Politiques culturelles

Les orchestres membres de l’AFO participent à la «Rentrée en musique»

L’Association Française des Orchestres s’est réjouie, en juin dernier, de l’initiative conjointe aux ministres de l’Éducation nationale et de la culture de proposer aux élèves des moments musicaux, lors de la rentrée scolaire du 4 septembre.


Malgré des plannings très contraints, le dialogue des orchestres avec les établissements scolaires se concrétise par la participation à cet événement de 16 orchestres, dans 17 villes différentes, au profit des élèves de près de 50 établissements scolaires.

Ce dispositif complète celui proposé par d’autres acteurs du monde la musique.

Fait marquant : plusieurs orchestres prolongeront l’opération dans les jours suivant immédiatement la rentrée, affirmant ainsi l’importance d’une présence active et régulière auprès des élèves.
On retrouve là l’écho de leur travail quotidien au fil de l’année.

Au moment de l’envoi de ce communiqué, d’autres initiatives sont en voie de concrétisation avec les établissements. Un récapitulatif complet sera donc publié postérieurement à la rentrée.

La volonté de participation de l’ensemble des orchestres membres tient à la forte portée symbolique de cette initiative, qui fait écho aux actions engagées par les musiciens, de la maternelle au lycée, en étroite relation avec les enseignants et les médiateurs.

Elle répond à notre souhait, maintes fois répété, de voir les deux ministères concernés travailler plus étroitement, sur le long terme et avec les moyens correspondants, à la sensibilisation des élèves à une forme d’expression artistique aux qualités particulières :
la musique contribue au développement des facultés cognitives; elle apaise et rend curieux tout à la fois.
Concernant les orchestres, sa pratique oblige à l’écoute de soi comme à l’écoute de l’autre, elle est un vecteur de socialisation et d’apprentissage du collectif, qui sont des qualités citoyennes. Dans nos sociétés fracturées, la culture est un outil de fraternité. L’éducation artistique répond à l’enjeu du développement de la capacité d’un jugement libre de tous les citoyens.
Elle contribue ainsi au renforcement du lien social et à une société plus inventive et plus solidaire.

Contact Presse AFO
Clémence Quesnel
Adjointe au directeur
Tél. : 01 42 80 26 27
Mél. : cquesnel@france-orchestres.com

Télécharger le communiqué de presse et la programmation des orchestres membres

Crédit photographique : Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie

Culture Action Europe / Etude sur le développement du public

L’étude sur le développement du public en un coup d’oeil.

Vous demandez-vous ce que le développement du public signifie vraiment ? Aimeriez-vous en savoir davantage sur la manière de placer les publics au coeur de votre action ? Quels outils peuvent-être utilisés pour développer efficacement son public ? Quelles sont les pratiques en la matière au sein de l’Europe ?

Culture Action Europe a conçu cette synthèse qui s’adresse aux organisations, institutions, professionnels, universitaires et étudiants actifs dans le champ du secteur culturel. On peut y trouver des contenus sur les principales conclusions, questions et histoires de L’étude sur le développement du public : comment placer les publics au coeur des organisations culturelles

L’étude a été commandée par la Commission Européenne et portée par la Fondation Fitzcarraldo, Eccom, Intercult et Culture Action Europe. Vous pouvez avoir davantage d’informations à l’adresse suivante : www.engageaudiences.eu

Télécharger l’étude

Alliance européenne pour la culture et les arts / Réflexion sur la dimension sociale de l’Europe

L’Association française des orchestres est signataire de la Déclaration publiée le 26 juin dernier

Déclaration sur le document de réflexion sur la Dimension sociale de l’Europe

Dans le contexte du débat plus large sur l’avenir de l’Union européenne, l’Alliance européenne pour les Arts et la Culture accueille favorablement la réflexion de la Commission sur la Dimension sociale de l’Europe.

