Orchestre de chambre de Paris

Les institutions culturelles s’engagent pour l’insertion des réfugiés

Source : Agence France Presse

Suite à la présentation du projet de loi controversé sur l’asile et l’immigration, Françoise Nyssen a salué, le 22 février à l’Opéra Bastille, l’engagement de onze établissements culturels dans un programme d’insertion en faveur des réfugiés.

Ces lieux culturels d’Île-de-France, majoritairement de spectacle vivant, se sont portés volontaires pour participer au programme d’insertion HOPE (Hébergement Orientation Parcours pour l’Emploi), lancé par le gouvernement et visant plus largement à accompagner l’insertion dans l’emploi de mille réfugiés tous secteurs économiques confondus.
Les lieux culturels volontaires au programme d’insertion HOPE sont les suivants :
  • Théâtre National de la Colline
  • Opéra de Paris
  • Comédie-Française
  • Théâtre de l’Odéon
  • Théâtre de Chaillot
  • Philharmonie de Paris
  • Grande Halle de la Villette
  • MC 93
  • Théâtre Mogador
  • Théâtre Le Comédia
  • Institut du Monde Arabe

Dans ce cadre, 28 réfugiés, venant d’Afghanistan, du Soudan ou encore d’Erythrée, ont été reçus le 22 février par des représentants de lieux culturels pour des entretiens de recrutement, dont douze seront sélectionnés pour des postes d’ « agent du bâtiment » (petits travaux de peinture, électricité, plomberie…). Ils les intègreront en contrat de professionnalisation de six mois.

« C’est par la culture que nous accueillons »

« Ce programme HOPE est très important. Nous avons vraiment souhaité d’entrée de jeu l’accompagner, parce que c’est évident que c’est par la culture que nous pourrons reprendre confiance, par la culture aussi que nous accueillons« , a souligné la ministre de la Culture lors d’un discours prononcé avant le lancement de ces entretiens, en présence du député LREM Aurélien Taché, auteur d’un rapport sur l’intégration des étrangers arrivant en France.

« Je tiens vraiment à défendre ce que nous pouvons faire avec la culture« , a-t-elle encore dit. « Souvent en tant qu’artiste, nous vivons en contradiction totale avec ce que nous prétendons défendre (…) Je crois que l’on a la responsabilité de mener à bien ce projet« , a souligné pour sa part le directeur du Théâtre National de la Colline Wajdi Mouawad.

Ce déplacement de la ministre est intervenu alors que le gouvernement français a défendu mercredi son projet de loi sur l’asile et l’immigration, un texte dont la fermeté est critiquée par la gauche et les associations et qui a fait des vagues jusque dans la majorité du président Macron.

 

Les orchestres aussi s’engagent auprès des réfugiés
L’Orchestre de Chambre de Paris

L’orchestre réalise des actions auprès des publics migrants. Cette année, il les associe à une création musicale et scénique. Cette pièce écrite collectivement par des participants d’âge, de culture et d’origine divers (adultes en apprentissage du français, collégiens), s’inspirera de contes et fables des quatre coins du monde, mais aussi de Ma Mère l’Oye de Ravel. Guidés par le compositeur et instrumentiste Mark Withers et la metteure en scène Aurélie Rochman, les participants en seront aussi les interprètes sur scène aux côtés de musiciens de l’orchestre.

Site internet de l’orchestre

L’Orchestre de Paris

L’Orchestre de Paris a à cœur de soutenir activement l’action de Parcours d’exil et propose depuis quelques années des ateliers-rencontres musicales avec des mineurs et adultes isolés étrangers, ayant subi des sévices, tortures et violences dans leur pays d’origine. Des temps d’échange et des ateliers de pratique instrumentale avec les musiciens de l’Orchestre de Paris, ainsi que des places de concert, sont proposés aux personnes aidées par cette association.
Cette saison, l’Orchestre de Paris innove en exportant les ateliers-rencontres, avec l’aide de Parcours d’exil, vers les familles du Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile.

Site internet de l’orchestre

 

Pour aller plus loin :

A la rencontre de Jordi Savall et de son projet Orpheus XXI.

Lila Forcade, DG de l’Orchestre d’Auvergne

Après plusieurs années à l’Orchestre de chambre de Paris, Lila Forcade vient de prendre les fonctions de déléguée générale au sein de sa nouvelle maison, l‘Orchestre d’Auvergne. Elle travaillera  à la direction de la formation, à côté de Roberto Forés Veses, le directeur musical et artistique, pour des missions à la fois régionales mais aussi nationales et internationales.

