Politiques culturelles

400.000 euros de moins pour le Spectacle vivant en Auvergne-Rhône-Alpes

Suite au vote de la Commission Permanente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes du 7 juillet 2016, la Plateforme des Acteurs du Spectacle vivant en Auvergne-Rhône-Alpes constate une nouvelle dégradation des moyens accordés aux équipes et aux structures culturelles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le vote de la  Commission Permanente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes  du 7 juillet dernier se traduit notamment par :

  • une baisse de subventions de 400.000 euros pour les compagnies régionales,
  • une diminution des aides accordées aux festivals,
  • une coupe drastique dans les moyens alloués aux dispositifs de diffusion et de médiation,
  • l’abandon de l’accompagnement à l’international.

Il met en péril le maillage culturel territorial de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et les acteurs directement concernés. Mais surtout, il déroute l’ensemble de la communauté artistique et culturelle qui fait face à des décisions qui semblent arbitraires et ne relever d’aucun critère connu ou revendiqué.

Contact
Plateforme des acteurs du spectacle vivant
Auvergne/Rhône-Alpes
c/o La Nacre
33 cours de la Liberté
69003 LYON
Mél. : contact@plateforme-spectacle-vivant.com
Web : plateforme-spectacle-vivant.com

LES ARTISTES ET ACTEURS CULTURELS D’AUVERGNE-RHÔNE-ALPES APPELLENT À LA CONCERTATION

La Plateforme des Acteurs du Spectacle Vivant en Auvergne-Rhône-Alpes appelle le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à engager un processus de concertation pour la construction de la politique culturelle du territoire. Elle rappelle que cette concertation avec les acteurs de la création artistique pour la conduite d’une politique de service public est dorénavant inscrite dans la Loi sur la Liberté de la Création, de l’Architecture et du Patrimoine, récemment promulguée (article 3 de la Loi).

La Plateforme regrette l’absence de réponse du nouvel exécutif régional à sa proposition de mettre en place une instance de concertation territoriale pérenne sur les politiques culturelles publiques.

Afin de relancer ce processus de concertation engagé depuis deux ans avec l’ensemble des réseaux, organisations et syndicats du spectacle vivant, elle appelle tous les acteurs du spectacle vivant en Auvergne-Rhône-Alpes à participer à l’Assemblée générale des acteurs du spectacle vivant en Auvergne-Rhône-Alpes, le 10 octobre 2016, à la Comédie de Saint-Etienne (accueil à 09 h 30).

Plus que jamais, dans ce contexte de mise à mal des valeurs culturelles, la réflexion collective est nécessaire.

S’inscrire

Contact
Plateforme des acteurs du spectacle vivant
Auvergne/Rhône-Alpes
c/o La Nacre
33 cours de la Liberté
69003 LYON
Mél. : contact@plateforme-spectacle-vivant.com
Web : plateforme-spectacle-vivant.com

Pour une politique publique de la culture

Depuis 2014, sur notre territoire, de nombreuses décisions émanant de plusieurs collectivités publiques en région Auvergne-Rhône-Alpes remettent en cause l’idée même d’une politique publique de la culture en faveur de  la liberté de création artistique et de l’émancipation des personnes.

Ici et là, les moyens budgétaires affectés à la culture se réduisent :

  • Des villes comme Lyon, Grenoble, Vienne, Décines-Charpieu, diminuent le financement de plusieurs structures culturelles.
  • Les Départements de l’Ain, de l’Allier, de l’Ardèche, du Cantal, du Puy-de-Dôme, du Rhône, de la Savoie, de Haute-Savoie et la Métropole de Lyon réduisent leurs budgets 2016 pour la culture (de 3 à 15 %).
  • La nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes prévoit une diminution de 10% de son budget culture pour l’année 2016.

Les économies budgétaires auxquelles de nombreuses collectivités se disent contraintes prévalent de plus en plus à la construction d’une politique culturelle.

Ce recul budgétaire s’accompagne trop souvent d’ingérence dans les programmations qui mettent à mal les principes de  liberté de création et de programmation artistique.

C’est de plus en plus la réalité même d’un service public de la culture qui disparaît.

