directeur musical

CRISTIAN MĂCELARU NOMMÉ DIRECTEUR MUSICAL DE L’ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

Cristian Măcelaru, qui succède à Emmanuel Krivine, aura pour double mission de confirmer l’importance de la musique française dans le répertoire de l’orchestre, et de renforcer le rayonnement et la place du National à Paris, dans les territoires ainsi qu’à l’international.

BIOGRAPHIE

Cristian Măcelaru est né à Timișoara (Roumanie) en 1980. Il étudie d’abord le violon dans son pays, puis se rend aux États-Unis où il se forme à l’Interlochen Arts Academy (Michigan) et aux universités de Miami et de Houston (cours de direction auprès de Larry Rachleff). Il parachève sa formation au Tanglewood Music Center et à l’Aspen Music Festival, lors de masterclasses avec David Zinman, Rafael Frühbeck de Burgos, Oliver Knussen et Stefan Asbury. Il a fait ses débuts en tant que violon solo avec le Miami Symphony Orchestra au Carnegie Hall de New York, à l’âge de dix-neuf ans, ce qui en fait le plus jeune violon solo de toute l’histoire de cet orchestre.
Il est actuellement directeur musical du WDR Sinfonieorchester de Cologne ainsi que directeur musical du Festival de musique contemporaine de Cabrillo depuis 2017.

Cristian Măcelaru s’est fait connaître sur le plan international en 2012, en remplaçant Pierre Boulez à la tête du Chicago Symphony Orchestra. La même année, il recevait le Solti Emerging Conductor Award, prix décerné aux jeunes chefs d’orchestre, puis en 2014 le Solti Conducting Award. Il dirige depuis lors les plus grands orchestres américains, le Chicago Symphony Orchestra, le New York Philharmonic, le Los Angeles Philharmonic, le Cleveland Orchestra, et entretient un lien étroit avec le Philadelphia Orchestra, qu’il a dirigé plus de cent-cinquante fois.

En Europe, Cristian Măcelaru se produit régulièrement en tant que chef invité avec le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, les Dresdner Philharmoniker, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, le BBC Symphony Orchestra. En janvier 2019, il dirigeait l’Orchestre national de Roumanie, à l’occasion de la commémoration du centenaire de ce pays, pour sa toute première tournée aux États-Unis.

Source : Maison de la radio
Photo © Adriane White

Pavel Baleff, futur directeur musical de l’Opéra de Limoges à partir de 2022-2023

Le chef d’orchestre, Pavel Baleff, actuellement directeur musical de la Philharmonie de Baden-Baden, sera le nouveau chef principal et directeur musical associé de l’Orchestre de l’Opéra de Limoges à compter de la saison 2022/2023 et ce, pour trois saisons.

A ce titre, il remplacera Robert Tuohy, en fonction depuis 2013, et dont la mission avait été prolongée l’an passé jusqu’en juin 2022.

Pavel Baleff vient d’être désigné sur proposition de la direction de l’Opéra de Limoges, après vote des musiciens et avis favorable du Conseil d’Administration. Il y a un an, suite au processus de recrutement stoppé car jugé infructueux, Pavel Baleff figurait parmi les chefs à suivre, après accord entre la direction et l’Orchestre de l’Opéra de Limoges.

Très expérimenté, il constitue une opportunité pour l’Orchestre de l’Opéra de Limoges de poursuivre une évolution déjà largement engagée par son prédécesseur vers une maturation artistique qui lui permettra de figurer parmi les meilleures formations orchestrales en région.

Éléments biographiques

Pavel BALEFF

Né en Bulgarie, Pavel Baleff étudie à l’Académie de Musique de Sofia. Premier prix du Concours international « Carl Maria von Weber » de Munich et Premier prix de la «Fondation Herbert Von Karajan», il reçoit en 2003, le prestigieux prix pour jeunes chefs d’orchestre, le « Bad Homburg  Conductor Award ». Il se produit au Staatsoper de Vienne, à l’Opernhaus Zürich, au Semperoper de Dresde, à la Gewandhaus de Leipzig, au Staatsoper de Hambourg, au Théâtre Bolchoï de Moscou… ainsi qu’avec les Orchestres symphoniques de la Radio WDR de Cologne et de la Radio bavaroise.

