direction

Une lauréate au 56e Concours de Jeunes chefs de Besançon

Une jeune cheffe d’orchestre japonaise remporte le Grand Prix de Direction du 56e Concours international de jeunes chefs d’orchestre organisé dans le cadre du Festival international de musique Besançon – Franche-Comté.

À l’issue d’une Finale qui a opposé Haoran Li (Chine, 33 ans), Victor Jacob (France, 28 ans) et Nodoka Okisawa (Japon, 32 ans), le Jury a choisi Nodoka Okisawa comme lauréate du Grand Prix de Direction du 56e Concours international de jeunes chefs d’orchestre. Elle succède donc à Ben Glassberg, vainqueur en 2017.

Voici le palmarès du 56e Concours :
– Grand Prix de Direction : Nodoka Okisawa
– Coup de cœur de l’orchestre de la Finale : Nodoka Okisawa
– Coup de cœur du public : Nodoka Okisawa
– Mention spéciale : Victor Jacob

Le concours international de jeunes chefs d’orchestre

Le Concours de Besançon est ouvert à tous les artistes de moins de 35 ans qui souhaitent devenir chef d’orchestre professionnel, quel que soit leur parcours, leur formation ou leur expérience, aucun diplôme préalable n’étant exigé. Seul concours ne faisant pas de sélection sur dossier, tous les candidats se présentent aux épreuves de présélections.

Le Concours ouvre 270 places par édition : les inscriptions ferment dès que la limite de places est atteinte.
Membres du Jury :
  • Yan Pascal Tortelier, président du Jury et chef d’orchestre
  • Catherine Larsen-Maguire, cheffe d’orchestre
  • Eric Tanguy, compositeur
  • Jean-François Verdier, chef d’orchestre
  • Liza Kerob, violon solo
  • Annette Mangold, conseillère artistique
  • Timothy Walker, directeur artistique
La lauréate

Nodoka Okisawa

[Japon, 32 ans]

Nodoka Okisawa a remporté le 1er prix et le prix spécial du 18e Concours international de direction de Tokyo et le 3e prix du 7e Concours international de direction « Jeunesses Musicales » de Bucarest. Elle a étudié à l’Université des Arts de Tokyo et à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin avec les professeurs Christian Ehwald, Hans-Dieter Baum, Manuel Nawri, Ken Takaseki et Tadaaki Otaka. Elle a été choisie comme étudiante à la Fondation Félix Mendelssohn Bartholdy et a étudié avec Kurt Masur. Elle a également participé à des masterclasses avec Neeme Järvi, Paavo Järvi, Peter Gülke et Riccardo Muti. Parmi les orchestres qu’elle a dirigés figurent le Konzerthaus Orchestra Berlin, l’Orchestre Philharmonique de Magdebourg, l’Orchestre Philharmonique George Enescu, l’Orchestre Symphonique Métropolitain de Tokyo, le New Japan Philharmonic. Elle a dirigé le nouvel opéra Neue Szenen au Deutsche Oper Berlin et a travaillé sur de nombreux autres projets d’opéra.

Source : Festival international de musique de Besançon

Un nouvel administrateur pour l’Orchestre des Pays de Savoie

Damien Pousset succède à Aline Sam-Giao au poste d’administrateur général de l’Orchestre des Pays de Savoie. Il prendra ses nouvelles fonctions en février 2017.

Avant de rejoindre l’Orchestre des Pays de Savoie en qualité d’administrateur général, Damien Pousset, né en 1969, a occupé durant sept années le poste de directeur artistique de Grame, centre national de création musicale à Lyon, ainsi que de la Biennale Musiques en Scène.

À une période où l’élargissement et la diversification des publics de la musique constituent l’enjeu majeur de la démocratisation culturelle, il est animé par l’envie profonde de placer le concert au cœur d’un dispositif de transmission dynamique, convivial et élargi. Il imagine l’orchestre comme un lieu d’expérience partagée, d’alliance et d’excellence au cœur des territoires, répondant à la fois aux besoins des auditeurs comme à ceux de ses partenaires, et ce, en l’inscrivant dans l’héritage qui lui a donné sa réputation.

Dans ses fonctions précédentes, il a d’abord été responsable du département de musique contemporaine des Éditions Henry Lemoine à Paris de 1996 à 2005, puis directeur artistique de l’Ensemble Contrechamps à Genève de 2005 à 2009. En 2000, il a fondé le label de disques æon (Outhere Music) dont le catalogue réunit aujourd’hui plus de 150 références, et a initié la même année le premier réseau des acteurs de la création musicale, Le Living, dont l’objectif visait à promouvoir la musique de notre temps sous toutes ses formes.

Parallèlement, Damien Pousset a poursuivi son activité de musicologue en collaborant à différentes revues spécialisées (Cahiers de l’Ircam, Contemporary Music Review…). Il a notamment traduit de l’Anglais un ouvrage de sémiotique musicale de Eero Tarasti, Mythe et musique : Wagner, Sibelius, Stravinsky, paru en 2003 aux Éditions Michel de Maule.

Contact : Séverine Fraysse, communication@orchestrepayssavoie.com