Sans entrer dans l’analyse des scénarios proposés qui relèvent d’un débat plus profond et plus large à venir, l’Alliance européenne pour les Arts et la Culture tient à réagir sur le document de réflexion en mettant l’accent sur la valeur intrinsèque, ainsi que sur le rôle de la culture comme un acteur incontournable dans l’affirmation d’une dimension sociale forte, durable et résiliente. Le secteur culturel est un puissant moteur pour l’emploi et la promotion de l’intégration sociale. Les arts et la culture constituent un facteur essentiel de cohésion sociale et de contribution à la lutte contre la marginalisation et la pauvreté. Ils disposent ainsi d’un haut potentiel de renforcement de la société européenne dans le monde à l’horizon 2025.

Ce rôle crucial de la culture, des arts ou du patrimoine ne peut être ignoré en abordant les futures tendances et défis répertoriés par le document de réflexion. Par conséquent, tout en mettant l’accent sur la valeur intangible des arts et de la culture, nous soulignons ce qui suit :
→ L’engagement culturel permet aux groupes menacés d’exclusion, comme les personnes économiquement défavorisées, âgées, en situation de handicap et aux groupes ethniques minoritaires de devenir partie prenante de la société.
→ La participation culturelle bénéficie à l’ensemble de la communauté car elle renforce la cohésion sociale, favorise le dialogue interculturel et facilite l’intégration des personnes déplacées. L’art a le pouvoir de déconstruire le discours simpliste « nous contre eux » et d’apaiser les tensions, en aidant les gens à accepter, comprendre et parcourir le pluralisme des idées, des mentalités et des contextes.
→ Les pratiques artistiques ont le pouvoir de favoriser une véritable percée dans la lutte contre l’inégalité entre les sexes en suscitant une réflexion hors des sentiers battus, habitudes et manichéismes, qui limitent la perception de la réalité par les citoyens et conduisent à des préjugés entre les sexes.
→ L’accès et la participation à la culture favorisent les compétences générales essentielles et améliore la participation au marché du travail. L’engagement culturel développe le potentiel créatif, accroît la motivation à apprendre par le biais de méthodes originales et innovantes et augmente le bien-être.

L’Alliance appelle les Institutions européennes à inclure clairement la valeur des arts et de la culture dans la réflexion et le débat en cours sur une dimension sociale forte et durable de l’UE. La culture dispose d’un considérable potentiel de force unificatrice et mobilisatrice en Europe et doit donc être au centre des priorités de l’Union.

L’Alliance européenne pour la culture et les arts, 26 juin 2017

Télécharger la Déclaration

L’AFO s’associe à l’iniative « la rentrée en musique » des ministères de la Culture et de l’Education nationale

Les orchestres membres de l’Association Française des Orchestres s’associent à l’initiative du ministre de l’Éducation nationale et de la ministre de la culture de proposer aux élèves des moments musicaux, le 4 septembre prochain lors de la rentrée scolaire.

Cette initiative d’une forte portée symbolique fait écho aux actions engagées par les musiciens dans les établissements scolaires, de la maternelle au lycée, en étroite relation avec les enseignants et les médiateurs.

L’initiative conjointe aux deux ministères rejoint le souhait constant des professionnels de la musique vivante de voir les efforts de tous se conjuguer, pour enfin permettre que des projets de sensibilisation et d’éducation se déroulent sur le long terme au sein des établissements d’enseignement de tous types.

L’AFO y voit également la reconnaissance des multiples qualités de la musique : elle contribue au développement des facultés cognitives; elle apaise et rend curieux tout à la fois. Parce que sa pratique oblige à l’écoute de soi comme à l’écoute de l’autre, elle est un vecteur de socialisation et d’apprentissage du collectif. Elle contribue ainsi au renforcement du lien social et à une société plus inventive et plus solidaire.
Avant tout, son écoute et sa pratique sont l’opportunité de purs moments de plaisir.

Contact Presse AFO
Clémence Quesnel
Adjointe au directeur
Tél. : 01 42 80 26 27
Mél. : cquesnel@france-orchestres.com

Télécharger le communiqué de presse

Crédit photographique : Blanche Clément

Françoise Nyssen nommée ministre de la Culture

L’éditrice Françoise Nyssen a été nommée hier Ministre de la Culture du premier gouvernement d’Emmanuel Macron. Elle succède ainsi rue de Valois à Audrey Azoulay qui était ministre de la Culture et de la Communication depuis février 2016.