En 2010, à l’occasion de la première de Der Ring des Nibelungen de Richard Wagner, à l’Opéra National de Sofia, il est honoré du titre de « Chef d’orchestre bulgare de l’année». En 2018/2019, il dirige deux nouvelles productions à l’Opernhaus Zurich, Les Pêcheurs de perles et la première du ballet Nijinski puis suivent, en 2020, Don Pasquale au Staatsoper de Vienne ainsi que Walking Mad à Zurich.

A l’Opéra de Limoges, Pavel Baleff dirigea en mars 2016 un programme avec les cordes de l’Orchestre puis, en janvier 2019, une nouvelle production, La Ville morte d’H.W Korngold, restée depuis dans les mémoires. Il était invité en 2021 pour deux productions en amont de sa prise de fonctions, engagements qui sont bien évidemment confirmés. Pavel Baleff est directeur musical de la Philharmonie de Baden-Baden depuis 2007.

Source : Communiqué de presse de l’Orchestre de l’Opéra de Limoges

 

 

 

Un nouveau directeur musical pour l’orchestre de chambre de Paris à partir de juillet 2020

Le Conseil d’Administration de l’Orchestre de chambre de Paris, en accord avec la Ville de Paris et le ministère de la Culture – Drac Île-de-France, a nommé ce mardi 8 octobre Lars Vogt comme nouveau directeur musical à compter du 1er juillet 2020, pour un mandat de 3 ans.

Avec Lars Vogt, l’Orchestre de chambre de Paris se dote d’un directeur musical à la fois musicien hors pair et chef internationalement reconnu. Sa présence renforce encore la démarche artistique originale de l’orchestre et son positionnement chambriste. Cette nomination est le résultat d’un processus entamé depuis plus d’un an par le Conseil d’administration de l’Orchestre de chambre de Paris en dialogue permanent avec l’ensemble des musiciens. Ces échanges fructueux ont abouti à la proposition d’une liste restreinte comprenant une candidate et trois candidats sur laquelle l’ensemble des musiciens se sont prononcés par un vote consultatif. Cette procédure rigoureuse a permis au conseil d’administration, réuni le 8 octobre 2019, de désigner Lars Vogt prochain Directeur Musical de l’Orchestre de chambre de Paris avec l’approbation de la Ville de Paris et du ministère de la Culture – Drac Île-de-France.

La nomination de Lars Vogt marque une nouvelle étape dans la dynamique engagée par Douglas Boyd depuis 2015. Au cours des cinq dernières années, l’Orchestre de chambre de Paris a connu un fort renouvellement avec  44 % de nouveaux musiciens, ce qui en fait l’orchestre le plus jeune de Paris. Il est aussi le premier orchestre français permanent à l’effectif réellement paritaire. Aujourd’hui, l’Orchestre de chambre de Paris s’affirme pleinement comme l’un des orchestres de chambre de référence en Europe. Il rayonne sur le Grand Paris avec des concerts à la Philharmonie, au Théâtre des Champs-Élysées, au Théâtre du Châtelet mais également dans des salles au plus près des publics de la métropole, tout en développant de nombreuses tournées internationales.
Acteur musical engagé dans la cité, l’Orchestre de chambre de Paris développe une démarche citoyenne volontaire s’adressant à tous les parisiens, y compris ceux en situation de précarité ou d’exclusion. Les récentes créations musicales conçues avec des bénéficiaires de centres d’hébergement d’urgence de Paris ou des personnes détenues du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin en sont de brillantes illustrations.

