Philharmonie de Paris

Sélection des candidates pour le Tremplin des jeunes cheffes d’orchestre

Suite aux 41 candidatures reçues pour le Tremplin de jeunes cheffes d’orchestre organisé dans le cadre d’Orchestres en fête par l’Association Française des Orchestres, l’Orchestre de Picardie et la Philharmonie de Paris, la sélection des 6 candidates qui pourront faire leur preuve le 23 novembre 2018 à 15h au Studio de la Philharmonie est arrêtée. 

Les six candidates sélectionnées

 

Holly Choe – Etats-Unis

Holly est arrivée dans le milieu de la musique classique à 19 ans, lorsqu’elle a commencé son premier cours particulier de musique. Elle avait appris à jouer de plusieurs instruments tels que la clarinette, le piano, la batterie, la guitare ou encore le maillet, mais jamais en interprétant le répertoire classique. Elle est tombée immédiatement amoureuse du répertoire classique et de la profondeur des styles à travers les époques, des vastes couleurs, de l’expression du genre et de ses émotions. Elle a donc travaillé très dur pour rattraper  le niveau de ses collègues des différentes institutions qu’elle a fréquenté. Elle a obtenu son diplôme de premier cycle et n’a pas été en mesure d’obtenir son master à cause de son déménagement en Europe afin de poursuivre son rêve de devenir cheffe d’orchestre. Elle étudie actuellement avec le chef Johannes Schlaefli qui l’a beaucoup fait évoluer. Elle dirige actuellement deux orchestres amateurs, est membre du prestigieux forum de chefs d’orchestre en Allemagne, et enseigne la direction aux débutants à l’Université de Zurich. Elle continuera à travailler sans relâche pour atteindre ses objectifs.

 

Chloé Dufresne – France

Originaire de Montpellier, elle a suivi des études de direction de chœur, de chant, et d’alto au conservatoire et dans les chœurs d’enfants de l’opéra. Elle a débuté ses études de direction d’orchestre à l’Ecole Normale de Musique de Paris où elle a obtenu son diplôme supérieur de direction d’orchestre en 2015. Après un Bachelor à la Sibelius Academy d’Helsinki obtenu en 2018, elle poursuit actuellement son cursus en Master 1 au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Paris dans le cadre du programme Erasmus. Durant la saison 2017-2018, elle a participé à la production de Médée de Cherubini à l’Opera de Rouen en temps que cheffe de chœur (choeur de l’opéra de Rouen et choeur Accentus). En Juin, elle a été cheffe assistante de l’orchestre de Montpellier pour La Fille du Régiment de Donizetti aux Folies d’O. En Août, elle a été invitée à diriger Le Royal Stockholm Philharmonic pour la préparation de leur tournée au Japon (dirigée par Sakari Oramo). Pour la saison 2018-2019, elle concourra parmi 20 jeunes chefs pour la « Donatella Flick LSO Conducting Competition ».

 

Sora Elisabeth Lee – Corée du Sud

Sora Elisabeth Lee poursuit ses études en direction d’orchestre sous la tutelle d’Alain Altinoglu au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, en France. Elle est titulaire d’un baccalauréat de l’université de musique de Munich en Allemagne où elle a étudié avec Bruno Weil. Elle a commencé à jouer du piano à l’âge de six ans et s’est produite sur scène en tant que pianiste solo à l’âge de huit ans. Dans son enfance, elle a également pris des leçons de flûte et de percussion. Depuis son arrivée en Allemagne en 2012, elle a dirigé le BBC Philharmonic, l’Orchestre Symphonique de Munich, l’Orchestre Philharmonique de Dresde, l’Orchestre Symphonique de Budapest, ainsi que l’Orchestre de Chambre Ingolstadt Georgian.