Née le 9 juin 1951 à Etterbeek, Françoise Nyssen possède la double nationalité belge et française. Après avoir travaillé en tant que chercheuse en biologie moléculaire et avoir obtenu un diplôme d’urbanisme, elle rejoint dans les années 80 la société d’édition Actes Sud, créée par son père Hubert Nyssen et implantée à Arles, dont elle prend par la suite la direction. Riche d’un catalogue de prestigieux auteurs français et internationaux, l’entreprise s’est notamment distinguée ces dernières années par le succès de la trilogie Millenium de Stieg Larsson.

Avec son mari Jean-Paul Capitani, Françoise Nyssen a créé l’école Domaine du possible, école innovante qui s’adresse aux enfants qui n’ont pas pu s’adapter au système scolaire français.

Passionnée de musique, elle est l’un des membres fondateurs de l’Association culturelle du Méjan dont l’objet est notamment d’organiser des concerts. Elle avait également été nommée en 2015 membre du Haut Conseil pour l’éducation artistique et culturelle.

Françoise Nyssen a pris ses fonctions hier à l’occasion de l’ouverture de la 70ème édition du Festival de Cannes.

Rassemblement de la culture contre le FN du 2 mai 2017

Retour sur le rassemblement de la culture contre le FN du 2 mai 2017.

Le 2 mai dernier, soixante-dix organisations de la culture, dont l’Association Française des Orchestres, et un millier de personnes se sont mobilisées au rassemblement à la Cité de la Musique contre le Front National.

Voici quelques extraits de la soirée :

– Discours de Laurent Bayle

Tzigane de Ravel interprété par Deborah Nemtanu et David Kadouch


– Discours d’Eva Darlan


La liste de Schindler de John Williams interprété par Ann-Estelle Medouze et Jean Luc Ayroles


La culture contre le Front National

L’Association française des orchestres est signataire de l’appel lancé par le monde de la culture contre le Front National

La culture contre le Front National

Les arts et la culture, par leurs valeurs de diversité, de partage et d’épanouissement des libertés sont indissociables d’une société démocratique d’égalité et de fraternité.

Nous ne pouvons accepter la banalisation du Front National et de ses idées antidémocratiques de rejet de l’autre et de repli sur soi dans une société identitaire et fragmentée contraire aux valeurs républicaines.

Nous appelons à participer au scrutin du 7 mai, à voter pour faire barrage au FN.

Rassemblement citoyen le 2 mai 2017 à partir de 19h30
Salle des concerts de la Cité de la musique (Philharmonie de Paris)
221, avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
Lien d’inscription « public »

Premiers signataires :
ACCN, ACDN, Adami, AJC, AFO, AICA France, Association Territoires de cirque, CAMULC, CFDT Culture, CFTC, CGT Culture, CGT Spectacle, CSDEM F3C CFDT, CIPAC, DIRE, Fédération des arts de la rue, Fédération EIFEIL, FEPS, FESAC, France Festivals, Futurs Composés, GRANDS FORMATS, GREC, la Ligue de l’enseignement, Ligue des droits de l’Homme, Les Forces Musicales, Music Manager Forum France, Observatoire de la liberté de création, PRODISS, PROFEDIM, Réunion des Opéras de France, SACEM, SAMUP, Scam, SFA-CGT, SGDL, SMA, SMdA CFDT, SNAC, SNAM-CGT, SNAP-CGT, SNAPAC CFDT, SNAPS, SNDTP, SNES, SNSP, SRF, SPI, SYNAVI Ile-de-France, SYNDEAC, SYNPTAC-CGT, USEP-SV, Zone Franche…

Contact : stopfn2mai@gmail.com

Réseaux sociaux : https://www.facebook.com/stopFN7mai/ #stopfn7mai

Contact presse : Arnaud Pain – 06 75 23 19 58

Télécharger le communiqué de presse

Alliance européenne pour la culture et les arts / Déclaration politique

L’Association française des orchestres est signataire de la Déclaration rédigée le 30 janvier dernier

Déclaration politique à l’occasion du 60ème anniversaire des traités de Rome

La culture au cœur d’une Europe durable

Il y a 60 ans, les traités de Rome posaient les jalons de l’Union européenne. Lors de la célébration de leur 60ème anniversaire en mars prochain, les États membres auront l’opportunité de réaffirmer leur engagement envers les valeurs fondamentales de l’Europe, tout en créant une nouvelle conception d’un projet européen durable, profondément ancré dans les sociétés européennes.

