musique

Orchestres en fête! 2018 arrive bientôt …

Du 22 au 25 novembre 2018, retrouvez la 10ème édition d’Orchestres en fête! Pendant quelques jours, les orchestres français vous proposent de découvrir leur univers à travers une multitude d’événements: concerts, ateliers participatifs, jeux, after-work …

Pour couronner le tout, cette édition d’Orchestres en fête! fait le plein de nouveautés :

Et cette année, Sandra Nkaké est la marraine d’Orchestres en fête! pour vous faire partager sa vision de l’orchestre.

Retrouvez Orchestres en fête! sur son site :

www.orchestresenfete.com

 

Un joyeux anniversaire à « Musique à l’Hôpital »

2008-2018 : 10 ans de Musique à l’hôpital, ça se fête !

Musique à l’hôpital, c’est quoi ?

Né d’une volonté de placer l’orchestre au cœur de la cité et de la région des Pays de la Loire, le projet Musique à l’hôpital a vu le jour en 2008. Lors d’une hospitalisation, un patient est confronté à un univers très sonore où la technologie, les machines, les sonneries, les bruits de chariots deviennent brutalement son quotidien. Un séjour à l’hôpital place le patient dans un nouvel espace temps. L’attente est omniprésente : attente de diagnostic, d’un rendez-­vous, d’une perfusion, du repas, d’une visite, attente que le temps passe… Ces moments nécessaires au repos du patient peuvent également favoriser la construction d’espaces de découvertes et de rencontres.

C’est pourquoi, l’Orchestre National des Pays de la Loire a initié le projet Musique à l’Hôpital en mettant en place des rencontres musicales entre les patients, leurs familles, le personnel soignant et les musiciens de l’orchestre dans un désir commun d’améliorer le bien-­être des personnes hospitalisées. Ces impromptus musicaux « humanisent » les couloirs, les chambres, les salons des familles et remplissent ces espaces… un véritable apaisement pour les patients !

Musique à l’hôpital, ça se passe comment ?

Les musiciens de l’Orchestre National des Pays de la Loire qui participent à ce projet sont formés au contact et à la relation aux patients, notamment, dès l’origine, grâce aux stages proposés par l’Association française des Orchestres (AFO) et l’association « Musique et Santé« . Les musiciens qui interviennent se déplacent jusqu’aux chevets des patients. Formés à ce type d’intervention, ils ont pris connaissance du fonctionnement de l’hôpital, des attitudes à adopter pendant leurs interventions et la manière d’appréhender la relation aux soignants, aux patients et à leurs familles. Plus d’un tiers de l’effectif des musiciens de l’ONPL est formé à ce type d’interventions. Depuis la genèse du projet, l’Orchestre leur a proposé quatre formations. Aujourd’hui, 20 musiciens participent au projet tout au long de l’année (chiffre 2018). Quels types de programmes musicaux sont proposés aux patients ?

Ce sont les musiciens de l’orchestre qui proposent les oeuvres jouées selon les instruments de l’ensemble, la formation (duo, trio ou quatuor) et leur sensibilité. Ils sont ensuite amenés à jouer dans les chambres ou dans les couloirs… ce qui n’a rien à voir avec les salles de concerts dans lesquelles ils ont pour habitude de se produire. Parfois, certains patients ne souhaitent pas que les musiciens interviennent à leur chevet, aux premières notes jouées dans les couloirs, les portes des chambres s’ouvrent souvent. Il n’est pas rare non plus de voir certains patients mobiles et leurs familles suivre les musiciens de couloirs en couloirs.

Des interventions en lien étroit avec le personnel soignant

Chaque intermède musical est préparé avec le personnel soignant et se déroule en sa présence. Véritable médiateur, le personnel soignant accompagne les personnes qui souhaitent se rendre au concert dans le salon des familles. A l’issue de ce concert, les musiciens se déplacent au chevet des autres patients. Après chaque intervention musicale, soignants et musiciens se retrouvent pour échanger, revenir sur les moments forts et parfois sur les situations difficiles qu’ils ont pu vivre.