Ce reflux général a des conséquences désastreuses :

  • Des festivals, des théâtres et autres salles de spectacle doivent limiter leur programmation et licencier des personnels nécessaires à leur activité ;
  • Les institutions culturelles subissent une diminution de leurs budgets au détriment de la production et de la diffusion de spectacles ;
  • Les compagnies et équipes artistiques ajournent ou suppriment leurs projets de création ou de diffusion et s’enfoncent dans la précarité ;
  • Les outils nécessaires à la permanence artistique et culturelle sur les territoires sont remis en cause.

Tout ceci prive les publics, au mieux d’une diversité culturelle et au pire d’une présence de l’art sur leur territoire.

La Plateforme des acteurs du spectacle vivant en Auvergne-Rhône-Alpes qui regroupe 18 réseaux, syndicats et fédérations, demande à toutes les collectivités publiques de la région de mettre en œuvre une politique publique de la culture qui s’inspire de sa valeur universelle. Car la création artistique et la culture participent du bien commun et contribuent à l’émancipation de tous. Elle demande qu’à tous les niveaux, le soutien financier des collectivités publiques en matière culturelle ne fléchisse pas et puisse se développer dans l’avenir. Enfin, elle demande à être reconnue comme un partenaire de la concertation dans la construction nécessaire des politiques publiques de la culture afin de contribuer avec l’ensemble des acteurs du secteur, avec les collectivités et avec l’Etat à l’élaboration d’un Plan pour la Culture en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les Syndicats, réseaux et fédérations de La Plateforme des acteurs du spectacle vivant Auvergne-Rhône-Alpes
AFO : Association Française des Orchestres
CMTRA : Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes
La Fédé́ : Fédération des Arts de la Rue Rhône-Alpes
Feppra : Fédération des éditeurs et producteurs phonographiques en Rhône-Alpes
FEVIS : Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés
GRAL : Groupement Rhône-Alpes des lieux de musiques actuelles
Groupe des 20 : Réseau de Théâtres de ville en Auvergne Rhône Alpes
JAZZ(s)RA : Plateforme des acteurs du Jazz en Auvergne Rhône Alpes
Le Maillon : Fédération Rhône-Alpes du réseau Chaînon/FNTAV – Fédération des Nouveaux Territoires des Arts Vivants
Les Forces Musicales : Syndicat professionnel des opéras, orchestres, festivals d’art lyrique et musique classique
Profedim : Syndicat professionnel des Producteurs, Festivals, Ensembles, Diffuseurs Indépendants de Musique
RACCOR : Rassemblement des collectifs et compagnies Rhône-Alpes
SCC : Syndicat des Cirques et Compagnies de Création
SMA : Syndicat des Musiques Actuelles
SNSP : Syndicat National des Scènes Publiques
SYNAVI Rhône-Alpes : Syndicat National des Arts Vivants Rhône-Alpes
SYNDEAC : Syndicat National des Entreprises Artistiques et Culturelles
Tagada Tsoin Tsoin : réseau régional de musiques actuelles, antenne Rhône-Alpes du Printemps de Bourges

Contact
Plateforme des acteurs du spectacle vivant
Auvergne/Rhône-Alpes
c/o La Nacre
33 cours de la Liberté
69003 LYON
Mél. : contact@plateforme-spectacle-vivant.com
Web : plateforme-spectacle-vivant.com

Pearle* / Rapport d’activité 2015

Pearle* vient de publier son rapport d’activité 2015. La ligue européenne des associations d’employeurs dans le secteur des arts du spectacle y présente, en chiffres et en images, les actions de l’an passé et revient, à l’occasion de son 25e anniversaire, sur ses réalisations marquantes.

Depuis 25 ans, Pearle* représente plus que 4,000 employeurs dans le monde du théâtre, orchestres et ensembles de musique, opéra, ballet et compagnies de danse, festivals et autres organisations dans le secteur des arts du spectacle en Europe.

Comme chaque année, le rapport d’activités de l’association donne une vue d’ensemble de ses réalisations. Il expose les solutions proposées par Pearle*, en réponse à des problématiques communes aux acteurs du monde du spectacles vivant, telles que la mobilité ou les impacts de la crise financière. Il présente également les projets européens, les actions partenariales et de lobbying menés en 2015 par la ligue et revient, pour finir, sur les événements qui ont marqué les 25 ans d’existence de Pearle*.

