Comment le secteur fait face à la crise sanitaire ?

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 27 mars 2020

Face à la crise, nous prenons nos responsabilités

Nos structures ont cessé quasiment toute activité depuis 10 jours désormais.

Nous mettons tout en œuvre pour protéger nos salariés, assumer au mieux leurs rémunérations, maintenir le pouvoir d’achat des artistes, techniciens et équipes administratives qui font vivre la musique et doivent pouvoir lui rendre vie, dès que l’heure sera venue.

À ce jour, nous n’avons pas l’assurance de recevoir l’intégralité de nos subventions, ni de pouvoir compenser les pertes financières liées aux concerts ou représentations annulés, aux productions entamées puis restées muettes.

Dans un principe de précaution, nous proposons aujourd’hui de mobiliser le dispositif d’activité partielle pour nos formations permanentes comme pour nos salariés intermittents.

Nous saluons les annonces rendant ce dispositif applicable aux intermittents dont l’engagement était prévu sur des productions annulées et souhaitons que ces annonces s’étendent aux structures de droit public. Par ailleurs, il est indispensable que ce dispositif génère de nouveaux droits pour les intermittents.

Nous souhaitons pouvoir honorer nos engagements vis-à-vis des intermittents qui vivent grâce à nos structures : respecter les contrats déjà entamés au moment de l’annulation en payant en salaire les heures effectuées, et en indemnisant a minima au titre de l’activité partielle les heures restant à courir, ainsi que les contrats d’ores et déjà engagés après le 15 avril. Au regard de la situation spécifique des festivals, d’autres mesures devront être engagées les concernant.

Pour assurer l’équilibre économique de l’ensemble du secteur, il est primordial que l’intégralité des subventions puissent être versées le plus rapidement possible, et que les fonds d’urgence mis en place puissent couvrir les frais engagés et/ou la trésorerie des entreprises les plus fragiles avec lesquelles nous travaillons.

Enfin, nous proposons que le ministère de la Culture soutienne une campagne d’appel à la solidarité auprès de nos publics par le don du prix de leur(s) billet(s), en soutien à nos structures.

Nous nous engageons à la plus grande transparence sur l’utilisation des fonds publics, notamment des indemnisations éventuelles demandées par nos structures au titre de l’activité partielle, pour éviter tout effet d’aubaine, dans un esprit de responsabilité.

Contact

Gaëlle Le Dantec, Secrétaire générale

g.ledantec@lesforcesmusicales.org – 06 13 12 09 17

Source : Les Forces Musicales