Orchestres en fête !

Orchestres en fête! 2018 arrive bientôt …

Du 22 au 25 novembre 2018, retrouvez la 10ème édition d’Orchestres en fête! Pendant quelques jours, les orchestres français vous proposent de découvrir leur univers à travers une multitude d’événements: concerts, ateliers participatifs, jeux, after-work …

Pour couronner le tout, cette édition d’Orchestres en fête! fait le plein de nouveautés :

Et cette année, Sandra Nkaké est la marraine d’Orchestres en fête! pour vous faire partager sa vision de l’orchestre.

Retrouvez Orchestres en fête! sur son site :

www.orchestresenfete.com

 

Sélection des candidates pour le Tremplin des jeunes cheffes d’orchestre

Suite aux 41 candidatures reçues pour le Tremplin de jeunes cheffes d’orchestre organisé dans le cadre d’Orchestres en fête par l’Association Française des Orchestres, l’Orchestre de Picardie et la Philharmonie de Paris, la sélection des 6 candidates qui pourront faire leur preuve le 23 novembre 2018 à 15h au Studio de la Philharmonie est arrêtée. 

Les six candidates sélectionnées

 

Holly Choe – Etats-Unis

Holly est arrivée dans le milieu de la musique classique à 19 ans, lorsqu’elle a commencé son premier cours particulier de musique. Elle avait appris à jouer de plusieurs instruments tels que la clarinette, le piano, la batterie, la guitare ou encore le maillet, mais jamais en interprétant le répertoire classique. Elle est tombée immédiatement amoureuse du répertoire classique et de la profondeur des styles à travers les époques, des vastes couleurs, de l’expression du genre et de ses émotions. Elle a donc travaillé très dur pour rattraper  le niveau de ses collègues des différentes institutions qu’elle a fréquenté. Elle a obtenu son diplôme de premier cycle et n’a pas été en mesure d’obtenir son master à cause de son déménagement en Europe afin de poursuivre son rêve de devenir cheffe d’orchestre. Elle étudie actuellement avec le chef Johannes Schlaefli qui l’a beaucoup fait évoluer. Elle dirige actuellement deux orchestres amateurs, est membre du prestigieux forum de chefs d’orchestre en Allemagne, et enseigne la direction aux débutants à l’Université de Zurich. Elle continuera à travailler sans relâche pour atteindre ses objectifs.

 

Chloé Dufresne – France

Originaire de Montpellier, elle a suivi des études de direction de chœur, de chant, et d’alto au conservatoire et dans les chœurs d’enfants de l’opéra. Elle a débuté ses études de direction d’orchestre à l’Ecole Normale de Musique de Paris où elle a obtenu son diplôme supérieur de direction d’orchestre en 2015. Après un Bachelor à la Sibelius Academy d’Helsinki obtenu en 2018, elle poursuit actuellement son cursus en Master 1 au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Paris dans le cadre du programme Erasmus. Durant la saison 2017-2018, elle a participé à la production de Médée de Cherubini à l’Opera de Rouen en temps que cheffe de chœur (choeur de l’opéra de Rouen et choeur Accentus). En Juin, elle a été cheffe assistante de l’orchestre de Montpellier pour La Fille du Régiment de Donizetti aux Folies d’O. En Août, elle a été invitée à diriger Le Royal Stockholm Philharmonic pour la préparation de leur tournée au Japon (dirigée par Sakari Oramo). Pour la saison 2018-2019, elle concourra parmi 20 jeunes chefs pour la « Donatella Flick LSO Conducting Competition ».

 

Sora Elisabeth Lee – Corée du Sud

Sora Elisabeth Lee poursuit ses études en direction d’orchestre sous la tutelle d’Alain Altinoglu au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, en France. Elle est titulaire d’un baccalauréat de l’université de musique de Munich en Allemagne où elle a étudié avec Bruno Weil. Elle a commencé à jouer du piano à l’âge de six ans et s’est produite sur scène en tant que pianiste solo à l’âge de huit ans. Dans son enfance, elle a également pris des leçons de flûte et de percussion. Depuis son arrivée en Allemagne en 2012, elle a dirigé le BBC Philharmonic, l’Orchestre Symphonique de Munich, l’Orchestre Philharmonique de Dresde, l’Orchestre Symphonique de Budapest, ainsi que l’Orchestre de Chambre Ingolstadt Georgian.