« Dès ma première répétition avec l’Orchestre de chambre de Paris, j’ai immédiatement ressenti une grande connivence artistique et émotionnelle avec les musiciens. Il est formidable de voir à quel point cet orchestre est créatif, ouvert aux prises de risque, éléments indispensables pour jouer de la musique !
En tant que nouveau directeur musical, je suis enthousiaste à l’idée du chemin que nous allons parcourir tous ensemble et impatient de vivre nos prochaines aventures artistiques. Je voudrais rendre hommage à mon prédécesseur, Douglas Boyd, pour le formidable travail qu’il a accompli avec l’orchestre. Je sais combien il est apprécié des musiciens et du public. J’ai conscience que la grande qualité qui est celle de l’orchestre aujourd’hui est aussi le fruit de son travail et de son investissement des dernières années. » Lars Vogt – 8 octobre 2019

En tant que directeur musical de l’Orchestre de chambre de Paris, Lars Vogt assurera la direction de six à huit concerts par an. Il sera associé aux tournées et aux enregistrements ainsi qu’aux différentes initiatives de l’orchestre.

Biographie de Lars Vogt

Lars Vogt, Pianiste et chef d’orchestre

Lars Vogt s’est imposé comme l’un des musiciens les plus en vue de sa génération. Né dans la ville allemande de Düren en 1970, il a d’abord attiré l’attention du public en remportant le deuxième prix du Concours international de piano de Leeds en 1990. Il a ensuite mené une carrière riche et variée pendant plus de vingt-cinq ans. Sa polyvalence en tant qu’artiste s’étend du cœur du répertoire classique avec Mozart et Beethoven, de Schumann et Brahms aux romantiques Grieg, Tchaïkovski et Rachmaninov en passant par l’éblouissant Concerto de Lutoslawski.

Au cours de sa carrière prestigieuse, Lars Vogt a joué avec de prestigieux orchestres internationaux notamment avec le Royal Concertgebouw Orchestra, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Santa Cecilia, le Berliner Philharmoniker, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, le Bayerischer Rundfunk Munich, la Staatskapelle Dresden, le Wiener Philharmoniker, le London Philharmonic, London Symphony Orchestra, New York Philharmonic, Philadelphia
Orchestra, Boston Symphony et NHK Symphony.

Depuis septembre 2015, Lars Vogt est directeur musical du Royal Northern Sinfonia chez Sage Gateshead au Royaume-Uni. Cette saison 2019/20, sera sa dernière avant de devenir directeur musical de l’Orchestre de chambre de Paris. En tant que chef d’orchestre, Lars a également collaboré avec de nombreux orchestres de premier plan, dont les orchestres de chambre de Zurich et l’Orchestre de chambre de Paris, Camerata Salzburg, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, l’Orchestre de l’Opéra de Hanovre, le Frankfurt Museumorchester, le Philharmonique de Varsovie et les orchestres symphoniques de Sydney, de Singapour, de New York et de Nouvelle Zelande. En mai 2019, il a entamé une tournée très appréciée en Allemagne et en France, à la tête du  Mahler Chamber Orchestra, avec des concerts à Berlin, à Munich et à Paris.

Une répétition avec Lars Vogt et l’Orchestre de chambre de Paris  – 26/09/2019

Télécharger le communiqué de presse de l’orchestre

Contact presse : Lucy Boccadoro : 06 62 15 50 78 / lucy@boccadoro.fr

Source : Orchestre de chambre de Paris


Case Scaglione, prochain directeur musical de l’Orchestre national d’Ile-de-France

Le conseil d’administration, les musiciens et l’ensemble des équipes sont heureux d’annoncer la nomination de Case Scaglione en tant que directeur musical et chef principal de l’Orchestre national d’Île-de-France à partir de septembre 2019. 

