Orchestre national des Pays de la Loire

Un joyeux anniversaire à « Musique à l’Hôpital »

2008-2018 : 10 ans de Musique à l’hôpital, ça se fête !

Musique à l’hôpital, c’est quoi ?

Né d’une volonté de placer l’orchestre au cœur de la cité et de la région des Pays de la Loire, le projet Musique à l’hôpital a vu le jour en 2008. Lors d’une hospitalisation, un patient est confronté à un univers très sonore où la technologie, les machines, les sonneries, les bruits de chariots deviennent brutalement son quotidien. Un séjour à l’hôpital place le patient dans un nouvel espace temps. L’attente est omniprésente : attente de diagnostic, d’un rendez-­vous, d’une perfusion, du repas, d’une visite, attente que le temps passe… Ces moments nécessaires au repos du patient peuvent également favoriser la construction d’espaces de découvertes et de rencontres.

C’est pourquoi, l’Orchestre National des Pays de la Loire a initié le projet Musique à l’Hôpital en mettant en place des rencontres musicales entre les patients, leurs familles, le personnel soignant et les musiciens de l’orchestre dans un désir commun d’améliorer le bien-­être des personnes hospitalisées. Ces impromptus musicaux « humanisent » les couloirs, les chambres, les salons des familles et remplissent ces espaces… un véritable apaisement pour les patients !

Musique à l’hôpital, ça se passe comment ?

Les musiciens de l’Orchestre National des Pays de la Loire qui participent à ce projet sont formés au contact et à la relation aux patients, notamment, dès l’origine, grâce aux stages proposés par l’Association française des Orchestres (AFO) et l’association « Musique et Santé« . Les musiciens qui interviennent se déplacent jusqu’aux chevets des patients. Formés à ce type d’intervention, ils ont pris connaissance du fonctionnement de l’hôpital, des attitudes à adopter pendant leurs interventions et la manière d’appréhender la relation aux soignants, aux patients et à leurs familles. Plus d’un tiers de l’effectif des musiciens de l’ONPL est formé à ce type d’interventions. Depuis la genèse du projet, l’Orchestre leur a proposé quatre formations. Aujourd’hui, 20 musiciens participent au projet tout au long de l’année (chiffre 2018). Quels types de programmes musicaux sont proposés aux patients ?

Ce sont les musiciens de l’orchestre qui proposent les oeuvres jouées selon les instruments de l’ensemble, la formation (duo, trio ou quatuor) et leur sensibilité. Ils sont ensuite amenés à jouer dans les chambres ou dans les couloirs… ce qui n’a rien à voir avec les salles de concerts dans lesquelles ils ont pour habitude de se produire. Parfois, certains patients ne souhaitent pas que les musiciens interviennent à leur chevet, aux premières notes jouées dans les couloirs, les portes des chambres s’ouvrent souvent. Il n’est pas rare non plus de voir certains patients mobiles et leurs familles suivre les musiciens de couloirs en couloirs.

Des interventions en lien étroit avec le personnel soignant

Chaque intermède musical est préparé avec le personnel soignant et se déroule en sa présence. Véritable médiateur, le personnel soignant accompagne les personnes qui souhaitent se rendre au concert dans le salon des familles. A l’issue de ce concert, les musiciens se déplacent au chevet des autres patients. Après chaque intervention musicale, soignants et musiciens se retrouvent pour échanger, revenir sur les moments forts et parfois sur les situations difficiles qu’ils ont pu vivre.

Le projet en quelques chiffres

Chaque saison, Musique à l’hôpital c’est :

  • Près de 30 interventions d’ensembles de musique de chambre constitués de musiciens de l’ONPL (duo, trio ou quatuor);
  • 4 à 5 établissements visités sur la Région des Pays de la Loire;
  • Près de 15 unités de soins (Département Soins de suite, oncologie, maladie du sang, chirurgie viscérale, dermatologie, rhumatologie, pneumologie, hémodialyse, pédiatrie, pôle mère-­enfant, etc.);
  • 1200 patients touchés issus de tous milieux et de tous âges, qu’ils soient admis à l’hôpital pour des courts, des moyens ou des longs séjours.

Les établissements partenaires

  • Le CHU d’Angers (Maine-­et-­Loire -­ 49) -­ 2008/2018
  • Le CHU de Nantes (Loire-­Atlantique -­ 44) -­ 2009/2018
  • Le CH du Mans (Sarthe -­ 72) -­ 2009/2018
  • Le CH de La Roche-­sur-­Yon (Vendée -­ 85) -­ 2013/2016
  • Le CH de Château-­Gontier (Mayenne -­ 53) -­ 2010

En 10 ans, 10000 patients environ ont bénéficié du dispositif Musique à l’hôpital dans la Région des Pays de la Loire.