 

Lucie Leguay – France

Lucie Leguay mène une double activité de chef d’orchestre et pianiste. Elle obtient en 2018 son Master de Direction d’Orchestre à la Haute École de Musique de Lausanne. Elle est également Lauréate de plusieurs concours internationaux et remporte en 2016 le Prix de l’Orchestre Camera de Florence au Concours International de Direction d’Orchestre à Empoli (Italie). Elle se démarque en 2017 en 8ème de finale lors du Concours International de Chefs d’Orchestre à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Elle a dirigé de nombreux orchestre tel que l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Bogota, le Manchester Camerata, l’Orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie à Liège, l’Orchestre Camera Fiorentina en Italie, ou encore en Suisse avec l’Orchestre Symphonique Ribeaupierre de Vevey et l’Orchestre Pont des Arts à Genève. La création auprès des compositeurs prend une place importante dans ses activités musicales. À l’Opéra de Lille, au Portugal ou encore en Suisse elle collabore avec William Blank, Michael Jarrell, Peter Eötvös, Joao Madureira. En 2014 elle crée son ensemble l’Orchestre de Chambre de Lille.

 

Gabriella Teychenné – Angleterre

En 2018, Gabriella a été la plus jeune participante au 4e Concours international de direction Evgeny Svetlanov. Elle est actuellement sélectionnée pour occuper le poste de chef d’orchestre auxiliaire chez Equilibrium Young Artists (EQ) entre 2017 et 1919, aux côtés de Barbara Hannigan S. Elle a déjà travaillé avec le LUDWIG Orchestra en tournée et avec le Munich Philharmonic Orchestra. Au cours de la prochaine saison, elle travaillera aux côtés de l’Orchestre Symphonique National Danois, du Munich Philharmonic, du London Symphony Orchestra, de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, de Cleveland Orchestra. , du Juilliard Orchestra et du Toronto Symphony Orchestra, pour préparer un répertoire comprenant le Requiem de Mozart, le Concerto pour violon de Berg avec Christian Tetzlaff et des œuvres de Ligeti, Kurtág, Bartók, Haydn, Gershwin et Sibelius. En 2017, elle a travaillé avec Vladimir Jurowski et le London Philharmonic Orchestra sur Oedipus d’Enescu à Londres et est partie en tournée à travers le Japon. Elle a de nouveau été invitée à assister au London Philharmonic Orchestra en 2018 sur plusieurs projets, dont la première mondiale de la Cantate pour la fin de la guerre de Magnus Lindberg, la Sinfonietta de Janacek, ainsi que le Concerto pour quatuor à cordes et à vents de Janusik et le Concerto pour Quatuor à cordes de Martinu le Quatuor Borodin. En 2018, elle a fait partie de l’équipe de musique du Staatsoper de Hambourg et a participé à la première mondiale de ‘Benjamin’. Elle dirigera le groupe allemand contemporain Ensemble Unitedberlin avec le baryton Dietrich Henschel à plusieurs reprises au cours de la période 2018-2020 sur douze nouvelles œuvres commandées par des compositeurs de toute l’Europe.

 

 

Nil Venditti – Italie

Nil a ouvert la saison de concerts de l’Orchestre symphonique Bilkent (Ankara) avec le chef Fazil Say au piano les 12 et 13 octobre. Le 26 octobre, elle dirigera le Requiem de Faure à Ljubljana avec l’Orchestre philharmonique slovène. En janvier, elle sera à Meiningen (Allemagne) pour diriger « Cosi fan Tutte », puis de retour en Turquie (Izmir) avec la 4ème symphonie de Mendelssohn. Avant tout cela, elle a dirigé les « Sinfonica Abruzzese », l’Orchestre de chambre de Perugia, l’Orchestre Symphonique de Rossini, et l’Orchestre Philharmonique du Grand Théâtre de Turin en Italie avec un répertoire classique : Mozart, Haydn, Beethoven et des pièces romantiques comme Tchaïkovski Rococò Variations. Elle a dirigé « l’Orchestre du Sol » au Portugal avec quelques Rossini et Strauss et, en Allemagne, j’ai dirigé la « Konstanz Philharmonie » avec les symphonies de Tchaikovski et la 4ème symphonie de Mahler. Elle a participé deux fois au festival de musique Parnu avec Paavo Jarvi, pour diriger la 3ème symphonie de Tchaikovski, la 1ère symphonie de Rachmaninov et d’autres compositeurs estoniens contemporains.