 

Lucie Leguay – France

Lucie Leguay mène une double activité de chef d’orchestre et pianiste. Elle obtient en 2018 son Master de Direction d’Orchestre à la Haute École de Musique de Lausanne. Elle est également Lauréate de plusieurs concours internationaux et remporte en 2016 le Prix de l’Orchestre Camera de Florence au Concours International de Direction d’Orchestre à Empoli (Italie). Elle se démarque en 2017 en 8ème de finale lors du Concours International de Chefs d’Orchestre à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Elle a dirigé de nombreux orchestre tel que l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Bogota, le Manchester Camerata, l’Orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie à Liège, l’Orchestre Camera Fiorentina en Italie, ou encore en Suisse avec l’Orchestre Symphonique Ribeaupierre de Vevey et l’Orchestre Pont des Arts à Genève. La création auprès des compositeurs prend une place importante dans ses activités musicales. À l’Opéra de Lille, au Portugal ou encore en Suisse elle collabore avec William Blank, Michael Jarrell, Peter Eötvös, Joao Madureira. En 2014 elle crée son ensemble l’Orchestre de Chambre de Lille.

 

Gabriella Teychenné – Angleterre

En 2018, Gabriella a été la plus jeune participante au 4e Concours international de direction Evgeny Svetlanov. Elle est actuellement sélectionnée pour occuper le poste de chef d’orchestre auxiliaire chez Equilibrium Young Artists (EQ) entre 2017 et 1919, aux côtés de Barbara Hannigan S. Elle a déjà travaillé avec le LUDWIG Orchestra en tournée et avec le Munich Philharmonic Orchestra. Au cours de la prochaine saison, elle travaillera aux côtés de l’Orchestre Symphonique National Danois, du Munich Philharmonic, du London Symphony Orchestra, de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, de Cleveland Orchestra. , du Juilliard Orchestra et du Toronto Symphony Orchestra, pour préparer un répertoire comprenant le Requiem de Mozart, le Concerto pour violon de Berg avec Christian Tetzlaff et des œuvres de Ligeti, Kurtág, Bartók, Haydn, Gershwin et Sibelius. En 2017, elle a travaillé avec Vladimir Jurowski et le London Philharmonic Orchestra sur Oedipus d’Enescu à Londres et est partie en tournée à travers le Japon. Elle a de nouveau été invitée à assister au London Philharmonic Orchestra en 2018 sur plusieurs projets, dont la première mondiale de la Cantate pour la fin de la guerre de Magnus Lindberg, la Sinfonietta de Janacek, ainsi que le Concerto pour quatuor à cordes et à vents de Janusik et le Concerto pour Quatuor à cordes de Martinu le Quatuor Borodin. En 2018, elle a fait partie de l’équipe de musique du Staatsoper de Hambourg et a participé à la première mondiale de ‘Benjamin’. Elle dirigera le groupe allemand contemporain Ensemble Unitedberlin avec le baryton Dietrich Henschel à plusieurs reprises au cours de la période 2018-2020 sur douze nouvelles œuvres commandées par des compositeurs de toute l’Europe.

 

 

Nil Venditti – Italie

Nil a ouvert la saison de concerts de l’Orchestre symphonique Bilkent (Ankara) avec le chef Fazil Say au piano les 12 et 13 octobre. Le 26 octobre, elle dirigera le Requiem de Faure à Ljubljana avec l’Orchestre philharmonique slovène. En janvier, elle sera à Meiningen (Allemagne) pour diriger « Cosi fan Tutte », puis de retour en Turquie (Izmir) avec la 4ème symphonie de Mendelssohn. Avant tout cela, elle a dirigé les « Sinfonica Abruzzese », l’Orchestre de chambre de Perugia, l’Orchestre Symphonique de Rossini, et l’Orchestre Philharmonique du Grand Théâtre de Turin en Italie avec un répertoire classique : Mozart, Haydn, Beethoven et des pièces romantiques comme Tchaïkovski Rococò Variations. Elle a dirigé « l’Orchestre du Sol » au Portugal avec quelques Rossini et Strauss et, en Allemagne, j’ai dirigé la « Konstanz Philharmonie » avec les symphonies de Tchaikovski et la 4ème symphonie de Mahler. Elle a participé deux fois au festival de musique Parnu avec Paavo Jarvi, pour diriger la 3ème symphonie de Tchaikovski, la 1ère symphonie de Rachmaninov et d’autres compositeurs estoniens contemporains.

 

 
Félicitations à elles ! Nous vous donnons maintenant rendez-vous le 23 novembre à 15h pour les voir à la baguette pour la 2ème étape de ce tremplin !