Le financement

Pour financer le projet, l’ONPL a sollicité les entreprises privées de la région et les membres bienfaiteurs de l’ONPL.

Les entreprises partenaires de l’ONPL mécènes du projet :

JES : 6000€/an (depuis 10 ans)
La Fondation Banque Populaire Atlantique : 2500€/an (en 2015, 2016 et 2017)

Les membres bienfaiteurs

Les fidèles spectateurs de l’ONPL peuvent ainsi prendre part, personnellement, à la vie de l’orchestre en tant que Membre Bienfaiteur en faisant un don. L’ensemble des dons contribue significativement au financement, au développement et à la pérennisation d’actions solidaires de l’ONPL tel le projet Musique à l’hôpital. Les particuliers qui effectuent un don reçoivent un reçu fiscal qui leur permet de déduire de leurs impôts sur le revenu 66% du montant de leur don dans la limite annuelle de 20% du revenu imposable (Article 200 du Code Général des Impôts). A titre d’exemple un don de 150€ (coût réel après réduction d’impôt de 51€) permet de bénéficier d’une soirée concert (2 places de concert en catégorie supérieure) un cocktail-­rencontre avec Pascal Rophé, directeur musical de l’ONPL et les musiciens participants à l’opération Musique à l’hôpital.
En 2017, Près de 200 membres bienfaiteurs de l’Orchestre ont soutenu le projet. Depuis 2 ans, une campagne de Crownfunding sur Commeon permet à ceux qui le souhaitent d’effectuer un don en ligne.

Contacts

Coordination du projet Musique à l’hôpital
Sophie Papin
Déléguée à l’Action culturelle et territoriale I ONPL
Tel. 02 41 24 68 42 I 06 32 81 84 07
spapin@onpl.fr

Mécénat
Hélène Dromby
Déléguée au développement I ONPL
Tel. 02 51 25 29 23 I 06 07 60 86 83
hdromby@onpl.fr

Communication et Relations presse
Catherine Moulé
Déléguée à la Communication et au marketing I ONPL
Tel. 02 51 25 29 24 I 06 07 60 86 70
cmoule@onpl.fr

Séverine Clavel
Adjointe à la Déléguée à la Communication et au marketing I ONPL
Tel. 02 41 24 11 25 I 06 31 97 79 14
sclavel@onpl.fr

 

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRESSE

 

Perte de subvention pour l’ONPL

L’ONPL en danger !
L’Orchestre National des Pays de la Loire est un syndicat mixte, c’est-à-dire un groupement de collectivités locales. Il réunit la Région des Pays de la Loire, La Ville de Nantes, la Ville d’Angers et les Départements de Loire-Atlantique, de Maine et Loire et de la Vendée, soit six collectivités. Chaque collectivité participe au financement de l’orchestre selon une clé de répartition définie dans les statuts. De plus, l’Etat, représenté par la DRAC, siège au comité syndical et apporte une importante subvention supérieure à 2 millions d’euros.
En 2009, les Départements de la Sarthe et de la Mayenne ont quitté le syndicat mixte mais leur participation était marginale (1,2% et 1,9%), si bien que ce retrait n’a pas eu de conséquences
significatives.
Or, le Président du Conseil Départemental de Maine-et-Loire vient de me faire part de son intention de se retirer du syndicat mixte de l’ONPL à compter du 1er janvier 2016.
Il s’agit là d’une décision d’une toute autre importance. En effet le Maine-et-Loire contribue à hauteur de 7,22% des dépenses nécessaires pour assurer l’équilibre du budget (soit 464 373€). Cette décision intervient alors que depuis deux ans, l’ONPL a engagé un plan d’économies drastiques afin de faire face au gel de l’ensemble des crédits publics qui lui permettent de faire face aux charges de fonctionnement.
La suppression de près de 500 000€ de crédits, si elle devait être confirmée, ne permettrait plus à l’ONPL de fonctionner, et ce dès l’année prochaine. Une redéfinition complète de son périmètre et de ses missions serait nécessaire et tout le projet artistique engagé par Pascal Rophé devrait être abandonné.
Quarante-cinq ans de concerts symphoniques, d’opéras, d’actions sur tout le territoire régional seraient ainsi balayés du fait de cette décision dont, j’en suis certain, le président du conseil départemental du Maine-et-Loire n’a pas mesuré toutes les conséquences.
De surcroit en décidant seul de quitter le syndicat mixte de l’ONPL, le président du conseil départemental du Maine-et-Loire mettrait sa collectivité dans la plus totale illégalité. En effet le code général des collectivités territoriales auquel il est soumis, comme toutes les autres collectivités locales, stipule que seul le Préfet peut décider du retrait d’une collectivité membre d’un groupement, après
l’accord de l’assemblée délibérante du syndicat mixte.
Par conséquent, en agissant ainsi, non seulement le Président du conseil départemental du Maine-et-Loire mettrait l’ONPL en péril, non seulement il ferait défaut à la solidarité qui unit toutes les
collectivités autour de l’ONPL, quelles que soient leurs couleurs politiques, mais encore il se mettrait hors la loi !
C’est la raison pour laquelle je l’appelle – fort du soutien de toutes les autres collectivités membres du syndicat mixte et de l’Etat – à reconsidérer sa décision.
Alain Gralepois
Président du syndicat mixte de l’ONPL