 

 
Félicitations à elles ! Nous vous donnons maintenant rendez-vous le 23 novembre à 15h pour les voir à la baguette pour la 2ème étape de ce tremplin !

Le premier tremplin de jeunes cheffes d’orchestre

Dans le cadre du week-end Orchestres en fête!, l’Association Française des Orchestres propose en partenariat avec l’Orchestre de Picardie et la Philharmonie de Paris, le premier tremplin pour jeunes cheffes d’orchestre.

Dans l’esprit du dispositif d’accompagnement au projet pour jeunes musiciens qu’elle développe depuis plusieurs années, la Philharmonie souhaite encourager l’émergence et la professionnalisation des femmes chefs d’orchestre.

Sélectionnées sur dossiers, six candidates sont invitées à diriger en public l’Orchestre de Picardie devant un jury de professionnels.

Ce tremplin valorise à la fois la capacité des jeunes cheffes à construire un projet solide, cohérent, pertinent, l’originalité d’une démarche et la qualité artistique de l’interprétation.

L’initiative du tremplin répond à plusieurs préconisations énoncées dans la « Charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des orchestres et des opéras » établie par l’AFO et les Forces musicales en juillet 2018 à Aix en Provence. Parmi ces préconisations, on peut relever l’attention portée aux jeunes artistes féminines à la sortie des conservatoires, des académies ou des concours comme un travail de repérage et de suivi en lien avec les agents et les conservatoires.

LE TREMPLIN POUR JEUNES CHEFFES D’ORCHESTRE

Le 23 novembre 2018, de 15h à 18h, dans le cadre du week-end Orchestres en fête!, manifestation initiée par l’Association Française des Orchestres, aura lieu le premier tremplin pour jeunes cheffes d’orchestre.

Dans l’esprit du dispositif d’accompagnement au projet pour jeunes musiciens qu’elle développe depuis plusieurs années, la Philharmonie a très vite accepté de s’associer au projet afin d’encourager l’émergence et la professionnalisation des femmes chefs d’orchestre.

Sélectionnées sur dossiers, six candidates sont invitées à diriger en public l’Orchestre de Picardie devant un jury de professionnels. Ce tremplin valorise à la fois la capacité des jeunes cheffes à construire un projet solide, cohérent, pertinent, l’originalité d’une démarche et la qualité artistique de l’interprétation.

Les 20 minutes de prestation comprennent :

  • une oeuvre imposée : Vajrayana, ouverture pour orchestre en cinq tableaux de Camille Pépin
  • une oeuvre au choix parmi les propositions suivantes :
    • Joseph Haydn, Symphonie nº 104 en ré majeur « Londres ». 1er mouvement
    • Ludwig van Beethoven, Symphonie no 2 en ré majeur opus 36. 1er mouvement
    • Ludwig van Beethoven, Symphonie No 4 en si bémol majeur opus 60. 1er mouvement.

L’oeuvre de Camille Pépin fera l’objet d’une brève présentation orale.

DÉROULEMENT DU TREMPLIN

Date : Vendredi 23 novembre 2018

o 10h30 – 13h30 : service de répétition avec l’Orchestre de Picardie.
o Pause
o 15h – 18h : audition publique de direction
o 18h – 19h : délibération du jury
o 19h : remise des prix autour d’un cocktail

Des loges seront mises à disposition des candidates.

Le temps de répétition est limité à 25’ par candidate.

La pause déjeuner n’est pas prise en charge par la Philharmonie.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

Limite d’âge : 30 ans

Vous remplissez le critère ? Vous pouvez donc vous inscrire dès aujourd’hui et jusqu’au 30 septembre 2018 !

Aucun droit d’inscription n’est requis.

Le transport et l’hébergement sont à la charge des participantes

SÉLECTION

La sélection des candidates pour l’audition publique sera communiquée en octobre 2018.

A l’issue des prestations, trois lauréates se verront remettre un des prix attribués par le jury :

  • Une résidence auprès de l’Orchestre de Picardie en tant que cheffe assistante pendant une série dirigée par Arie van Beek
  • Une collaboration à un projet éducatif avec la Philharmonie
  • Un accompagnement artistique et professionnel par les orchestres membres de l’AFO

Elles bénéficieront chacune d’un accompagnement spécifique de l’Association Française des Orchestres (AFO) ainsi que d’un entretien de développement de projet avec la Philharmonie de Paris (aide à la définition du projet, travail sur les outils de présentation et de communication…).

