orchestre

Orchestres en fête! 2018 arrive bientôt …

Du 22 au 25 novembre 2018, retrouvez la 10ème édition d’Orchestres en fête! Pendant quelques jours, les orchestres français vous proposent de découvrir leur univers à travers une multitude d’événements: concerts, ateliers participatifs, jeux, after-work …

Pour couronner le tout, cette édition d’Orchestres en fête! fait le plein de nouveautés :

Et cette année, Sandra Nkaké est la marraine d’Orchestres en fête! pour vous faire partager sa vision de l’orchestre.

Retrouvez Orchestres en fête! sur son site :

www.orchestresenfete.com

 

Formation au métier de musicien(ne) d’orchestre

FORMATION AUX MÉTIERS DE MUSICIEN D’ORCHESTRE ET DE MUSICIEN DE FOSSE
L’Ecole Supérieure de Musique Bourgogne-Franche-Comté, en collaboration avec l’Orchestre Dijon Bourgogne, l’Opéra de Dijon, l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté et en partenariat avec l’Association Française des Orchestres, propose une formation professionnelle continue au métier de musicien d’orchestre en alternance avec embauche en contrat de professionnalisation (dispositif AFDAS).

DESCRIPTIF DE LA FORMATION

Ce parcours permet de se former au métier de musicien d’orchestre dans les répertoires d’opéra et symphonique grâce à la complémentarité des programmations des deux orchestres, tout en suivant des cours spécifiques dispensés à l’ESM.

La durée de la formation est de 600 heures en trois semestres :

  • 450 heures en situation professionnelle dans les orchestres
  • 150 heures à l’ESM

Niveau minimum requis : DNSPM ou fin d’un cycle complet de perfectionnement d’un CRR, ou équivalent.

Le concours de recrutement se déroulera le 10 octobre 2018.
Inscriptions en ligne du 16 juillet au 30 septembre 2018.

Pour remplir votre dossier de candidature en ligne :

1. Cliquer sur le lien suivant : www.esmextranet.fr
2. Cliquer sur Connexion
3. Cliquer sur « Pas encore de compte » et créer un compte
4. Une fois connecté avec votre compte, cliquer sur « Inscription » puis sur « Ajouter », puis remplir tous les champs du dossier de candidature
5. Une fois le dossier rempli, cliquer sur « Sauvegarder »
6. Pour imprimer votre dossier avant envoi par courrier, cliquer sur « Voir » puis cliquer sur « Imprimer ».

Le dossier de candidature en ligne reste modifiable si besoin, en vous connectant avec vos identifiants et en cliquant sur « Editer ».

Le dossier de candidature est à compléter en ligne, puis à envoyer par courrier accompagné de toutes les pièces à joindre, avant 30 septembre 2018, à l’adresse suivante : ESM Bourgogne-Franche-Comté, 36-38 rue Chabot-Charny, 21000 Dijon.

L’Orchestre de Picardie labellisé « Orchestre national en région »

L’Orchestre de Picardie est le premier orchestre français à obtenir le label « Orchestre national en région ».

Depuis le 27 juin 2018, l’orchestre dont la direction musicale est assurée par Arie van Beek, a donc changé de nom pour « Orchestre de Picardie – Orchestre national en région Hauts-de-France ».

——————————————————————–

Décret du 27 juin 2018 – JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE – Texte 25 sur 218 

Décrets, arrêtés, circulaires
TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DE LA CULTURE

Arrêté du 15 juin 2018 portant attribution du label « Orchestre national en région » à l’« Orchestre de Picardie »

NOR : MICD1812899A

La ministre de la culture,
Vu la loi no 2016-925 du 7 juillet 2016 modifiée relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, notamment son article 5 ;
Vu le décret no 2017-432 du 28 mars 2017 relatif aux labels et au conventionnement dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques, notamment son article 3 ;
Vu l’arrêté du 5 mai 2017 fixant le cahier des missions et des charges relatif au label « Orchestre national en région »,

Arrête :
Art. 1er. – Le label « Orchestre national en région » est attribué à l’« Orchestre de Picardie – Hauts-deFrance », situé à Amiens (Hauts-de-France).
Art. 2. – La directrice générale de la création artistique est chargée de l’exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 15 juin 2018.

