l’actuel directeur artistique : David Reiland. Ils se replongeront ainsi dans l’univers symphonique pour un moment tout à fait spécial.

Pour prolonger cet anniversaire, en mai 2020, l’orchestre accueillera deux nouvelles classes en résidence originaires de l’école primaire de Richemont !

Les acteurs du projet
  • Service Education et Médiation – Orchestre National de Metz – Cité musicale de Metz
    • Caroline Philippe, chargée de projet Education et Médiation
    • Mathilde Feutry, stagiaire Master 2 Expertise et Médiation culturelle, Université de Lorraine
    • Les Parrains-Musiciens de l’Orchestre
  • Marie-Pierre Macian, ancienne responsable des relations publiques de l’orchestre (1998-2001), co-auteur avec Philippe Fanjas de : « Prêtez l’oreille ! Livre blanc des actions éducatives des orchestres», AFO 2003
  • Janine Bauquis, ancienne enseignante de la classe de CM2 de Richemont
  • Christelle Bertringer, intervenante en musique (dumiste)
  • Antigone Mouchtouris, professeure de sociologie, Université de Lorraine, Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales – 2L2S.

Témoin de l’activité des orchestres et fortement impliquée dans toutes les questions de société, l’Association Française des Orchestres soutient ce projet.

Contact

Marie-Pierre Macian : 06 86 97 13 41 – marie.macian@gmail.com

Source : Marie-Pierre Macian

Signature d’une convention de partenariat entre la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris et la Cité musicale-Metz

Une convention de partenariat a été signée le 10 juin 2019 par Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris, Hacène Lekadir, président de la Cité musicale-Metz, adjoint au maire de Metz à la Culture, et Florence Alibert, directrice générale de la Cité musicale-Metz.
 
D’une durée de 5 ans, la convention de partenariat s’appliquera à « renforcer et développer la collaboration » entre la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris et la Cité musicale-Metz notamment sur le plan de l’éducation artistique et culturelle. Il s’agit de « la première convention, hors Île-de-France, que nous signons », a souligné Laurent Bayle. Elle s’inscrit par ailleurs dans le cadre de la candidature de la Ville de Metz au réseau des Villes Créatives de l’UNESCO dans le domaine de la musique.
 

PROJETS ET ACTIONS MIS EN OEUVRE DANS LE CADRE DE LA CONVENTION :

  • Échange d’expertise et partage d’expériences entre les deux institutions
  • Développement du dispositif Démos 
    • pilotage par l’Orchestre national de Metz de deux nouveaux orchestres d’enfants (Moselle Est et Moselle du Nord) dans le cadre du développement du dispositif conduisant à partir de 2020 à la création de « quelque 60 nouveaux orchestres »
    • accueil de deux groupes d’enfants de la Sarre (Allemagne) et du Luxembourg afin de « donner une dimension européenne au projet »
    • regroupement des enfants poursuivant leur apprentissage après le premier Orchestre Démos Metz Moselle (2016) à travers un « orchestre avancé ».
  • Implantation à l’Arsenal de Metz d’espaces éducatifs et de médiation pérennes dédiés au jeune public sous forme d’une « Cité musicale des enfants » :
    • offre d’ateliers d’éveil, de pratique et de découverte de la musique
    • espace d’exposition musicale interactif sur le modèle de celui qui sera inauguré à la Philharmonie de à Paris en 2021
  • Favoriser des collaborations artistiques tel le projet Baby Doll créé à l’Arsenal avec l’Orchestre national de Metz le 13/03/2020 avant d’être donné à la Philharmonie de Paris le 18/03/2020 avec l’Orchestre de chambre de Paris.

Source : Newstank