Le projet en quelques chiffres

Chaque saison, Musique à l’hôpital c’est :

  • Près de 30 interventions d’ensembles de musique de chambre constitués de musiciens de l’ONPL (duo, trio ou quatuor);
  • 4 à 5 établissements visités sur la Région des Pays de la Loire;
  • Près de 15 unités de soins (Département Soins de suite, oncologie, maladie du sang, chirurgie viscérale, dermatologie, rhumatologie, pneumologie, hémodialyse, pédiatrie, pôle mère-­enfant, etc.);
  • 1200 patients touchés issus de tous milieux et de tous âges, qu’ils soient admis à l’hôpital pour des courts, des moyens ou des longs séjours.

Les établissements partenaires

  • Le CHU d’Angers (Maine-­et-­Loire -­ 49) -­ 2008/2018
  • Le CHU de Nantes (Loire-­Atlantique -­ 44) -­ 2009/2018
  • Le CH du Mans (Sarthe -­ 72) -­ 2009/2018
  • Le CH de La Roche-­sur-­Yon (Vendée -­ 85) -­ 2013/2016
  • Le CH de Château-­Gontier (Mayenne -­ 53) -­ 2010

En 10 ans, 10000 patients environ ont bénéficié du dispositif Musique à l’hôpital dans la Région des Pays de la Loire.

Le financement

Pour financer le projet, l’ONPL a sollicité les entreprises privées de la région et les membres bienfaiteurs de l’ONPL.

Les entreprises partenaires de l’ONPL mécènes du projet :

JES : 6000€/an (depuis 10 ans)
La Fondation Banque Populaire Atlantique : 2500€/an (en 2015, 2016 et 2017)

Les membres bienfaiteurs

Les fidèles spectateurs de l’ONPL peuvent ainsi prendre part, personnellement, à la vie de l’orchestre en tant que Membre Bienfaiteur en faisant un don. L’ensemble des dons contribue significativement au financement, au développement et à la pérennisation d’actions solidaires de l’ONPL tel le projet Musique à l’hôpital. Les particuliers qui effectuent un don reçoivent un reçu fiscal qui leur permet de déduire de leurs impôts sur le revenu 66% du montant de leur don dans la limite annuelle de 20% du revenu imposable (Article 200 du Code Général des Impôts). A titre d’exemple un don de 150€ (coût réel après réduction d’impôt de 51€) permet de bénéficier d’une soirée concert (2 places de concert en catégorie supérieure) un cocktail-­rencontre avec Pascal Rophé, directeur musical de l’ONPL et les musiciens participants à l’opération Musique à l’hôpital.
En 2017, Près de 200 membres bienfaiteurs de l’Orchestre ont soutenu le projet. Depuis 2 ans, une campagne de Crownfunding sur Commeon permet à ceux qui le souhaitent d’effectuer un don en ligne.

Contacts

Coordination du projet Musique à l’hôpital
Sophie Papin
Déléguée à l’Action culturelle et territoriale I ONPL
Tel. 02 41 24 68 42 I 06 32 81 84 07
spapin@onpl.fr

Mécénat
Hélène Dromby
Déléguée au développement I ONPL
Tel. 02 51 25 29 23 I 06 07 60 86 83
hdromby@onpl.fr

Communication et Relations presse
Catherine Moulé
Déléguée à la Communication et au marketing I ONPL
Tel. 02 51 25 29 24 I 06 07 60 86 70
cmoule@onpl.fr

Séverine Clavel
Adjointe à la Déléguée à la Communication et au marketing I ONPL
Tel. 02 41 24 11 25 I 06 31 97 79 14
sclavel@onpl.fr

 

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRESSE

 

NoMadMusic remporte le Grand Prix de l’Innovation

Après un suspens insoutenable Paris & Co a dévoilé le 12 décembre, à l’occasion d’une cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée à la Cité de la Mode et du Design, les 10 lauréats des Grands Prix de l’Innovation, édition 2017 ! NoMadMusic remporte le Grand Prix dans la catégorie « Industries créatives » ainsi que le grand concours Twitter des #GPIPARIS avec 41 mentions !