PROCÉDURE D’INSCRIPTION

Pour toute question : formation@philharmoniedeparis.fr

Téléchargez les conditions de participation
Remplissez le dossier de candidature en ligne

 

 

 

 

 

 

 

Orchestres en fête ! s’invite dans les gares

En Bourgogne-Franche-Comté, la manifestation Orchestres en fête ! s’invite dans les gares. L’orchestre Dijon-Bourgogne et l’orchestre Victor Hugo Franche-Comté vont sillonner la région Bourgogne-Franche-Comté en train samedi 25 novembre 2017, à l’occasion de la 9e édition du festival national des orchestres français.

ORCHESTRES EN FÊTE !

Tous les ans au mois de novembre, l’Association Française des Orchestres (AFO) organise l’événement Orchestres en Fête ! qui a pour but d’aller à la rencontre du public. Pour la 9e édition, l’orchestre Victor Hugo Franche-Comté et l’orchestre Dijon-Bourgogne s’invitent dans le TGV en partenariat avec SNCF Gares & Connexions.

Les cuivres et les percussions des deux orchestres partiront respectivement de la gare Belfort-Montbéliard TGV (Orchestre Victor Hugo Franche-Comté) et de celle de Dijon-Ville (Orchestre Dijon Bourgogne) pour se retrouver en gare de Besançon Franche-Comté TGV où ils donneront des concerts communs.

Lors de leurs passages en gare, les musiciens offriront des concerts improvisés dans les halls d’attente. Ils monteront ensuite à bord du TGV pour animer les voitures des deux trains à destination de Besançon Franche-Comté TGV.

PROGRAMME

10h30 > 11h30
A la gare Dijon-Ville, le quintette de cuivres de l’ODB propose 3 interventions musicales en gare

11h40 > 12h08
De la gare Dijon-Ville vers la gare Besançon Franche-Comté TGV : 7 musiciens de l’ODB jouent dans le TGV Dijon – Besançon

11h30 > 12h15
A la gare Belfort-Montbéliard TGV, l’ensemble de cuivres et percussions de l’OVH joue en gare

12h23 > 12h46
De la gare Belfort-Montbéliard TGV vers la gare Besançon FC TGV : 7 musiciens de l’OVH dans le TGV Belfort-Montbéliard – Besançon

13h10 > 13h30 / 13h40 > 13h55 / 14h > 14h15
A la gare Besançon Franche-Comté TGV : un concert commun des musiciens de l’ODB et de l’OVH pour les voyageurs en gare de Besançon (au pied de l’horloge)

SNCF, PARTENAIRE D’ORCHESTRES EN FÊTE ! EN BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ

SNCF, par le biais de sa branche Gares & Connexions ouvre ses gares à la culture, se fait l’écho des événements des territoires et offre des moments de détente et de qualité aux voyageurs. Au travers d’expressions artistiques variées telles que la photo, la musique et l’exposition d’oeuvres d’art, la Branche Culture de la SNCF poursuit sa mission : faire des gares des lieux d’émotion au coeur de la ville et des territoires.

SNCF Gares & Connexions réinvente l’expérience en gare tout en assurant un service quotidien de qualité. Partenaire de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté (2013) et de l’Orchestre Dijon Bourgogne (2015) sur les précédentes éditions du festival national des orchestres français,
SNCF Gares & Connexions affirme son soutien à la présence et diffusion de la musique classique sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté en renouvelant sa présence aux côtés des orchestres régionaux.

OEF16 / Le bilan !

La huitième édition d’Orchestres en fête ! s’est déroulée du 18 au 20 novembre 2016.

Le temps d’un week-end, les 25 orchestres participants se sont attachés à offrir à nouveau au public le meilleur de l’orchestre : concerts, ateliers, événements festifs, projets artistiques transversaux… Ces activités reflètent les missions de service public que les orchestres accomplissent de manière exemplaire tout au long de l’année, en favorisant la proximité, la créativité, l’ouverture et la solidarité.

Cette année, plusieurs temps forts ont été mis en œuvre :
– La soirée d’ouverture au Rosa Bonheur Guinguette, en partenariat avec le Collectif Culture bar-bars – Fédération nationale des cafés cultures, a fait entrer l’orchestre dans les bars, l’un des espaces parmi les plus conviviaux de la Cité.
– Un nouveau regard sur la musique classique sous le parrainage d’Enki Bilal : l’AFO a encouragé 24 jeunes musiciens, 3 illustrateurs, 2 jeunes photographes et un jeune réalisateur à partager avec le public leur vision de l’orchestre du XXIe siècle.
– Un week-end dédié à la Philharmonie de Paris : 13 orchestres participants, 12 concerts symphoniques, 12 concerts de musique de chambre, 11 ateliers, des animations, une cinquantaine de rendez-vous au total qui témoignent de la vitalité des formations symphoniques françaises.