FRANÇOISE NYSSEN

Télécharger le décret

La Nuit des Conservatoires 2018

La cinquième édition de la Nuit des Conservatoires aura lieu le vendredi 26 janvier. L’Association Française des Orchestres (AFO) est cette année associée à cette manifestation nationale, pour la première fois.
La Nuit des Conservatoires

Initiée par le SPeDiC (Syndicat des Personnels de Direction des Conservatoires), la Nuit des Conservatoires célèbre la créativité, la diversité et le dynamisme de tous les établissements publics ou associatifs qui ont pour missions de sensibiliser et former les amateurs et professionnels, de diffuser le spectacle vivant et de soutenir toutes les pratiques artistiques dans le domaine de la musique, de la danse ou du théâtre.

A travers la danse, la musique et le théâtre, et par le biais de cours ouverts, d’ateliers, d’initiations, de spectacles, de concerts ou de conférences, la Nuit des conservatoires permet de faire découvrir toutes les esthétiques enseignées, la variétés des pédagogies et finalement l’ensemble des richesses que recèlent ces lieux vivants d’éducation et de pratique artistique.

Au total, près de 40 000 structures et un demi-million de personnes apportent leur soutien à cet événement.

La 5ème édition

Pour cette cinquième édition, la COFAC (Coordination des Fédérations et Associations de Culture et Communication), CDF (Conservatoires de France), la FUSE (Fédération des Usagers du Spectacle Enseigné) et la FFEA (Fédération Française de l’Enseignement Artistique), partenaires de longue date, seront rejoints par l’ANPAD (Association Nationale des Professeurs d’Art Dramatique), l’APFM (Association des Professeurs de Formation Musicale) ou encore l’AFO.

Gautier Capuçon, prestigieux parrain de l’événement, sera présent pour célébrer avec nous toutes les cultures, toutes les pratiques artistiques ainsi que soutenir le spectacle vivant et ses artistes, amateurs ou professionnels.

Pourquoi l’AFO devient partenaire de la manifestation ?
L’Association Française des Orchestres a voulu très naturellement soutenir  la Nuit des Conservatoires pour de multiples raisons :
  • Les conservatoires donnent à voir et à entendre la musique et l’orchestre ;
  • ils permettent à des enfants, des adultes, leur entourage, à des écoles, à de nombreux curieux de plonger dans 5 siècles de musique !
  • Ils forment l’oreille des futurs mélomanes et ils sont aussi la première étape de formation des futurs musiciens professionnels.

L’AFO apporte d’ailleurs son soutien aux projets entre les orchestres professionnels et les étudiants se destinant au métier de musicien.

Nombre d’idées reçues circulent encore à propos de la musique dite « classique », qui souffrirait d’une image poussiéreuse : or toutes les initiatives mises en œuvre pour casser ces préjugés doivent être soutenues : les conservatoires sont des établissements ouverts à tous.

L’AFO attend de la Nuit des Conservatoires :

  • qu’elle la surprenne dans la diversité des projets menés, et qu’elle apporte beaucoup de créativité, de nouveauté et de joie !  Avec des jeunes très motivés, nous assisterons à la naissance de projets hybrides, innovants, contemporains et ambitieux.
  • Qu’elle fasse parler d’elle et donne envie à de jeunes gens de pratiquer un art vivant, d’oser franchir les portes des salles de concert qui sont ouverts à tous !

L’Association Française des Orchestres espère beaucoup de réussite pour la manifestation et qu’elle perdure dans le temps. Il est important de mobiliser l’ensemble des acteurs pour des événements nationaux qui rassemble la population autour d’idées généreuses !

Interview de Philippe Fanjas, directeur de l’Association Française des Orchestres

Comment peut-on participer à l’événement ?

Vous pouvez participer à la Nuit 2018, évidemment, en vous rendant le 26 janvier dans le conservatoire le plus proche de chez vous, mais aussi en répondant à ce questionnaire http://bit.ly/2DZ9WlT dont l’objectif est d’évaluer l’impact progressif de la manifestation et surtout de mettre en lumière la vitalité des établissements.

L’OFJ recrute pour ses sessions 2018 !

LES INSCRIPTIONS AUX AUDITIONS 2018 SONT OUVERTES !

C’est le moment de s’inscrire aux auditions pour les sessions 2018 de l’OFJ (et pour les sessions 2019 de l’EUYO) : 

S'inscrire

QUI PEUT SE PRÉSENTER AUX AUDITIONS ?