« Il est rare et précieux d’éprouver un tel sentiment de connivence, de confiance et d’attention avec un orchestre de ce niveau, dès les premières répétitions. Je suis très honoré de pouvoir travailler avec ces formidables musiciens investis et ouverts ; c’est immensément inspirant de pouvoir contribuer à développer la mission unique, exigeante et généreuse, noble et altruiste d’un orchestre entièrement consacré à son territoire. Je suis très impatient de débuter l’aventure musicale que nous allons écrire ensemble, curieux des échanges riches que nous allons provoquer pour évoluer ensemble et se nourrir de toute la diversité du répertoire symphonique et de la musique d’aujourd’hui. Je suis certain que nous allons partager avec le public francilien de formidables émotions artistiques ».
Case Scaglione

Case Scaglione a été invité cette saison pour diriger le concert Rouge (Khatchaturian, Moussorgski, Ravel et Rouse), du 16 au 30 novembre 2018 en Île-de-France.

___

CASE SCAGLIONE,CHEF D’ORCHESTRE

Le chef d’orchestre américain Case Scaglione est chef principal du Württembergisches Kammerorchester Heilbronn (Allemagne) depuis septembre 2018. Il vient d’être nommé directeur musical et chef principal de l’Orchestre national d’Île-de-France et prendra ses fonctions en septembre 2019.

Au cours de la saison 2018/2019, en plus de nombreux concerts et d’une tournée avec l’Orchestre de Heilbronn, Case Scaglione est l’invité des orchestres symphoniques de Dallas et Phoenix aux États-Unis, Kristiansand en Norvège, de l’Orchestre philharmonique de Brno, de l’Orchestre national d’Île-de-France et fait ses débuts à la tête de l’Orchestre symphonique des Flandres. Au cours de la saison 2017.18, Case Scaglione a fait des débuts très remarqués à la tête des Brussels Philharmonic, Scottish Chamber Orchestra, Ulster Orchestra, Orchestre symphonique RTE de Madrid, San Diego Symphony et Orchestre philharmonique du Jalisco (Mexique).

Case Scaglione a dirigé le New-York Philharmonic, le Juilliard Orchestra, les orchestres de Detroit, Dallas, Cleveland, Baltimore, Phoenix, Sarasota, Calgary, l’Orchestre national de Colombie… Il est un invité régulier de l’Orchestre philharmonique de Hong-Kong et a dirigé à plusieurs reprises l’Orchestre philharmonique de Chine, les orchestres symphoniques de Shanghai et Canton. Il a également dirigé les orchestres symphoniques de Lucerne, Bilkent, les orchestres philharmoniques du Luxembourg, Janacek Ostrava.
Il collabore avec des solistes tels que Joshua Bell, Yulianna Avdeeva, Jean-Efflam Bavouzet, Behzod Abduraimov, Khatia Buniatishvili, Laeticia Moreno, Hakan Hardenberger, Johannes Moser, Sharon Kam et Edgar Moreau.

Case Scaglione a été chef associé au New-York Philharmonic Orchestra. Directeur musical du Young Musicians Foundation Debut Orchestra à Los Angeles (2008-2011), il a participé au développement et à la diversification de l’orchestre, initiateur par exemple d’un programme éducatif de sensibilisation de l’orchestre dans les écoles (« 360° Music »).

Case Scaglione a étudié auprès de David Zinman à l’Académie de direction d’Aspen (lauréat du Prix James Conlon) Il est premier prix de direction de la Fondation Solti USA. Il est diplômé du Cleveland Institute of Music puis du Peabody Institute où il a étudié auprès de Gustav Meier.

Kazuki Yamada, reconduit à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

Kazuki Yamada reconduit à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo pour deux saisons supplémentaires.

Après trois brillantes saisons, Kazuki Yamada est renouvelé au poste de Directeur Artistique et Musical de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo pour les deux prochaines saisons 2019/2020 et 2020/2021. Il entend poursuivre sa collaboration et le travail engagé avec l’Orchestre au service du rayonnement musical de la Principauté.