La start up NoMadMusic

Label de classique, jazz et musiques du monde, NoMadMusic a été fondé en 2014 par Clothilde Chalot et Hannelore Guittet, avec l’ambition de décloisonner les répertoires, et de favoriser l’accès à la musique à un public aussi large et divers que possible.

NoMadMusic est également éditeur de solutions numériques. L’application NomadPlay est le fruit de leur investissement en recherche et développement.  Cette application de réalité augmentée permet à tout amateur musicien de se substituer virtuellement à n’importe quel instrumentiste d’un groupe ou orchestre, et de vibrer en immersion 3D audio avec partition synchronisée. L’utilisateur peut ainsi créer son scénario d’écoute personnalisé et progresser accompagné d’un orchestre symphonique depuis son salon.

Le Grand Prix de l’Innovation de la ville de Paris – édition 2017

Créé en 2001 par la Ville de Paris et Paris & Co, l’agence de développement économique et d’innovation de Paris, le concours récompense chaque année des projets innovants dans des secteurs à forte croissance. Depuis sa création, ce sont 67 lauréats qui ont été récompensés parmi les 3.200 candidats aux Grands Prix de l’Innovation. 90% de ces entreprises sont encore en activité aujourd’hui, et ont créé 1.085 emplois à ce jour. Les start-up participantes ont également profité d’une forte visibilité médiatique comme en témoigne Cédric Poigneau, président d’Elyssamed : “Quand on est une start-up, on fait beaucoup de concours divers et variés mais pour les Grands Prix de l’Innovation de la Ville de Paris, nous avons eu des retombées médiatiques et des opportunités de networking qui sont très supérieures à ce qu’on a vécu par ailleurs. Nous sommes très satisfaits, car nous avons rencontré de nombreux investisseurs, et avons eu une très belle exposition.  »
Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris en charge de l’urbanisme, de l’architecture, du projet du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité : « Il y a maintenant 16 ans, la Ville de Paris créait, avec les Grands Prix de l’Innovation, l’un des premiers événements phares destinés à mettre en lumière le dynamisme, l’audace et l’ingéniosité des startups parisiennes. Ils se réinventent cette année pour continuer d’être en phase avec les défis économiques, sociétaux et environnementaux que les startups devront relever. A la lecture du palmarès des précédentes éditions – Weezevent, Ynsect, Simplon.co … etc. – je me réjouis de voir que l’écosystème de la Ville de Paris stimule et accompagne chaque année l’émergence de nouvelles pépites qui contribueront à améliorer durablement le quotidien des parisiens et des parisiennes. »

Ce concours, qui se compose cette année de 9 catégories, offre à chaque lauréat une dotation de 12.000€ ainsi qu’une place dans l’un des incubateurs de Paris & Co.

Paris & Co est l’agence de développement économique et d’innovation de Paris. Elle se spécialise sur les thématiques de l’attractivité et d’innovation en vue de la création d’emplois et de valeur économique à Paris : elle prospecte et accueille les start-up étrangères, contribue à la promotion économique de la métropole à l’international, et favorise le rayonnement de l’écosystème francilien de l’innovation à travers l’incubation de jeunes entreprises, l’expérimentation de solutions innovantes, l’organisation d’événements start-up et la mise en relations des start-up avec une centaine de grands groupes. Paris & Co accompagne plus de 300 start-up par an, organise près de 330 événements et a conduit plus de 200 expérimentations depuis sa création.