Tout(e) musicien(ne) remplissant les conditions suivantes :
– être agé(e) de 16 à 25 ans au 31 décembre 2017
– être français(e) ou étudier en France
– être inscrit(e) dans une structure d’enseignement musical
– être dans l’année du DEM (ou diplôme équivalent) pour les cordes ou titulaire du DEM pour les autres instruments

Plus d’informations sur le site internet de l’OFJ : www.ofj.fr

CETTE ANNÉE LA DATE LIMITE D’INSCRIPTION EST LE 1er DÉCEMBRE 2017

Le 1er tour des auditions se déroulera en janvier et février dans différentes villes de France pour aller au plus près des candidats : Angers, Bordeaux, Toulouse, Paris, Lyon, Aix-en-Provence, Lille, Dijon, Strasbourg. Lors de cette épreuve, les musiciens devront présenter des traits d’orchestre (téléchargeables ici) ainsi qu’une étude au choix.

LA SESSION D’ÉTÉ 2018 :
L’OFJ sur les routes : Après deux semaines de résidence à Lille, l’orchestre partira en tournée en Roumanie où il donnera trois concerts, puis se produira à Montreux en Suisse avant de revenir à Lille pour un concert à l’Auditorium du Nouveau Siècle dans le cadre de la saison de l’Orchestre National de Lille.

Auditions OFJ - inscriptions jusqu'au 1er décembre


Un programme passionnant, sous la baguette de Fabien Gabel, directeur musical de l’OFJ :

  • Claude Debussy, La Mer
  • Igor Stravinsky, Le chant du Rossignol
  • Piotr Ilyich Tchaïkowski, symphonie n°4
  • Bela Bartok – concerto pour violon n°2
  • Camille Saint-Saëns, concerto pour violon °3
  • Violon : Nicolas Dautricourt
  • Samy Moussa – Crimson

Une équipe pédagogique expérimentée :
Avant l’arrivée de Fabien Gabel, les musiciens travailleront avec des professeurs issus des plus grands orchestres : 

– Jan Orawiec, violon, Orchestre Les Siècles
– Audrey Loupy, violon, Orchestre du Capitole de Toulouse
– Professeur d’alto, non nommé
– Nicolas Hartmann, violoncelle, Orchestre National de Lyon
– Yann Dubost, contrebasse, Orchestre Philharmonique de Radio France
– Sandrine Tilly, flûte, Orchestre du Capitole de Toulouse
– Hélène Devilleneuve, hautbois, Orchestre Philharmonique de Radio France
– Julien Hervé, Clarinette, Orchestre Philharmonique de Rotterdam
– Julien Hardy, Basson, Orchestre Philharmonique de Radio France
– Vladimir Dubois, cor, Orchestre de l’Opéra National de Paris
– Christian Léger, trompette, Orchestre National de Lyon
– Nicolas Moutier, trombone, Orchestre Phiharmonique de Strasbourg
– Emmanuel Curt, percussions, Orchestre National de France
– Gaëlle Thouvenin, harpe, Orchestre du Capitole de Toulouse

 

L’OCNA inaugure sa production discographique

A l’occasion de la sortie du coffret de l’intégrale des concertos de Beethoven, l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine propose deux concerts exceptionnels à Saint-Pierre d’Oléron et à La Seine Musicale au mois de novembre 2017. 

L’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine inaugure sa production discographique de l’orchestre avec la sortie le 10 novembre du coffret 3CD des 5 concertos pour piano et orchestre joués et dirigés du piano par Jean-François Heisser, publié au label Mirare. A cet occasion, l’orchestre est invité par deux îles – l’Île d’Oléron et l’Île Seguin- pour deux concerts. Le premier concert aura lieu le vendredi 10 novembre à 20h30 à l’Eldorado – Salle Pierre Bergé de Saint-Pierre d’Oléron. Il est proposé par le Lions Club de l’Ile d’Oléron dans le cadre de la célébration du 100ème anniversaire du Lions Club International et du 40ème anniversaire du Lions Club de l’Ile d’Oléron. Le second concert, le dimanche 12 novembre à 16h, aura lieu à la Seine Musicale sur l’Ile Seguin de Boulogne Billancourt. Ce concert verra la création parisienne du Rêve de Maya, double concerto pour violoncelle, accordéon et orchestre de Samuel Strouk (créé en 2015 à Poitiers par l’OCNA). Cette pièce mélant jazz et musique classique sera inteprétée par l’ébouriffant Vincent Peirani à l’accordéon et le talentueux François Salque au violoncelle.