Signez la pétition en ligne !

P. Dusapin en résidence à l’ONPL

Pascal Rophé, nommé à la direction de l’Orchestre National des Pays de la Loire, entame sa première saison avec l’orchestre cette année. Parmi ses différents projets artistiques pour l’orchestre, Pascal Rophé a la volonté d’associer le nom de l’ONPL aux multiples créations qui sillonnent le continent européen et promouvoir ainsi par ce biais la création française. Dans ce cadre, il a souhaité inviter un grand compositeur français, en résidence dans cette région pendant les deux saisons à venir : Pascal Dusapin, compositeur aux multiples facettes.

Les projets de la saison 2014- 2015

Les œuvres de Pascal Dusapin seront jouées en sa présence tout au long de la saison symphonique à Nantes et Angers comme un fil rouge :

  • L’Œuvre Go  (direction Pascal Rophé) – Concerts à Nantes et à Angers les 21, 23, 24, et 25 septembre 2014
  • L’Œuvre Watt(trombone Mike Svoboda, direction Pascal Rophé) – Concerts à Nantes et Angers les 26, 28, 29 et 30 avril 2015
  • L’Œuvre: Khôrapour orchestre à cordes (direction Samuel Jean) – concerts à Nantes et Angers les 26, 27, 29 et 31 mai 2014

Des rencontres avec Pascal Dusapin sous forme de conférence – table ronde autour de ses œuvres sont programmées en amont de ces concerts ainsi que des actions en direction de publics variés.

Des classes de maître avec Pascal Dusapin seront organisées en fin de saison avec les étudiants de cycle spécialisés des CRR de Nantes et d’Angers.

Des projets transversaux avec les Etudiants des Universités d’Angers, de Nantes et de l’Université Catholique d’Angers auront lieu ainsi qu’avec l’ENSAN (Ecole supérieure d’Architecture de Nantes) et l’ESBAN et l’ESBA (Ecole des Beaux Arts de Nantes et d’Angers).

Une « RENCONTRE UTOPIK » de l’Ensemble Utopik (direction : Michel Bourcier) lui sera dédiée à Nantes en avril 2015, ce qui fera écho à la programmation de ses œuvres par l’ONPL. Un concert est programmé par le Lieu Unique, le lundi 27 avril à 20h30 avec l’Ensemble Utopik, collectif de musiciens interprètes passionnés par le répertoire des XXe et XXIe siècles, sous la direction de Michel Bourcier. L’originalité des Rencontres Utopik réside dans l’organisation, à chaque fois et pour chacun d’eux, d’un véritable « voyage musical » dans la ville et son agglomération. Ces dernières seront co organisées par l’ONPL et l’Ensemble Utopik.

Pascal Dusapin prépare pour le Festival de Donaueschingen, en coproduction avec le Lieu Unique, une installation visuelle et sonore intitulée « Mille plateaux ». Cette installation sera proposée au public de la Région courant de l’automne 2015. Il écrit actuellement un concerto pour violoncelle pour Alisa Weilerstein et l’Orchestre de Chicago.

L’ONPL s’est également associé avec le Suntory Hall de Tokyo et a passé commande à Pascal Dusapin d’une composition pour grand orchestre symphonique et mezzo-soprano, œuvre tirée de son prochain opéra « Penthesilea » qui sera créé à Bruxelles à la Monnaie le 30 mars 2015. Cette commande, « Wenn du dem Wind… » a été créée en août dernier au Japon. Sa création européenne sera interprétée par l’ONPL le 29 mars 2015 à la Philharmonie de Paris sous la direction de Pascal Rophé, dans le cadre de la manifestation nationale « Orchestres en fête ».

Des projets en lien avec le rectorat verront le jour en direction des collèges et des lycées en 2015/2016.

Un point d’orgue à cette résidence sera orchestré en avril 2016 où tous les partenaires (structures de diffusion, établissements d’enseignement spécialisés, écoles supérieures, universités, l’Ensemble Utopik, etc.) associés s’exprimeront.