La catégorie Industries Créatives

Les projets qui concourent pour la catégorie Industries Créatives produisent, agrègent, manipulent, fournissent des solutions numériques destinées aux industries créatives et culturelles. Ces projets s’inscrivent particulièrement dans le champ des contenus numériques (données structurées ou non, images, sons, vidéo, etc.), ou conçoivent et/ou développent des solutions relatives à tout ce qui touche à la production et à la mise à disposition de contenus numériques et plus précisément concernent les champs d’application et d’innovation suivants :

– La numérisation de données à contenu artistique ou culturel
– La gestion de datas : pré- et post-traitement des données, exploitation, qualification, traitement
– La production de e-contenus
– L’édition numérique
– La presse innovante
– Le communautaire
– Les nouveaux médias, le crossmédia et le transmédia
– Les jeux vidéo et la gamification
– Le stockage et archivage, formats de compression, systèmes d’indexation, outils de recherche
– La capture et traitement de l’image et du son
– L’éducation et la formation numérique

Un petit aperçu des candidats et de leur projets en images :

 

 

Le dialogue entre les peuples, un enjeu orchestral

Vendredi 27 octobre, les 80 musiciens du West-Eastern Divan Orchestra, se sont produits à la Philharmonie de Paris, la deuxième fois depuis l’inauguration des lieux en 2015. 

L’orchestre

 

Le West-Eastern Divan Orchestra a été créé en 1999 par Daniel Barenboïm, chef d’orchestre israelo-argentin et Edward Saïd, écrivain et critique américo-palestinien.

Toujours dirigé actuellement par Daniel Barenboïm surnommé « El Maestro », l’orchestre compte actuellement 80 musiciens d’origines variées (Syrie, Liban, Iran, Egypte, Espagne, France).

Son objectif est de promouvoir le dialogue entre palestiniens et israéliens à travers la musique.

Chaque été, l’orchestre part donc en tournée internationale pour mobiliser les diverses populations à créer ou maintenir le dialogue à travers la pratique artistique.

En 2016, l’orchestre devient une référence mondiale  en recevant le titre d’ « ambassadeur mondial pour la compréhension culturelle ».

Paroles de musiciens

Sadra Fayyaz, altiste de l’orchestre, insiste sur le fait que le Divan est avant tout un orchestre et non un organe politique. Il ajoutera que, malgré quelques tensions géopolitiques qui réapparaissent de temps en temps, il n’y a presque plus de disputes depuis quelques années.

« On fait surtout attention aux blagues sur les communautés », précise un violoncelliste de l’orchestre.

« Il y a une énergie folle dans ce groupe. […] 90% d’entre nous ont un passé compliqué mais ici, on se retrouve tous autour de la musique. […] La musique est l’un des seuls moyens de dialogue entre Israéliens et Palestiniens » ajoute le jeune altiste iranien

Quand jeunesse et musique classique se tutoient

L’Auditorium-Orchestre national de Lyon présente un tout nouveau concept de soirée en partenariat avec le Petit Bulletin et Lyon City Crunch pour lancer la saison 2017/2018 : l’Apéro Musical Extravagant. L’objectif est de s’ouvrir à tous, et surtout aux jeunes.

Mardi 3 octobre à partir de 19h, le population pourra découvrir l’Auditorium de Lyon comme ils ne l’ont jamais vu (et entendu). L’Atrium change de décor pour offrir un programme original mêlant extravagance et musique. Du fun, de la street food, des jeux, des sets musicaux avec des musiciens de l’Orchestre national de Lyon, un DJ, du relooking et un grand concours d’Air Orchestre (une première en France…) !

AU PROGRAMME …
DE LA MUSIQUE

Quelques musiciens de l’Orchestre national de Lyon proposeront des interludes musicaux inédits, s’aventureront hors des sentiers battus et de leur répertoire habituel. Un blind-test géant mêlant musiques de pub et musiques de film ponctuera l’apéro pour découvrir la musique classique autrement. Tout au long de la soirée, DJ Mistafly proposera un programme spécialement constitué pour la soirée ! Enfin, un concours d’Air Orchestre sera organisé, pour la première fois en France  !