Télécharger le bilan complet
Rendez-vous pour la 9ème édition, du 24 au 26 novembre 2017
Et pour patienter, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour découvrir en direct l’avancement de l’événement !

www.orchestresenfete.com

Beethoven d’hier et d’aujourd’hui.

Le 19 novembre, dans le cadre du week-end Orchestres en fête ! 2016, l’Orchestre Poitou-Charentes, jouera sous la baguette de Jean-François Heisser, pour la première fois à la Philharmonie de Paris 33 variations sur 33 variations du compositeur allemand Hans Zender, inspirées des Variations Diabelli de Beethoven en miroir du récital de piano donné dans l’après-midi.

Hans Zender, un compositeur iconoclaste

Appartenant au club fermé des compositeurs-chefs d’orchestre, son double parcours a débuté dans les années 60, sous l’influence de Bernd Alois Zimmermann et Pierre Boulez. Ce qui a amené Hans Zender – outre la création de ses propres partitions et la qualité de ses interprétations du répertoire – à aborder d’une manière personnelle et singulière quelques œuvres pour piano emblématiques. Sa version extraordinaire du Voyage d’hiver de Schubert créée en 1993 avec l’Ensemble Modern est devenue une référence presqu’incontournable.

Ancrée dans la spiritualité, l’art et les philosophies d’Extrême-Orient, l’œuvre du compositeur allemand s’inspire de la calligraphie et de poèmes orientaux, notamment japonais (Fûrin No Kyô, 1989 ; Kalligraphie, 1997-2004). Le compositeur n’en néglige cependant pas la littérature et la pensée occidentales, et s’appuie sur les textes de Friedrich Hölderlin, Héraclite, La Bible, Maître Eckhart ou Saint Jean de la Croix.

Hans Zender : Les variations revisitées

Le compositeur Hans Zender a osé une réappropriation d’une œuvre mythique du répertoire pianistique, les Variations Diabelli de Beethoven.

Composée en 2011, cette vision iconoclaste de l’œuvre offre au public la possibilité d’une véritable expérience auditive et sensorielle. Construite comme un incessant mouvement d’approche et d’éloignement de la partition originale, cette œuvre a permis de révéler les talents d’équilibriste du compositeur.

Chaque variation est une surprise, visitant plusieurs styles en apportant des couleurs orchestrales étonnantes !

Hans Zender écrit à ce sujet : « Mon interprétation du Winterreise de Schubert a parfois été mal comprise. D’aucuns ont affirmé qu’un tel arrangement ne pouvait être que nostalgique ; à l’inverse, pour certains traditionnalistes, il ne respectait nullement l’original. Ni les uns ni les autres n’ont raison, car mon interprétation se trouve à équidistance de ces deux possibilités… J’ai eu envie de tenter une nouvelle fois cet exercice d’équilibriste. Nietzsche dit en substance ceci : la relation entre l’ancien et le nouveau est toujours telle que le nouveau finira par détruire l’ancien. Il n’y a qu’une seule manière d’éviter cet écueil : “planer sans crainte” au-dessus de l’abîme de l’histoire. Le fait de planer ainsi entre différents styles qui nous sont familiers induit un stimulus particulier, à même de générer de nouvelles expériences, non seulement chez le compositeur, mais aussi chez l’auditeur. « 

 

CONCERTS

Samedi 19 novembre, 14h30 – Salle des concerts, Cité de la Musique
Variations Diabelli de Ludwig van Beethoven
Veränderungen de Philippe Manoury
Jean-François Heisser, piano

Samedi 19 novembre, 17h30 – Salle des concerts, Cité de la Musique
33 Variations sur 33 Variations
Interprétation composée sur les Variations Diabelli de Beethoven
Orchestre Poitou-Charentes
Jean-François Heisser, direction

Orchestres en fête ! 2016 : un nouveau regard

Pour la première fois, l’Association Française des Orchestres s’associe à de jeunes artistes pour témoigner de cette 8e édition d’Orchestres en fête ! qui se déroulera du 18 au 20 novembre 2016.