Le premier tremplin de jeunes cheffes d’orchestre

Dans le cadre du week-end Orchestres en fête!, l’Association Française des Orchestres propose en partenariat avec l’Orchestre de Picardie et la Philharmonie de Paris, le premier tremplin pour jeunes cheffes d’orchestre.

Dans l’esprit du dispositif d’accompagnement au projet pour jeunes musiciens qu’elle développe depuis plusieurs années, la Philharmonie souhaite encourager l’émergence et la professionnalisation des femmes chefs d’orchestre.

Sélectionnées sur dossiers, six candidates sont invitées à diriger en public l’Orchestre de Picardie devant un jury de professionnels.

Ce tremplin valorise à la fois la capacité des jeunes cheffes à construire un projet solide, cohérent, pertinent, l’originalité d’une démarche et la qualité artistique de l’interprétation.

L’initiative du tremplin répond à plusieurs préconisations énoncées dans la « Charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des orchestres et des opéras » établie par l’AFO et les Forces musicales en juillet 2018 à Aix en Provence. Parmi ces préconisations, on peut relever l’attention portée aux jeunes artistes féminines à la sortie des conservatoires, des académies ou des concours comme un travail de repérage et de suivi en lien avec les agents et les conservatoires.

LE TREMPLIN POUR JEUNES CHEFFES D’ORCHESTRE

Le 23 novembre 2018, de 15h à 18h, dans le cadre du week-end Orchestres en fête!, manifestation initiée par l’Association Française des Orchestres, aura lieu le premier tremplin pour jeunes cheffes d’orchestre.

Dans l’esprit du dispositif d’accompagnement au projet pour jeunes musiciens qu’elle développe depuis plusieurs années, la Philharmonie a très vite accepté de s’associer au projet afin d’encourager l’émergence et la professionnalisation des femmes chefs d’orchestre.

Sélectionnées sur dossiers, six candidates sont invitées à diriger en public l’Orchestre de Picardie devant un jury de professionnels. Ce tremplin valorise à la fois la capacité des jeunes cheffes à construire un projet solide, cohérent, pertinent, l’originalité d’une démarche et la qualité artistique de l’interprétation.

Les 20 minutes de prestation comprennent :

  • une oeuvre imposée : Vajrayana, ouverture pour orchestre en cinq tableaux de Camille Pépin
  • une oeuvre au choix parmi les propositions suivantes :
    • Joseph Haydn, Symphonie nº 104 en ré majeur « Londres ». 1er mouvement
    • Ludwig van Beethoven, Symphonie no 2 en ré majeur opus 36. 1er mouvement
    • Ludwig van Beethoven, Symphonie No 4 en si bémol majeur opus 60. 1er mouvement.

L’oeuvre de Camille Pépin fera l’objet d’une brève présentation orale.

DÉROULEMENT DU TREMPLIN

Date : Vendredi 23 novembre 2018

o 10h30 – 13h30 : service de répétition avec l’Orchestre de Picardie.
o Pause
o 15h – 18h : audition publique de direction
o 18h – 19h : délibération du jury
o 19h : remise des prix autour d’un cocktail

Des loges seront mises à disposition des candidates.

Le temps de répétition est limité à 25’ par candidate.

La pause déjeuner n’est pas prise en charge par la Philharmonie.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

Limite d’âge : 30 ans

Vous remplissez le critère ? Vous pouvez donc vous inscrire dès aujourd’hui et jusqu’au 30 septembre 2018 !

Aucun droit d’inscription n’est requis.

Le transport et l’hébergement sont à la charge des participantes

SÉLECTION

La sélection des candidates pour l’audition publique sera communiquée en octobre 2018.

A l’issue des prestations, trois lauréates se verront remettre un des prix attribués par le jury :

  • Une résidence auprès de l’Orchestre de Picardie en tant que cheffe assistante pendant une série dirigée par Arie van Beek
  • Une collaboration à un projet éducatif avec la Philharmonie
  • Un accompagnement artistique et professionnel par les orchestres membres de l’AFO

Elles bénéficieront chacune d’un accompagnement spécifique de l’Association Française des Orchestres (AFO) ainsi que d’un entretien de développement de projet avec la Philharmonie de Paris (aide à la définition du projet, travail sur les outils de présentation et de communication…).