 

Vendredi 10 novembre – SAINT-PIERRE D’OLÉRON – L’Eldorado Salle Pierre Bergé 20h30
BEETHOVEN, Concerto pour piano n° 2 op.
BEETHOVEN, Concerto pour piano n° 5 « L’Empereur»
Jean-François HEISSER, direction et piano

Dimanche 12 NOVEMBRE – Ile Seguin BOULOGNE-BILLANCOURT – La Seine Musicale 16h
BEETHOVEN, Concerto pour piano n° 5 –  « L’Empereur»
Samuel STROUK, « Le Rêve de Maya » – double concerto pour violoncelle, accordéon et orchestre
François SALQUE, violoncelle
Vincent PEIRANI, accordéon
Jean-François HEISSER, direction et piano

 

L’intégrale des Concertos pour piano et orchestre de Ludwig Van Beethoven par Jean-François Heisser et l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine

Sortie le 10 novembre 2017
Coffret de 3 CD

Le chef-pianiste Jean-François Heisser nous livre le témoignage d’une complicité rare avec les musiciens de l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine (ex-Orchestre Poitou-Charentes), phalange reconnue pour son engagement et son exigence. Leur enregistrement des cinq concertos de Beethoven, dirigés du piano pour la première fois en France, abolit les frontières entre musique de chambre et musique symphonique.

« La chance m’a été donnée de pouvoir jouer, oublier, rejouer ces œuvres au fil des ans en compagnie de l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine dans une vision plus « chambriste » qu’à l’accoutumé, plus proche aussi des effectifs de l’époque. Cet enregistrement est donc un témoignage des années de complicité avec une équipe de musiciens engagés. » (Jean-François Heisser)

Télécharger le communiqué de presse

Le dialogue entre les peuples, un enjeu orchestral

Vendredi 27 octobre, les 80 musiciens du West-Eastern Divan Orchestra, se sont produits à la Philharmonie de Paris, la deuxième fois depuis l’inauguration des lieux en 2015. 

L’orchestre

 

Le West-Eastern Divan Orchestra a été créé en 1999 par Daniel Barenboïm, chef d’orchestre israelo-argentin et Edward Saïd, écrivain et critique américo-palestinien.

Toujours dirigé actuellement par Daniel Barenboïm surnommé « El Maestro », l’orchestre compte actuellement 80 musiciens d’origines variées (Syrie, Liban, Iran, Egypte, Espagne, France).

Son objectif est de promouvoir le dialogue entre palestiniens et israéliens à travers la musique.

Chaque été, l’orchestre part donc en tournée internationale pour mobiliser les diverses populations à créer ou maintenir le dialogue à travers la pratique artistique.

En 2016, l’orchestre devient une référence mondiale  en recevant le titre d’ « ambassadeur mondial pour la compréhension culturelle ».

Paroles de musiciens

Sadra Fayyaz, altiste de l’orchestre, insiste sur le fait que le Divan est avant tout un orchestre et non un organe politique. Il ajoutera que, malgré quelques tensions géopolitiques qui réapparaissent de temps en temps, il n’y a presque plus de disputes depuis quelques années.

« On fait surtout attention aux blagues sur les communautés », précise un violoncelliste de l’orchestre.

« Il y a une énergie folle dans ce groupe. […] 90% d’entre nous ont un passé compliqué mais ici, on se retrouve tous autour de la musique. […] La musique est l’un des seuls moyens de dialogue entre Israéliens et Palestiniens » ajoute le jeune altiste iranien

L’EUYO quitte Londres pour l’Italie

L’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne a annoncé qu’il allait quitter Londres où il est installé depuis sa création en 1976. Cette décision est une conséquence de la volonté du Royaume-Uni de sortir de l’Union  Européenne. 

L’ORCHESTRE DES JEUNES DE L’UNION EUROPÉENNE

L’Orchestre des jeunes de l’Union européenne (EUYO) est l’un des principaux orchestres symphoniques du monde. Décrit par le UK Guardian comme ayant « un jeu orchestral passionnant et exaltant, une énergie débordante, une concentration laser et une audace collective … [avec] une prouesse technique qui est carrément terrifiante », et par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, en tant que «meilleur ambassadeur possible de l’Union européenne», il a constitué un pont exceptionnel entre les écoles de musique et le monde de la musique professionnelle pour les générations de musiciens les plus talentueux d’Europe depuis sa création en 1976.