Les volontaires prendront leurs instruments invisibles pour interpréter à leur manière les grands classiques du répertoire. Le jury présidé par Aline Sam-Giao, directrice générale de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon sélectionnera la meilleure formation ! Les membres du jury de ce premier concours d’Air Orchestre sont :  Christian Thompson, délégué artistique ; Laure Issartial, bibliothécaire de l’Orchestre national de Lyon ; Guillaume Itier, percussionniste de l’Orchestre national de Lyon et Marc Renau, directeur du Petit Bulletin.
À gagner : des cartes moins de 28 ans (5 entrées et intégrale) et des places de concert.

DE L’EXTRAVAGANCE

L’Auditorium ne sera pas le seul à changer de décor. Plusieurs stands sont prévus pour favoriser l’immersion dans cette atmosphère éphémère d’extravagance. Il sera possible de se refaire une beauté de la tête aux pieds : une friperie décalée et solidaire proposera aux participants de dénicher des pièces « collector » pour se créer un nouveau look (les dons seront reversés à Emmaüs). Les Curieux proposeront à prix libre un coiffeur et un barbier. Un bar à ongles et un stand tatoo éphémères permettront d’apporter la touche finale.

DE LA CONVIVIALITÉ

Deux foodtrucks, La Crêperie Clandestine et La Cuisine Itinérante seront présents sur la Place Charles de Gaulle et proposeront une restauration de qualité (crêpes, burgers et autres gourmandises). Pour la partie boisson, le Ninkasi tiendra un bar à bières et à cocktails.

Le plus de la soirée : un aller-retour Lyon/Prague à gagner avec Air France.

POUR UN RENOUVELLEMENT DES PUBLICS

L’Apéro Musical Extravagant s’ancre dans une forte dynamique de renouvellement des publics. Lors de la saison 2016/2017, 20 % des spectateurs étaient âgés de moins de 28 ans. Outre une programmation attractive et diversifiée, les offres moins de 28 ans sont garantes d’un accès facilité pour les jeunes. Pour cela, deux cartes d’abonnement sont dorénavant proposées aux jeunes de moins de 28 ans : la carte « 5 entrées » à 20€ et la carte « intégrale » à 60€.

Voir le communiqué de presse

Conférences « Musique & Cerveau » – 3ème édition

Radio France, en association avec Musique & Santé lance la 3ème édition du cycle de conférences « Musique et cerveau » qui s’intéresse aux effets bénéfiques de la musique sur le cerveau.

La journée de rencontres et d’échanges a lieu le samedi 14 octobre de 9h à 17h au Studio 105 à la Maison de la radio. Elle sera animée par Hervé Platel, professeur de neuropsychologie entouré d’experts.

Le thème de cette édition est : « Le neuro-développement : du bébé à l’adolescent »

Le cycle de conférences se décompose de la manière suivante :

• 9h30-10h30 / Neuro-développement : du normal au pathologique

• 11h-12h / Stress & trauma : créativité ordinaire & extraordinaire de la psychanalyse aux neurosciences

• 14h15-15h30 / Table ronde autour de Didier Lockwood, animée par Hervé Platel

Programme détaillé de la journée

Tarifs

Aux membres de l’AFO : Dans le cadre d’un partenariat établi entre Radio France et l’AFO, vous bénéficiez d’un tarif préférentiel de 70€.

Pour  vous inscrire et bénéficier du tarif préférentiel, veuillez cliquer ICI . Complétez tous les champs obligatoires et ajoutez dans la case « Vos remarques » , le code X1410.

 

 

Conférences / Musique et cerveau

En association avec notre partenaire Musique et SantéRadio France organise un nouveau cycle de conférences sur le thème « Musique et cerveau » à la Maison de la radio : conférences/débats animée par les plus grands experts, enseignants, chercheurs, scientifiques et destinée à un public averti, amateurs éclairés et professionnels. Elles auront lieu dans le studio 105 de la Maison de la Radio.
Samedi 5 mars 2016 : Emotions et musique : le cerveau de l’auditeur et de l’interprète

LES THÉMATIQUES
• Notre cerveau est-il sous la dépendance de nos émotions ?
• La réaction émotionnelle à la musique est-elle universelle ?
• Le plaisir musical a-t-il un pouvoir sur notre cerveau ?
• Peut-on être dépendant de la musique ?
• Que se passe-t-il dans le cerveau d’un interprète professionnel ?•La synchronisation des interprétations dans un orchestre peut-elle s’étudier scientifiquement ?