PROCÉDURE D’INSCRIPTION

Pour toute question : formation@philharmoniedeparis.fr

Téléchargez les conditions de participation
Remplissez le dossier de candidature en ligne

 

 

 

 

 

 

 

Les institutions culturelles s’engagent pour l’insertion des réfugiés

Source : Agence France Presse

Suite à la présentation du projet de loi controversé sur l’asile et l’immigration, Françoise Nyssen a salué, le 22 février à l’Opéra Bastille, l’engagement de onze établissements culturels dans un programme d’insertion en faveur des réfugiés.

Ces lieux culturels d’Île-de-France, majoritairement de spectacle vivant, se sont portés volontaires pour participer au programme d’insertion HOPE (Hébergement Orientation Parcours pour l’Emploi), lancé par le gouvernement et visant plus largement à accompagner l’insertion dans l’emploi de mille réfugiés tous secteurs économiques confondus.
Les lieux culturels volontaires au programme d’insertion HOPE sont les suivants :
  • Théâtre National de la Colline
  • Opéra de Paris
  • Comédie-Française
  • Théâtre de l’Odéon
  • Théâtre de Chaillot
  • Philharmonie de Paris
  • Grande Halle de la Villette
  • MC 93
  • Théâtre Mogador
  • Théâtre Le Comédia
  • Institut du Monde Arabe

Dans ce cadre, 28 réfugiés, venant d’Afghanistan, du Soudan ou encore d’Erythrée, ont été reçus le 22 février par des représentants de lieux culturels pour des entretiens de recrutement, dont douze seront sélectionnés pour des postes d’ « agent du bâtiment » (petits travaux de peinture, électricité, plomberie…). Ils les intègreront en contrat de professionnalisation de six mois.

« C’est par la culture que nous accueillons »

« Ce programme HOPE est très important. Nous avons vraiment souhaité d’entrée de jeu l’accompagner, parce que c’est évident que c’est par la culture que nous pourrons reprendre confiance, par la culture aussi que nous accueillons« , a souligné la ministre de la Culture lors d’un discours prononcé avant le lancement de ces entretiens, en présence du député LREM Aurélien Taché, auteur d’un rapport sur l’intégration des étrangers arrivant en France.

« Je tiens vraiment à défendre ce que nous pouvons faire avec la culture« , a-t-elle encore dit. « Souvent en tant qu’artiste, nous vivons en contradiction totale avec ce que nous prétendons défendre (…) Je crois que l’on a la responsabilité de mener à bien ce projet« , a souligné pour sa part le directeur du Théâtre National de la Colline Wajdi Mouawad.

Ce déplacement de la ministre est intervenu alors que le gouvernement français a défendu mercredi son projet de loi sur l’asile et l’immigration, un texte dont la fermeté est critiquée par la gauche et les associations et qui a fait des vagues jusque dans la majorité du président Macron.

 

Les orchestres aussi s’engagent auprès des réfugiés
L’Orchestre de Chambre de Paris

L’orchestre réalise des actions auprès des publics migrants. Cette année, il les associe à une création musicale et scénique. Cette pièce écrite collectivement par des participants d’âge, de culture et d’origine divers (adultes en apprentissage du français, collégiens), s’inspirera de contes et fables des quatre coins du monde, mais aussi de Ma Mère l’Oye de Ravel. Guidés par le compositeur et instrumentiste Mark Withers et la metteure en scène Aurélie Rochman, les participants en seront aussi les interprètes sur scène aux côtés de musiciens de l’orchestre.

Site internet de l’orchestre

L’Orchestre de Paris

L’Orchestre de Paris a à cœur de soutenir activement l’action de Parcours d’exil et propose depuis quelques années des ateliers-rencontres musicales avec des mineurs et adultes isolés étrangers, ayant subi des sévices, tortures et violences dans leur pays d’origine. Des temps d’échange et des ateliers de pratique instrumentale avec les musiciens de l’Orchestre de Paris, ainsi que des places de concert, sont proposés aux personnes aidées par cette association.
Cette saison, l’Orchestre de Paris innove en exportant les ateliers-rencontres, avec l’aide de Parcours d’exil, vers les familles du Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile.