Cela est essentiel, en ces temps de profonds changements sociétaux, et alors même que les citoyens européens se sentent déconnectés de l’Union. Cela est vital, à une époque où l’Europe fait face à des défis politiques majeurs et a besoin de redéfinir son positionnement au niveau mondial.

Les arts et la culture peuvent contribuer à renforcer le projet européen ; en conséquence, les 33 signataires de cette déclaration lancent un appel aux institutions européennes et aux États membres pour que la culture et les arts fassent partie intégrante des objectifs stratégiques de l’Union.

Les arts et la culture constituent la base du projet européen, et sont par ailleurs au cœur du développement de chaque civilisation. Ils sont d’une importance primordiale pour notre identité, donnent un sens à l’existence humaine, et sont le reflet de notre histoire commune.

Les arts et la culture en Europe s’appuient sur 3 000 ans d’un héritage culturel commun, tout en apportant une pertinence contemporaine à la vie actuelle. S’épanouissant dans le dialogue avec les autres cultures, ils incarnent notre « vivre ensemble », font le lien entre les individus dans la société, et assurent la transmission des connaissances et des valeurs.

Les arts et la culture sont connectés aux préoccupations de l’ensemble des citoyens. Ils créent un sentiment d’appartenance et constituent la réponse aux tensions culturelles, sociales, économiques et religieuses qui existent à l’intérieur des sociétés, au sein de l’Union européenne et en dehors des frontières européennes.

Les arts et la culture constituent un levier essentiel de développement du futur projet de l’Union
européenne.

La culture et les arts : priorités de l’UE

– Valeurs européennes et droits de l’homme : Chaque jour, des artistes et des professionnels du domaine artistique défendent les valeurs prônées par la Charte des droits fondamentaux. L’accès et la participation à une vie culturelle ont été reconnus comme constituant un droit fondamental pour les individus, contribuant à créer un épanouissement individuel et collectif au sein des sociétés.

– Retombées économiques et croissance : Le secteur culturel constitue un excellent vecteur pour l’économie et pour une croissance durable. À titre d’exemple, en France, il apporte une valeur ajoutée de 57,8 milliards d’euros à l’économie, soit 3,2% de la somme de toutes les valeurs ajoutées. Ce « PIB culturel » est deux fois plus élevé que celui du secteur des télécommunications, et sept fois plus élevé que celui que représente l’industrie automobile.

– Éducation : La participation à des activités artistiques structurées accroît les capacités cognitives, et des études montrent que les élèves issus de familles à faible revenu qui participent à des activités artistiques dans le cadre scolaire ont trois fois plus de chance d’obtenir un diplôme que les enfants issus du même milieu ne prenant pas part à des activités artistiques à l’école.

– Cohésion sociale : La participation à des activités culturelles est un instrument indispensable aux individus et aux communautés pour communiquer, pour définir et développer leur propre identité, pour se distinguer des autres. Elle permet à des personnes isolées ou marginalisées d’acquérir des compétences, ainsi qu’une confiance en soi et une estime de soi.

– Migration et citoyenneté : Les arts et la culture enseignent aux individus la complexité et contribuent à une expérience constructive de « l’altérité ». Ils incarnent notre « vivre ensemble », nous incitent à exalter les différences et à mettre au jour des affinités. À l’échelle locale, les artistes et les professionnels du domaine artistique sont engagés et s’impliquent pour aborder les nouveaux défis sociétaux.

– Innovation : De nouvelles plateformes technologiques sont utilisées pour permettre au grand public, mais également aux groupes en difficulté de la société, d’accéder à la culture.