LES INTERVENANTS
Le cerveau émotionnel et les arts : Hervé Platel 
Emotions musicales universelles : Katell Morand 
Interprétation, musiciens, cerveau : Emmanuel Bigand
Grand Témoin : Marc-Olivier De Nattes (1er Violon de L’Orchestre National de France)
Pour en savoir plus…

Samedi 4 juin 2016 : Créativité, cerveau et musique

LES THÉMATIQUES
• Peut-on mesurer la créativité des individus ?
• A-t-on besoin de la mémoire pour créer ?
• Les personnes créatives ont-elles des personnalités atypiques ?
• Comment notre cerveau nous permet-il d’être créatif ?
• Y-a t-il un circuit cérébral de la créativité ?
• Peut-on stimuler le processus cérébral de la créativité ?

• Peut-on perdre sa créativité à la suite d’une maladie du cerveau ?
• Peut-on être plus créatif à la suite d’une lésion cérébrale ?
• Quelle est la place de créativité au cœur du processus de soin ?
• La musique nous rend-elle plus créatifs ?
• Comment devient-on compositeur ?
• Que se passe-t-il dans la tête du compositeur ?

LES INTERVENANTS
Créativité, Cerveau et Psychologie : Hervé Platel 
Créativité et maladies du cerveau : Catherine Thomas-Antérion
Cerveau du compositeur : Jean-Pierre Changeux
Grand Témoin : Philipe Manoury (Compositeur de musique classique et contemporaine)
Pour en savoir plus…

Samedi 10 septembre 2016 : Musique du futur / Cerveau du futur

LES THÉMATIQUES
• Comment le numérique modifie les pratiques musicales ?
• Quels changements dans l’apprentissage de la musique ?
• Changement dans l’écoute de la musique : ces nouvelles formes de pratiques et d’écoute modifient-elles notre comportement, notre cerveau et la société dans son ensemble ?
• Les nouvelles technologies peuvent-elles nous aider à soigner le cerveau ? Uniformisation ou pas des styles musicaux ?
• Quelles sont les conséquences des aide-mémoire et des mémoires de substitution ?
• Peut-on faire une modélisation numérique du fonctionnement cérébral ?
• Une intelligence artificielle peut-elle créer une symphonie ?
• Un ordinateur peut-il écrire un tube ?
Une présentation d’une création en son multicanal sera diffusée par les équipes de Radio France.

LES INTERVENANTS 
En attente de confirmation
Pour en savoir plus…

Programme complet
Inscription

Les concerts du CNSMDP en live

Le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (@CnsmdParis) propose un nouveau format pour ses concerts : la retransmission en direct des concerts sur son site internet. Et le coup d’envoi est imminent puisque ce sera mercredi 15 avril 2015 à 19h00. Le concert Benjamin Britten sous toutes ses coutures mettra à l’honneur le compositeur, chef d’orchestre, altiste et pianiste britannique Benjamin Britten (1913-1976).

generique-concert-voix_09

Ce concert sera donné par différentes classes du CNSMDP :
– La classe d’accompagnement vocal d’Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier;
– Les étudiants des classes de chant et d’accompagnement vocal. Sopranos : Marthe Davost, Harmonie Deschamps, Elsa Dreisig, Marie Perbost, Marina Ruiz. Mezzo-soprano : Victoire Bunel, Ambroisine Bré, Adèle Charvet, Fiona Mc Gown. Ténor : Fabien Hyon. Baryton : Jean-Christophe Lanièce, Jean-Jacques L’Anthoën. Piano : Joséphine Ambroselli-Brault, Lucie Chouvel, Flore Merlin, Sarah Ristorcelli, Valeria Suchkova-Monfort, Nicolas Chevereau, Adriano Spampanato, Thomas Tacquet, Tanguy de Williencourt.