Télécharger le rapport d’activité 2015 (en anglais)

Contact
Pearle* – Live Performance Europe
Performing Arts Employers Associations League Europe
Square Sainctelette 19
B- 1000 Brussels
Tel. +32 (0)2 203 62 96
Mél. : info@pearle.ws
Web : pearle.ws
Twitter : @pearleurope

Hauts de France / PACTe entre l’ONL et l’Orchestre de Picardie

Fin avril 2016, l’Orchestre national de Lille et l’Orchestre de Picardie ont signé un protocole d’action de coopération territoriale, avec l’État et la Région Hauts-de-France pour œuvrer en complémentarité sur tout le territoire, proposer une offre artistique diversifiée et mieux diffuser la musique symphonique dans toute la région.

“Il s’agit d’un des tous premiers rapprochements concrets entre deux organismes issus des deux ex-régions, Nord-Pas de Calais et Picardie, explique François Decoster, vice-président de la Région délégué à la culture. C’est un formidable symbole pour les Hauts-de-France qui témoigne de la volonté de se rapprocher.”

Télécharger le PACTe

L’Association Française des Orchestres est signataire du Livret vert pour une nouvelle ambition culturelle de la Région Hauts-de-France :

Sauvez l’OJUE !

L’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne – European Union Youth Orchestra – traverse une crise sans précédent qui risque d’avoir raison de son existence. Soutenu depuis 2014 par l’Union Européenne à travers le programme « Europe Créative », il vient d’apprendre qu’il ne bénéficiera plus de cette source de financement. Si la tournée d’été 2016 est assurée, l’orchestre devra cesser ses activités en septembre 2016 si aucune solution n’est trouvée rapidement.
Lire la suite

Comment puis-je soutenir l’orchestre ?

En attendant, la mobilisation s’organise à divers échelons et vous pouvez participer :

1. En écrivant à l’Union Européenne pour montrer votre soutien à l’orchestre et interpeler le président du Parlement, Martin Schulz, le président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker et le Commissaire Européen pour la Culture, Tibor Navracsics
Voilà les sites où vous pouvez récolter des informations factuelles sur l’orchestre :
http://www.euyo.eu/about/euyos-story/biography/
http://www.euyo.eu/about/euyos-story/mission/
http://www.euyo.eu/about/euyos-story/history/

Les lettres doivent être adressées à Mr Tibor Navracsics et peuvent être envoyées par courriel :

cab-navracsics-contact@ec.europa.eu +adrienn.kiraly@ec.europa.eu +alicja.herbowska@ec.europa.eu

(Copie à):
charlotte@euyo.eu
president.juncker@ec.europa.eu +martin.selmayr@ec.europa.eu +sandra.kramer@ec.europa.eu
martin.schulz@europarl.europa.eu +markus.winkler@ep.europa.eu +valerie.bryce@ep.europa.eu
Piotr.Serafin@ec.europa.eu +Lukasz.Broniewski@ec.europa.eu +Stefan.Smith@ec.europa.eu

ou par la poste
Mr Tibor Navracsics
European Commissioner for Education, Culture, Youth and Sport
European Commission
Cabinet of Commissioner Tibor Navracsics
Education, Culture, Youth and Sport
Rue de la Loi 200, 1049 Brussels
BELGIUM

Si vous envoyez un courrier, doublez le d’un courriel à l’attention de Charlotte Hamilton, responsable de la communication et du développement pour la tenir au courant de votre initiative : charlotte@euyo.eu

2. En faisant un don : Pour cela, contactez touours Charlotte Hamilton (charlotte@euyo.eu) pour recevoir toutes les informations nécessaires.
Vous pouvez également envoyer directement un chèque à l’ordre de « The European Union Youth Orchestra » à l’adresse suivante : Charlotte Hamilton, EUYO, 6A Pont Street, London SW1X 9EL.