Kazuki Yamada a été nommé Directeur Artistique et Musical en Septembre 2016, par Son Altesse Royale la Princesse de Hanovre, Présidente de l’Orchestre. Durant les trois saisons qui se sont écoulées, Kazuki Yamada s’est dévoilé au travers de découvertes artistiques et en consolidant les liens entre l’Orchestre et le public.

——————————-

Directeur artistique et musical de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo depuis septembre 2016, Kazuki Yamada est également directeur musical du Yokohama Sinfonietta, directeur musical du Chœur Philharmonique de Tokyo, chef principal de l’Orchestre Philharmonique du Japon. Il est, en outre, chef principal invité de l’Orchestre Symphonique de Birmingham, à compter de la saison 2018/2019, et sera chef principal invité du Yomiuri Nippon Symphony Orchestra à partir de janvier 2019.

Né à Kanagawa en 1979, Kazuki Yamada sort diplômé de la Tokyo National University of Fine Arts & Music, après avoir étudié sous la direction de Ken-ichiro Kobayashi et Yoko Matsuo et obtient en 2001 le Ataka-Prize. En 2002, il poursuit ses études auprès de Gerhard Markson à l’Académie internationale d’été du Mozarteum de Salzbourg. Étudiant brillant, il remporte en 2009 le grand prix du Concours international de Besançon et reçoit en 2011 le Idemitsu Music Prize for Young Artist.

Rapidement reconnu sur la scène internationale, il est, dès lors, invité à diriger les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg et de Stockholm ; les orchestres symphoniques de Göteborg, Cologne, Birmingham, Berlin, d’Australie, de la Rai de Turin et de la NHK de Tokyo ; l’orchestre de Paris, du Capitole de Toulouse, le Philharmonia de Londres, le Sinfonia Varsovia, l’English Chamber Orchestra, le Staatskapelle de Dresde ou l’Orchestre Philharmonique Tchèque. Il a été en outre chef principal invité de l’Orchestre de la Suisse Romande.

Il collabore notamment avec Emmanuel Ax, Håkan Hardenberger, Nobuko Imai, Daishin Kashimoto, Daniel Müller-Schott, Xavier de Maistre, Steven Osborne, Vadim Repin, Baiba Skride, Boris Berezovsky, Jean-Yves Thibaudet, Daniil Trifonov, Simon Trpčeski, Frank Peter Zimmermann et Alexander Kniazev.

En 2012, il dirige Oresteia de Xenakis avec le Tokyo Sinfonietta, ainsi que la version scénique de Jeanne au Bûcher d’Honegger avec l’Orchestre du Saito-Kinen au Festival Matsumuto. En 2015, ce projet est repris à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Paris et à Monaco avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Marion Cotillard y interprète le rôle de Jeanne d’Arc. Durant la saison 2015-2016, il effectue une tournée avec le City of Birmingham Symphony Orchestra.

En 2017, il est invité par le Festival international Rostropovitch, pour les 90 ans du chef éponyme, avec le Yokohama Sinfonietta et le Chœur Philharmonique de Tokyo. Ce concert marque une amitié russo-japonaise : l’Orchestre d’Etat de Russie Evgeny Svetlanov et le Chœur Philharmonique de Moscou Yurlov se joignent aux ensembles japonais pour interpréter Daphnis et Chloé de Ravel. En décembre 2017, il emmène l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, pour la première fois à Paris, et joue à guichet fermé à la Philharmonie de Paris.

Kazuki Yamada a enregistré des œuvres de Glazounov, Kalinnikov et Khatchaturian, avec l’Orchestre Philharmonique Tchèque (Octavia Records) et une série de 3 Cds inspirés par la danse, avec l’Orchestre de la Suisse Romande (dont il a été chef principal invité durant 10 ans) chez Pentatone. Il a également enregistré 10 albums chez Fontec avec le Chœur Philharmonique de Tokyo. En 2017, il enregistre avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, un disque consacré à Berlioz (pour OPMC Classics), ainsi qu’un album dédié à Chostakovitch, avec le Yokohama Sinfonietta et Alexandre Kniazev.