L’orchestre réunit aujourd’hui 116 musiciens âgés de 16 à 24 ans issus de toute l’Europe. Dans le cadre de ses missions, il est capital que l’orchestre séjourne dans un pays membre de l’Union Européenne.

MIGRATION

Conséquence du Breixit (effectif en mars 2019), l’EUYO ne s’établira plus à Londres mais en Italie, dès 2018. L’orchestre se dirige vers le pays de cœur du directeur musical fondateur de l’UEYO, Claudio Abbado.

« Cette décision promet un avenir audacieux, imaginatif et durable pour l’EUYO » déclare Marshall Marcus, le directeur de l’orchestre. Il précise dans un communiqué l’existence d’un futur siège juridique et opérationnel à Ferrare et à Rome. A partir de 2018, l‘EUYO commencera des résidences annuelles de printemps et d’automne au Teatro Abbado à Ferrare. L’orchestre étend ses relations et collaborations professionnelles en organisant la résidence d’été au Grafenegg Festival, en Autriche et en devenant partenaire avec Bruxelles afin de créer l’orchestre flammand des jeunes.

« En tant que co-présidents de l’EUYO, nous sommes ravis du nouvel accord avec le gouvernement italien et la ville de Ferrare, qui constitue un soutien majeur aux réalisations et au potentiel de l’EUYO en tant que preuve concrète de l’action de l’Europe. Avec l’accord avec Grafenegg en Basse-Autriche, soutenu en permanence par un financement de base de l’UE, l’Orchestre peut espérer un avenir positif et sûr, c’est un bon jour pour la coopération musicale et culturelle en Europe. de confiance dans l’Orchestre des jeunes de l’Union européenne  » Sir John Tusa, coprésident de l’IYF et Ian Stoutzker CBE, coprésident de l’IYF et président du conseil d’administration de l’EUYO Orchestra.

RÉACTIONS

Les internautes britanniques ont réagi à la nouvelle sur les réseaux sociaux :

« C’est une perte énorme pour le Royaume-Uni … »

« Mon dieu ! S’il vous plait, arrêtez le breixit ! » un internaute à propos du fait que l’EUYO quitte le Royaume-Uni pour l’Italie.

Voir le communiqué de presse

 

Jacques Lacombe, nommé directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse

En septembre 2018, Jacques Lacombe succédera à Patrick Davin à la direction musicale de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse (OSM).

Nommé directeur désigné pour une durée d’un an dès septembre 2017, il aura notamment en charge la programmation de la saison 2018-2019 de l’Orchestre. Sa prise de fonction en tant que directeur musical et artistique en titre sera effective à compter du 1er septembre 2018 et ce pour 3 ans.

La nomination de Jacques Lacombe fait suite à un processus de recrutement effectué en présence d’un jury composé d’élus de la Ville de Mulhouse et de représentants des partenaires publics de l’OSM (la DRAC Grand Est, le Conseil Régional Grand Est, le Conseil Départemental du Haut-Rhin et l’Opéra national du Rhin), en présence de représentants des musiciens de l’orchestre.

Âgé de 53 ans, le chef d’orchestre québécois a été formé à la Hochschule für Musik de Vienne ainsi qu’au Conservatoire de Musique du Québec à Trois-Rivières et à Montréal où il est professeur de la classe de direction d’orchestre.

Chef d’orchestre principal de l’Opéra de Bonn en Allemagne et directeur musical de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Jacques Lacombe fut directeur musical du New Jersey Symphony de 2010 à 2016. Premier chef invité de l’Orchestre symphonique de Montréal de 2002 à 2006 après avoir occupé les fonctions de directeur musical de la Philharmonie de Lorraine, à Metz en France. Ses débuts au prestigieux Carnegie Hall de New York ont été salués avec enthousiasme par le New York Times soulignant que sa carrière sur la scène internationale a été propulsée par son intégrité artistique et à sa complicité avec les musiciens et les orchestres qu’il dirige.

En plus de collaborations avec de nombreux orchestres et maisons d’opéra en Amérique du Nord, Jacques Lacombe a travaillé en Europe notamment avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse, l’Opéra national du Rhin, le Royal Opera House de Covent Garden à Londres et le Deutsche Oper de Berlin où il est régulièrement invité depuis 2005.

Télécharger le communiqué de presse