3. En partageant l’information : vous pouvez augmenter la visibilité de l’opération sur vos réseaux sociaux en copiant les messages suivants : (en anglais !) :

– FACEBOOK: We ask Martin Schulz, President of the European Parliament and Honorary President of the EUYO, Jean-Claude Juncker, President of the European Commission, and Tibor Navracsics, European Commissioner for Education, Culture, Youth and Sport to make available funding from the EU to ensure the continuation of one of Europe’s greatest cultural endeavours – the European Union Youth Orchestra. Celebrating its 40th anniversary, the EUYO will cease operations on 1 September following a decision by the EU not to fund the Orchestra. For detailed information and ways to show your support, please visit www.euyo.eu

– TWITTER: We ask @TNavracsicsEU @EU_Commission, @Europarl_EN, @EUCouncil to support #EU’s #orchestra @euyotweets. #EUYO to close in Sept. #SaveEUYO

4. En signant la pétition dédiée

Lire le communiqué de presse #SaveEUYO
Télécharger le programme de la tournée d’été 2016

Communiqué / Alliance européenne de la culture et des arts

Cet appel – signé par l’Alliance européenne de la culture et des arts – exhorte les décideurs à repenser l’approche européenne et à inclure les arts et la culture dans les objectifs stratégiques à long terme du projet européen. Ce faisant, l’Union européenne reconnaît le rôle essentiel des arts et de la culture dans le développement des sociétés européennes.

press release alliance_march2016_final
The Power of culture and the arts_french version
The Power of culture and the arts_english version

Laurent Bayle nommé à la direction de la Philharmonie

Sur proposition d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, en accord avec la Maire de Paris Anne Hidalgo, le Président de la République, François Hollande, a nommé le 30 mars 2016, Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris pour un mandat de cinq ans.

Directeur général de la Cité de la musique à La Villette depuis 2001, et aux commandes de la nouvelle Philharmonie depuis son ouverture, Laurent Bayle s’est illustré par son approche novatrice de la musique en développant une programmation thématique de concerts, confrontant les différentes esthétiques, du baroque au contemporain en passant par le répertoire classique, le jazz et les musiques actuelles.

Dans la continuité de son action passée et avec l’engagement qui est le sien en faveur de la musique pour tous, il pourra ainsi poursuivre l’œuvre entreprise pour ouvrir à un public plus large de nouveaux horizons musicaux, notamment sur son territoire de proximité à Paris dans le 19ème arrondissement et les départements limitrophes.

Ce nouvel établissement, souhaité par l’Etat et la Ville de Paris, a été inauguré en janvier 2015 par le Président de la République et la Maire de Paris. Grâce à sa programmation de concerts, riche et ouverte à tous, à laquelle font écho les collections permanentes et les expositions temporaires du Musée de la musique, il a su attirer, au cours de sa première année d’existence, 1,2 million de visiteurs dont la moitié a assisté à des concerts, plus de 400 000 ont visité les expositions et près de 200 000 ont participé à une activité éducative destinée aux enfants et aux familles.

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Lyon, administrateur général de l’Atelier lyrique du Rhin en 1978, Laurent Bayle a créé, en 1982, le festival Musica, événement international de musique contemporaine dont il a assuré la direction générale jusqu’à la fin 1986. Il devient alors directeur artistique de l’Ircam (Institut de recherche et de coordination acoustique associé au Centre Pompidou), fondé et alors dirigé par Pierre Boulez, à qui il succèdera en 1992.

Patricia Barbizet préside la Philharmonie de Paris

Nomination de Patricia Barbizet à la présidence du conseil d’administration de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris

Sur proposition d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, le Président de la République, François Hollande, a nommé ce jour Mme Patricia Barbizet présidente du conseil d’administration de la Cité de la musique-Philharmonie de Paris.
Directrice générale d’Artémis, présidente directrice générale de Christie’s International, Patricia Barbizet est très engagée dans les enjeux d’art et de culture.
Personnalité éminente du monde des affaires et mélomane avertie, elle sera la première femme présidente de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris. Par ses compétences professionnelles, son enthousiasme et sa grande connaissance de la vie artistique, Patricia Barbizet participera au développement de l’établissement et de son projet au service de la démocratisation de la vie musicale.

Ce nouvel établissement, souhaité par l’Etat et la Ville de Paris et inauguré en janvier 2015 par le Président de la République, a su attirer, au cours de sa première année d’existence, 1,2 million de visiteurs dont la moitié a assisté à des concerts, plus de 400 000 ont visité les expositions et près de 200 000 ont participé à une activité éducative destinée aux enfants et aux familles.
Il s’est rapidement implanté dans le paysage culturel, au cœur de l’Est parisien et des départements limitrophes, grâce à sa grande salle à l’acoustique exceptionnelle, sa programmation riche et ouverte à tous, et son approche innovante visant à développer de nouveaux publics autour de la musique.

Communiqué de presse, Ministère de la Culture et de la Communication