En 2018-2019, en plus d’une saison intense avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et de nombreux concerts avec ses ensembles japonais, il ouvre la saison du City of Birmingham Symphony Orchestra (CBSO) et se produit notamment avec l’Orchestre Symphonique de la NHK et l’Orchestre du Capitole de Toulouse. Il est également à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et amène son orchestre Yokohama Sinfonietta au Festival international Rostropovitch.

Voir le communiqué de presse

‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐

PRESSE‐ COMMUNICATION

Josépha Gabrielli   jgabrielli@opmc.mc
Tél.: +377 93 10 85 35     06 80 86 41 02
Orchestre Philharmonique de Monte‐Carlo
Auditorium Rainier III, Boulevard Louis II ‐ BP 197
98004 Monaco Cedex
www.opmc.mc

Nikolaj Szeps-Znaider, le prochain directeur musical de l’Orchestre national de Lyon

Nikolaj Szeps-Znaider prendra ses fonctions de directeur musical de l’Orchestre national de Lyon en septembre 2020 pour un premier contrat de 4 saisons. Il succède à Leonard Slatkin, directeur musical de 2011 à 2017 et actuel directeur musical honoraire.

Âgé de 43 ans, ce musicien danois internationalement reconnu comme violoniste a parallèlement développé ces dernières années une carrière de chef d’orchestre de très haut niveau. Il a été premier chef invité de l’Orchestre de chambre de Suède et de l’Orchestre du Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg et dirige régulièrement des orchestres de tout premier plan comme le London Symphony Orchestra, le Cleveland Orchestra, le New York Philharmonic ou le Chicago Symphony.

Nikolaj Szeps-Znaider a dirigé l’Orchestre national de Lyon à deux reprises depuis décembre 2017. Lors de ces venues, s’est opérée une alchimie quasi immédiate entre les musiciens, le chef et le public. Il a confirmé ses facultés exceptionnelles à diriger un vaste répertoire et sa volonté de réaliser un travail approfondi et très constructif avec les musiciens, tant sur le plan musical qu’humain.

En la personne de ce musicien si accompli, l’Orchestre national de Lyon se dote d’un directeur musical moderne et charismatique, dont l’exigence et les compétences artistiques vont de pair avec un engagement total pour la cause de l’orchestre et de la ville.

« Je ne pouvais pas imaginer de meilleures conditions pour ouvrir ce nouveau chapitre de ma vie musicale. L’Orchestre national de Lyon est installé dans une ville dynamique, qui offre un soutien plein et entier à ses institutions culturelles – au sein desquelles l’ONL est un joyau particulièrement précieux. C’est d’ores et déjà une formation magnifique, dotée d’une sonorité qui n’appartient qu’à elle, et les musiciens montrent une saine fierté de leur histoire tout en ayant soif de s’élever et d’atteindre de nouveaux sommets. C’est un honneur, un privilège et par-dessus tout un immense plaisir que de rejoindre l’orchestre dans cette quête. »
Nikolaj Szeps-Znaider, Directeur musical désigné

« Avec les musiciens, nous avons la conviction que Nikolaj Szeps-Znaider est à un moment idéal de sa carrière pour emmener l’Orchestre national de Lyon vers un niveau inégalé grâce à un investissement plein et durable dans son premier poste de directeur musical. »
Aline Sam-Giao, Directrice générale

« Nikolaj Szeps-Znaider nous a convaincus de sa capacité à porter l’orchestre à son plus haut niveau, en cultivant à la fois l’excellence artistique et l’ouverture à un large public. Associés au talent des musiciens de la formation, le charisme et les qualités musicales de ce jeune chef, violoniste de renommée mondiale, contribueront à mon sens fortement au rayonnement de l’Orchestre national de Lyon. » 
Gérard Collomb, Maire de Lyon

 

Télécharger le dossier de presse

Jacques Lacombe, nommé directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse

En septembre 2018, Jacques Lacombe succédera à Patrick Davin à la direction musicale de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse (OSM).