Découvrez Benjamin Britten sur Le Mag à travers l’article « Anniversaire : 101 ans de Benjamin Britten ».

Kazuki Yamada à la tête de l’OPMC

Kazuki Yamada est le nouveau Directeur Musical de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. En effet, il vient d’être désigné « Chef Principal invité » de l’Orchestre. Il succédera donc à Gianluigi Gelmetti, qui va progressivement lui laisser la place. Le chef d’orchestre japonais, déjà en poste depuis l’automne 2013, sera donc directeur artistique et musical à partir de septembre 2016. Gianluigi Gilmetti recevra lui le titre de directeur honoraire et continuera à assumer la responsabilité de l’orchestre durant la saison prochaine qu’il a déjà préparée, ce qui devrait permettre une transition en douceur.

Kazuki Yamada est loin d’être un inconnu en principauté, puisqu’il est actuellement le « chef principal invité » du Philharmonique, qu’il a déjà dirigé à plusieurs reprises comme en 2011 en remplacement de Yakov Kreizberg, en 2012 en dirigeant la Symphonie n° 3 de Beethoven, à l’été 2013 pour un concert de gala au Palais princier.

Plus récemment, il a dirigé l’orchestre à l’occasion de la venue de Marion Cotillard pour l’oratorio Jeanne d’Arc au bûcher.

Découvrez Kazuki Yamada dans son interview réalisée la veille de la finale du Concours International de jeunes chefs d’orchestre de Besançon en 2011.

Articles de presse :
France 3
Radio Monaco
Musicologie.org
Res Musica
Royal Monaco

Le site d’Orchestres en fête est ouvert !

Dans moins d’un mois commencera la septième édition d’Orchestres en fête !
A cette occasion, nous avons ouvert le site que vous attendiez tous : Orchestres en fête 2015 !
Comme vous le savez certainement, elle se tiendra cette année du 20 au 29 mars dans toute la France.

Cela commencera par la soirée d’ouverture avec le collectif Culture Bar-bars. Ensemble, nous faisons entrer l’orchestre dans l’espace le plus convivial de la Cité : le bar. Le 20 mars, partout en France et dans la bonne humeur, célébrons le premier jour de cette nouvelle édition d’Orchestres en fête !

Puis grâce au partenariat avec Gares et Connexions, les gares de Dijon, Montpellier, Lyon, Pau, Mulhouse, Strasbourg et Marseille – Saint-Charles se verront envahies par des concerts … déconcertants.

Car en effet, cette année, deux grandes catégories structurent Orchestres en fête :
– l’orchestre des concerts – l’excellence artistique en partage : des programmes prestigieux, des œuvres du patrimoine, d’étonnantes créations… bref, l’orchestre dans toute sa splendeur
– l’orchestre déconcertant   des rencontres avec les artistes, des concerts surprenants, des expériences participatives inattendues… voici l’orchestre comme vous ne l’imaginez pas.

Enfin, pour le week-end de clôture, faites coup-double en venant à la fois découvrir notre manifestation et la Philharmonie de Paris. Le seul risque en allant découvrir ce week-end de folie, c’est de ne pas pouvoir choisir ! Alors pour vous aider, cliquez sur ce petit tableau que nous vous avons concocté (cliquer pour agrandir):

N’oubliez-pas de nous suivre sur Twitter @Orchestr_enfete, Instagram, Pinterest, ainsi que sur notre page Facebook Orchestres en fête pour suivre toute l’actualité et participer à nos jeux en ligne. Suivez le mot-dièse #oef15 ! De nombreux lots sont à gagner, également relayés sur  Le Mag qui vous tiendra au courant de tout dans les rubriques « news » et « les bons plans des orchestres ».