Lila Forcade, nouvelle DG de l'Orchestre d'Auvergne

Discutez en direct avec Deborah Nemtanu

L’Orchestre de Chambre de Paris, c’est aussi un foisonnement d’idées originales.
Aujourd’hui, jeudi 18 décembre, venez au rendez-vous avec Deborah Nemtanu, violon solo super soliste au sein de la formation.

(c) droits réservés

(c) droits réservés

Mais inutile d’affronter le froid pour y participer : c’est sur la page fan Facebook de l’orchestre que la rencontre se fera ! Pendant une heure, vous pourrez discuter avec la musicienne, qui vous répondra en direct.

Ce sera pour la violoniste l’occasion de vous présenter la sortie récente du disque Bach / Schnittke. Et avec un peu de chance, vous serez tiré au sort pour gagner cet enregistrement qu’elle a réalisé avec l’Orchestre de Chambre de Paris et sa soeur, Sarah Nemtanu, premier violon solo de l’Orchestre National de France.

Les questions et messages seront traités par ordre d’arrivée et de pertinence.

Rendez-vous le 18 décembre à 11h sur la page fan de l’orchestre !

Musique classique en camp de Roms

C’est une expérience inédite qu’a vécue un quatuor composé de musiciens de l’Orchestre de Chambre de Paris : aller jouer dans un camp de Roms. Le plus ancien d’Ile-de-France se trouve à La Courneuve, et c’est là que ce concert un peu particulier a été donné. Trois cent personnes y vivent, dans des abris de fortune faits de bâches et autres objets de récupération. Le Platz du Samaritain, surnom donné à ce camp par ses habitants, possède une église. Cela en fait un bidonville unique en France. C’est dans ce lieu de recueillement que le concert a été donné.

(© Victor Tribot Laspière / France Musique)

(© Victor Tribot Laspière / France Musique)

Au programme, le Quatuor n°16 en mi bémol majeur, opus 10 n°4 de Mozart et le Quatuor n°1 De ma vie en mi mineur de Smetana. Joseph, habitant du camp, est l’un de ceux qui parlent français. Il livre son ressenti à la fin du concert :

« C’est la première fois que j’écoute de la musique classique et j’ai vraiment trouvé ça super ».

Il tient à cœur à l’Orchestre de chambre de Paris de mener des actions en faveur des publics éloignés ou empêchés. Cela fait partie intégrante de leur programme, notamment à travers leur partenariat avec la mission Vivre ensemble et l’association nationale Cultures du cœur.

Vous pouvez écouter des extraits de ce moment sur le site de France Musique.

Rencontre entre l’Orchestre de Chambre de Paris, la Ministre et les élèves du XIVème arrondissement

Fleur Pellerin a invité l’Orchestre de chambre de Paris,  le jeudi 13 novembre 2014, à présenter son action pédagogique auprès d’une cinquantaine d’élèves, pour un moment de partage et de participation autour de la Symphonie n°40 de Mozart.

La ministre de la Culture et de la Communication souhaite ouvrir de manière régulière les portes du Ministère au public, et notamment aux jeunes, pour y faire entrer les pratiques artistiques. Deux classes de CM2 de l’école élémentaire Mathis, située dans le 19ème arrondissement de Paris, ont ainsi participé à cette séance animée par le chef Yohann Recoules et le comédien Roland Timsit, autour d’une trentaine de musiciens de l’Orchestre de chambre de Paris.

Rencontre / Brigitte Lefèvre, Présidente de l’OcP

La vidéo que nous vous présentons aujourd’hui s’éloigne du rituel des concerts pour vous proposer une nouvelle approche : celle de l’interdisciplinarité.

Brigitte Lefèvre, danseuse et chorégraphe, est présidente du Conseil d’Administration de l’Orchestre de chambre de Paris depuis décembre 2013.

En voici son portrait, relatant les 20 dernières années de sa vie consacrées à la danse et au Ballet de l’Opéra dans un documentaire de Thierry Teston.

Quelques mois après son élection, elle nous parle de son rapport à la musique, de sa perception de l’orchestre et de son rôle de présidente: « Etre au plus près de la musique et de cet orchestre que j’aime beaucoup ».
Retrouvez une interwiew de Brigitte Lefèvre sur le site de l’Orchestre de Chambre de Paris.

Douglas Boyd, directeur musical de l’Ocp

« En accord avec la Ville de Paris et  le ministère de la Culture et de la Communication – Drac Ile-de-France, l’Orchestre de chambre de Paris a nommé Douglas Boyd directeur musical désigné à compter du 1er juillet 2014, avec une prise  de fonction effective le 1er juillet 2015.