Nommé directeur désigné pour une durée d’un an dès septembre 2017, il aura notamment en charge la programmation de la saison 2018-2019 de l’Orchestre. Sa prise de fonction en tant que directeur musical et artistique en titre sera effective à compter du 1er septembre 2018 et ce pour 3 ans.

La nomination de Jacques Lacombe fait suite à un processus de recrutement effectué en présence d’un jury composé d’élus de la Ville de Mulhouse et de représentants des partenaires publics de l’OSM (la DRAC Grand Est, le Conseil Régional Grand Est, le Conseil Départemental du Haut-Rhin et l’Opéra national du Rhin), en présence de représentants des musiciens de l’orchestre.

Âgé de 53 ans, le chef d’orchestre québécois a été formé à la Hochschule für Musik de Vienne ainsi qu’au Conservatoire de Musique du Québec à Trois-Rivières et à Montréal où il est professeur de la classe de direction d’orchestre.

Chef d’orchestre principal de l’Opéra de Bonn en Allemagne et directeur musical de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Jacques Lacombe fut directeur musical du New Jersey Symphony de 2010 à 2016. Premier chef invité de l’Orchestre symphonique de Montréal de 2002 à 2006 après avoir occupé les fonctions de directeur musical de la Philharmonie de Lorraine, à Metz en France. Ses débuts au prestigieux Carnegie Hall de New York ont été salués avec enthousiasme par le New York Times soulignant que sa carrière sur la scène internationale a été propulsée par son intégrité artistique et à sa complicité avec les musiciens et les orchestres qu’il dirige.

En plus de collaborations avec de nombreux orchestres et maisons d’opéra en Amérique du Nord, Jacques Lacombe a travaillé en Europe notamment avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse, l’Opéra national du Rhin, le Royal Opera House de Covent Garden à Londres et le Deutsche Oper de Berlin où il est régulièrement invité depuis 2005.

Télécharger le communiqué de presse

David Reiland, nommé directeur musical de l’Orchestre National de Lorraine

L’Orchestre National de Lorraine/Cité musicale-Metz ont annoncé le 11/09/2017 la nomination de David Reiland comme directeur musical.

Le chef belge de 37 ans succède à Jacques Mercier qui occupait la fonction depuis 2002. Il est également invité comme chef principal à l’Opéra Théâtre de Saint-Etienne depuis 2015.

Par ailleurs, il est très présent au Luxembourg où il dirige musicalement l’ensemble contemporain United Instruments of Lucilin depuis décembre 2009 ainsi que l’Orchestre de Chambre depuis 2013.

Sa vision artistique exigeante et ambitieuse pour l’orchestre, l’étendue de son répertoire, son affection particulière pour la musique française mais aussi un engagement en faveur de l’ouverture vers tous les publics et de la pédagogie sont en complète adéquation avec le projet de l’Orchestre National de Lorraine et de la Cité musicale-Metz.

David Reiland a appris sa désignation en tant que prochain directeur musical de l’Orchestre National de Lorraine avec bonheur :

 » Lors de chacune de nos rencontres, j’ai toujours été sincérement impressionné par l’incontestable musicalité et la générosité sans cesse renouvelée des musiciens. Je me réjouis d’avoir la chance de collaborer étroitement tant avec eux qu’avec l’ensemble des acteurs de la Cité musicale-Metz et de partir à la rencontre du public à leurs côtés. »

Télécharger le communiqué de presse

 

Jurjen Hempel, nommé directeur musical de l’Opéra de Toulon

Le Président et le directeur général et artistique de l’Opéra de Toulon annoncent la nomination de Jurjen Hempel à la direction musicale,  à partir de septembre 2018.