Site internet de l’orchestre

 

Pour aller plus loin :

A la rencontre de Jordi Savall et de son projet Orpheus XXI.

Laurent Bayle nommé à la direction de la Philharmonie

Sur proposition d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, en accord avec la Maire de Paris Anne Hidalgo, le Président de la République, François Hollande, a nommé le 30 mars 2016, Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris pour un mandat de cinq ans.

Directeur général de la Cité de la musique à La Villette depuis 2001, et aux commandes de la nouvelle Philharmonie depuis son ouverture, Laurent Bayle s’est illustré par son approche novatrice de la musique en développant une programmation thématique de concerts, confrontant les différentes esthétiques, du baroque au contemporain en passant par le répertoire classique, le jazz et les musiques actuelles.

Dans la continuité de son action passée et avec l’engagement qui est le sien en faveur de la musique pour tous, il pourra ainsi poursuivre l’œuvre entreprise pour ouvrir à un public plus large de nouveaux horizons musicaux, notamment sur son territoire de proximité à Paris dans le 19ème arrondissement et les départements limitrophes.

Ce nouvel établissement, souhaité par l’Etat et la Ville de Paris, a été inauguré en janvier 2015 par le Président de la République et la Maire de Paris. Grâce à sa programmation de concerts, riche et ouverte à tous, à laquelle font écho les collections permanentes et les expositions temporaires du Musée de la musique, il a su attirer, au cours de sa première année d’existence, 1,2 million de visiteurs dont la moitié a assisté à des concerts, plus de 400 000 ont visité les expositions et près de 200 000 ont participé à une activité éducative destinée aux enfants et aux familles.

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Lyon, administrateur général de l’Atelier lyrique du Rhin en 1978, Laurent Bayle a créé, en 1982, le festival Musica, événement international de musique contemporaine dont il a assuré la direction générale jusqu’à la fin 1986. Il devient alors directeur artistique de l’Ircam (Institut de recherche et de coordination acoustique associé au Centre Pompidou), fondé et alors dirigé par Pierre Boulez, à qui il succèdera en 1992.

Patricia Barbizet préside la Philharmonie de Paris

Nomination de Patricia Barbizet à la présidence du conseil d’administration de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris

Sur proposition d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, le Président de la République, François Hollande, a nommé ce jour Mme Patricia Barbizet présidente du conseil d’administration de la Cité de la musique-Philharmonie de Paris.
Directrice générale d’Artémis, présidente directrice générale de Christie’s International, Patricia Barbizet est très engagée dans les enjeux d’art et de culture.
Personnalité éminente du monde des affaires et mélomane avertie, elle sera la première femme présidente de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris. Par ses compétences professionnelles, son enthousiasme et sa grande connaissance de la vie artistique, Patricia Barbizet participera au développement de l’établissement et de son projet au service de la démocratisation de la vie musicale.

Ce nouvel établissement, souhaité par l’Etat et la Ville de Paris et inauguré en janvier 2015 par le Président de la République, a su attirer, au cours de sa première année d’existence, 1,2 million de visiteurs dont la moitié a assisté à des concerts, plus de 400 000 ont visité les expositions et près de 200 000 ont participé à une activité éducative destinée aux enfants et aux familles.
Il s’est rapidement implanté dans le paysage culturel, au cœur de l’Est parisien et des départements limitrophes, grâce à sa grande salle à l’acoustique exceptionnelle, sa programmation riche et ouverte à tous, et son approche innovante visant à développer de nouveaux publics autour de la musique.

Communiqué de presse, Ministère de la Culture et de la Communication

Quel final !

Beaucoup l’auront remarqué, aujourd’hui sortait la tant attendue brochure de saison de la Philharmonie de Paris.
Cette dernière dévoile les nombreux concerts qui seront donnés de janvier à juin 2015. Les orchestres de l’AFO sont fiers de s’associer à un tel projet et leur collaboration avec la Philharmonie de Paris prend tout son sens lors du week-end de clôture d’Orchestres en fête ! qui aura lieu du 27 au 29 mars 2015.

Sans plus attendre, découvrez les concerts de ce week-end marathon !

12 orchestres
13 concerts
des dizaines d’activités pédagogiques
tout plein de surprises