 D’abord hautboïste puis chef d’orchestre renommé, Douglas Boyd est membre fondateur de l’Orchestre de chambre d’Europe avec lequel.. « Lire la suite.

Projet participatif «Ring» – Orchestre de Chambre de Paris

Lundi 26 à 15 heures et Mardi 27 mai à 19 heures, l’Amphithéâtre de la Cité de la Musique accueille la restitution du projet éducatif et participatif « Ring », soit une adaptation de la Tétralogie de Richard Wagner réalisée par des élèves de 5ème, trois de leurs professeurs et trois musiciens de l’Orchestre de Chambre de Paris.

Projet "Ring" - (c) Association Françaises des Orchestres - 2014

Projet « Ring » – (c) Association Française des Orchestres – 2014

Résumer l’Anneau des Nibelungen de Wagner en une petite heure et en réécrire le dernier volet, voilà le projet auquel ont travaillé des élèves de 5ème du Collège Guillaume Budé (Paris 19°), un professeur de musique, un professeur de français, un professeur d’arts plastiques et trois musiciens de l’Orchestre de Chambre de Paris (Etienne Cardoze au violoncelle, Florent Pujuila à la clarinette et Ricardo Delgado à la contrebasse). Projet très ambitieux, puisqu’il s’agissait pour les élèves de s’approprier et de restituer à leur manière une épopée des plus complexes, mettant en scène une galerie de personnages extrêmement riche et mouvante… et, au total, 15 heures de musique !

Projet "Ring" - (c) Association Françaises des Orchestres - 2014

Projet « Ring » – (c) Association Française des Orchestres – 2014

Projet "Ring" - (c) Association Françaises des Orchestres - 2014

Projet « Ring » – (c) Association Française des Orchestres – 2014

Réalisé entre octobre 2013 et mai 2014, ce projet éducatif et participatif multifacette a fait appel à la fois l’imagination rédactionnelle des enfants, à leur créativité sonore et graphique et les a amenés à travailler leur expression.

Auprès de leurs professeurs de musique et de français, les élèves ont étudié la Tétralogie et ses thèmes musicaux. En s’appuyant sur les éléments de la mythologie germanique ayant servi de trame à Wagner pour construire son œuvre, ils ont résumé les quatre opéras en une suite d’étapes-clés, ont réécrit les textes et, pour finir, ont repris Le Crépuscule des Dieux à leur manière, car la fin du Ring ne leur plaisait guère.

Les collégiens ont également suivi des ateliers participatifs avec les musiciens, afin d’identifier les différents leitmotivs employés par le compositeur pour ponctuer l’histoire et les intégrer dans leur propre création et  afin d’étudier les mélodies et les rythmes et d’aborder la pratique musicale, par le biais des percussions corporelles.

Enfin, pour illustrer les différentes scènes de leur travail, ils ont imaginé des décors figuratifs et abstraits.

Projet "Ring" - (c) Association Françaises des Orchestres - 2014

Projet « Ring » – (c) Association Française des Orchestres – 2014

Le projet Ring s’inscrit dans le cadre de la 5ème édition du programme l’Art pour Grandir, initiative de la Ville de Paris ayant pour objectif de favoriser l’accès des enfants à la culture et de leur offrir la possibilité de se familiariser avec les différentes formes d’expression artistique (musique, littérature, cinéma, art contemporain, théâtre, danse, architecture, photographie, arts du cirque, etc.) en leur faisant rencontrer des œuvres, artistes, pratiques et en leur ouvrant les portes d’institutions culturelles. Les divers projets mis en œuvre sont co-construits par les équipes éducatives des établissements scolaires ou centres de loisirs impliqués et les professionnels des institutions culturelles partenaires. Chaque programme est conçu comme un parcours sur une ou plusieurs années scolaires..

En 2013–2014, l’Art pour Grandir a rassemblé 431 écoles (dont 3 centres scolaires en hôpital et 73 associations ou établissements culturels), 61 collèges dont 4 lycées professionnels et 140 centres de loisirs.

Pour découvrir l’aboutissement du projet Ring rendez-vous aujourd’hui même à la Cité de la Musique, à 19 heures. Il reste de la place !

Retrouvez l’Orchestre de Chambre de Paris :
Sur son site : http://www.orchestredechambredeparis.com/
Sur facebook : https://www.facebook.com/pages/Orchestre-de-chambre-de-Paris/130521883686030?fref=nf
Sur Twitter : https://twitter.com/orchambreparis