Selon le communiqué de presse de l’Opéra de Toulon, son arrivée « marque une nouvelle étape dans le développement musical et artistique » de l’institution. Cette dernière se dit « très honorée de la confiance que lui accorde Jurjen Hempel en acceptant ce poste » et elle ajoute qu’il dirigera « au moins trois opéras et deux concerts symphoniques » par saison.

Jurjen Hempel succède ainsi à Giuliano Carella qui occupait cette fonction depuis 2003.

L’ancien assistant de Valery Gergiev, occupe, dès aujourd’hui, la fonction de directeur musical désigné auprès du Choeur et de l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon. Il a pu faire connaissance avec les musiciens de l’Orchestre lorsqu’il a dirigé l’Enlèvement au Sérail, en avril 2017.

Télécharger le communiqué de presse

Par ailleurs, vous pouvez le voir ici à la direction de l’Orchestre de jeunes des Pays-Bas, interprétant Soldaat van Oranje (Soldat d’Orange) de Rogier van Otterloo au Concertgebouw d’Amsterdam.

OVHFC / Jean-François Verdier réélu

Directeur artistique et musical de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté depuis 2010, Jean-François Verdier vient d’être réélu par les élus du conseil d’administration de l’orchestre pour un troisième mandat.

Jean-François Verdier mène une carrière musicale aux multiples facettes.

Super-soliste de l’Opéra de Paris, considéré comme l’un des meilleurs clarinettistes européens, il est lauréat des concours internationaux de Tokyo, Wien, Anvers, Colmar, et Lugano, dans plusieurs disciplines. Il joue sous la direction de Bernstein, Ozawa, Muti, Gergiev, Salonen, Boulez, Jordan, Dohnanyi, Nelsons, et est notamment invité par le Concertgebouw d’Amsterdam. Il enseigne au CNSM de Paris depuis 2001.

Prix Bruno Walter du Concours international de direction d’orchestre de Lugano en 2001, c’est avec les conseils d’Armin Jordan et Kent Nagano qu’il débute un parcours de chef d’orchestre rapidement salué par la critique. Chef résident de l’Orchestre national de Lyon de 2008-10, il est directeur artistique de l’Orchestre Victor Hugo depuis 2010. Avec cet orchestre il enregistre plusieurs disques: Das Lied von der Erde de Mahler, Debussy/Zemlinsky avec Isabelle Druet, Weber avec David Guerrier, les Saisons de Bacri avec François Leleux…
Il est sollicité par les grandes scènes lyriques et symphoniques: Opéra national de Paris, Madrid, Montréal, Munich, Lausanne, Luxembourg, Berne, Bruxelles, Tokyo, Nagoya, Bolchoï de Moscou…

Il est aussi l’invité des orchestres et opéras nationaux français : Capitole de Toulouse, Lyon, Montpellier, Bordeaux, Metz, Ile-de-France, Nantes, Ensemble
orchestral de Paris… Il collabore ainsi avec Susan Graham, Rolando Villazon, Ludovic Tézier, Karine Deshayes, Inva Mula, Isabelle Faust, Anne Queffelec, Nemanja Radulovic…

Il compose également des contes musicaux, notamment une suite pour Pierre et le loup : Le Canard est toujours vivant! (avec Jacques Gamblin, Milan Jeunesse) ou Anna, Léo et le gros ours de l’armoire (Actes sud Junior) coup de cœur de l’Académie Charles Cros, et joué à la Philharmonie de Paris en 2015.

Contact
Orchestre Victor Hugo France-Comté
Tél. : 03 81 87 84 44
Mél. : orchestre@ovhfc.com

Photo : ©Stéphane Ozounoff
Sources :
– France 3 – Franche-Comté
Dossier de presse de l’OVHFC