– Santé et bien-être : Les personnes assistant à des événements culturels sont plus susceptibles de se déclarer en bonne santé, et des études ont montré qu’un intérêt accru pour les arts et la culture est généralement associé à une augmentation du sentiment de bien-être.

– Développement régional et urbain : La culture est un puissant outil de réhabilitation urbaine, de développement et de cohésion sociale. La présence d’activités culturelles constitue un facteur déterminant de l’attractivité des régions et des villes – les travailleurs à fort capital humain souhaitent s’y installer et stimulent à leur tour la croissance régionale.

– Relations extérieures et politique de voisinage : La diplomatie culturelle, en tant qu’outil permettant d’échanger des idées et donc d’encourager une meilleure compréhension mutuelle, renforce les relations bilatérales entre les pays européens et les pays tiers et créé des passerelles entre les sociétés. L’échange culturel créé un environnement ouvert au sein duquel les problèmes politiques et sociaux, mais également les valeurs libérales, peuvent être plus facilement abordés.

– Coopération et développement à l’échelle internationale : La dimension culturelle constitue un élément clé de toute stratégie de développement. D’une manière générale, les arts et la culture permettent un développement social, économique et humain durable. Ils facilitent également le dialogue entre les cultures, qui apparaît comme étant une condition essentielle à une cohabitation pacifique.

L’Alliance européenne pour la culture et les arts, 30 janvier 2017

Télécharger la Déclaration

Collectif ADN / Manifeste pour les élections présidentielles 2017

L’Association Française des Orchestres est signataire du Manifeste pour les élections présidentielles 2017 élaboré au sein du Collectif ADN

Le 21 janvier 2016, aux BIS (Biennale Internationale du Spectacle) à Nantes, 21 réseaux et associations des arts et de la culture, dont l’AFO, s’étaient associés afin de porter une parole commune. L’Appel de Nantes, véritable acte collectif, a permis de faire entendre la voix de représentants de toutes les disciplines de la culture et des arts. Une voix collective pour faire état des valeurs de la culture et de sa force qui permet à chaque citoyen d’évoluer dans une société démocratique portant les valeurs du vivre ensemble. (Accéder à notre article sur l’Appel de Nantes).
Les membres du Collectif ADN ont décidé de poursuivre leur collaboration pour faire connaitre leur vision de la culture, les valeurs qu’ils défendent et faire résonner la parole des artistes et structures culturelles en toutes circonstances.

Aujourd’hui et face à un contexte politique incertain, le Collectif ADN a rendu public un Manifeste adressé à tous les candidats à l’élection présidentielle 2017. 18 membres du collectif sont signataires de ce document inédit qui traite de 6 points essentiels pour la politique culturelle à venir et sur lesquels le collectif souhaite échanger avec chaque candidat :

– L’art et les artistes, sources de toute politique culturelle ;

– La France, diversité des territoires et territoire de diversités ;

– Médiation, éducation artistique et culturelle, au cœur de l’école d’abord !

– Reconnaitre les amateurs, insérer les jeunes professionnels

– Le Pacte institutionnel : tous impliqués !

– Pacte professionnel et dialogue républicain

Ce Manifeste insiste sur la place centrale que doit prendre la politique culturelle dans le projet de tout candidat à la Présidence de la République. Les associations et réseaux culturels connaissent la réalité de la population et des artistes, la mise en œuvre du soutien à la formation, à la pratique et à l’accompagnement artistique, et à la diffusion d’œuvres. Pour les membres du Collectif ADN, il s’agit d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur une responsabilité collective essentielle. En effet, tout au long de la campagne, la culture est la grande absente des débats et des programmes politiques, alors qu’elle doit occuper une place centrale et transverse dans tout projet politique. Notre parole commune témoigne du désir de remettre au cœur du débat politique les thèmes de l’humain et du sensible.

L’Association Française des Orchestres vous invite à lire et partager ce Manifeste pour la Culture.

TELECHARGER LE MANIFESTE DU COLLECTIF ADN

Lire notre article sur l’Appel de Nantes

Contact
Philippe Fanjas
Directeur de l’AFO
Tél. : 01 42 80 26 27
Mél. : afo@france-orchestres.com