A l’occasion du week-end Orchestres en fête ! à la Philharmonie de Paris, l’AFO a invité 24 jeunes musiciens, mais également 3 illustrateurs et dessinateurs, 2 étudiantes photographes et un réalisateur à donner leur vision de l’orchestre du XXIe siècle !

24 jeunes musiciens proposeront des animations festives tout au long du week-end :
– Le Local Brass Quintet, dont les musiciens sont élèves du CNSMD de Paris, se produira lors du Concert d’Ouverture au Rosa Bonheur guingette, le 18 novembre à 19h,
– 15 musiciens de l’Orchestre Français des Jeunes, présents dans le cadre du programme MusXchange de la Fédération Européenne des Orchestres Nationaux de Jeunes (EFNYO), financé par l’Union Européenne, assureront des interventions musicales à la Philharmonie de Paris les 19 et 20 novembre,
– 4 musiciens du CNSMD de Lyon animeront le stand BeerThoven placé dans la Grande Rue de la Cité de la Musique durant tout le week-end.

Les 3 illustrateurs – Alexandre ClérisseDavid Fichou, Maud Modjo – croqueront sur le vif orchestres et publics. Les 2 photographes Ella Bats et Blanche Clément immortaliseront ce week-end festif au travers d’un reportage et d’une carte blanche. Leurs réalisations seront présentées au public à l’issue d’Orchestres en fête ! 2016 sur nos sites et réseaux sociaux.

Guillaume Benoît, créateur de la chaîne Youtube «Révisons nos classiques» a réalisé un épisode consacré à Beethoven déjà visible sur nos écrans…

Retrouver la programmation d’Orchestres en fête ! 2016 sur www.orchestresenfete.com

Orchestres en fête ! 2016 est soutenue par

Partenaires d'Orchestres en fête ! 2016

 

Suivez Orchestres en fête ! sur

FacebookTwitter Instagram Pinterest Youtube

Enki Bilal, parrain d’Orchestres en fête ! 2016

Artiste éclectique, créateur de décors et costumes pour  ballets et opéras,  Enki Bilal est le parrain de la  8e édition d’Orchestre en fête !.

« Parmi les émotions que nous éprouvons, celles provoquées par la musique sont sans doute les plus difficiles à décrire. Les mots manquent, ou ceux existants apparaissent insuffisants, inadaptés. Alors pourquoi l’écoute-t-on, la musique ? J’ai depuis bien longtemps renoncé à tenter de répondre ce genre de questions. La musique fait partie de l’air que je respire, lorsque je dessine, peins, écris, ou simplement rêve. Celle, qu’on nomme « classique », prenant d’ailleurs de plus en plus d’espace. Et particulièrement celle dite « sacrée ». Un gouffre de mystère pour l’agnostique que je suis. Alors, parrainer une opération telle que Orchestres en fête !, c’est respirer de l’air en plus. Des particules de musique ? »

Enki Bilal

Biographie
Né à Belgrade, Enki Bilal vit dix ans en Yougoslavie avant de rejoindre son père, à Paris. Très vite, le dessin s’impose dans sa vie et après un passage aux Beaux-Arts, il trouve sa véritable passion : la bande dessinée. A à peine 21 ans, il publie Le bol maudit dans le journal Pilote. Suivront La Croisière des oubliés et Les Phalanges de l’Ordre Noir, nés de sa collaboration avec le scénariste Pierre Christin, puis sa première série, La Foire aux immortels, sa trilogie Nikopol, La tétralogie du Monstre, la trilogie du Coup de sang… Artiste éclectique, il dessine des décors pour le cinéma (La vie est un roman, A. Resnais, 1982), des costumes de ballets (Roméo et Juliette, S. Prokofiev / A. Preljocaj), d’opéra (O.P.A. Mia, D. Lavaillant), réalise des films (Bunker Palace Hôtel (1989), Tykho Moon(1996), Immortel, ad vitam (2004)…), peint et expose à la Biennale de Venise, au Palais de Tokyo, à la Villette, au Musée du Louvre, à celui des Arts et métiers et dans de nombreuses galeries d’art.

Découvrir les marraines et parrains des éditions précédentes.

Orchestres en fête ! 2016 est soutenue par

Partenaires d'Orchestres en fête ! 2016

 

Suivez Orchestres en fête ! sur

FacebookTwitter Instagram Pinterest Youtube

Orchestres en fête ! 2016 : une programmation pleine de surprises…

La 8e édition d’Orchestres en fête ! se déroulera du 18 au 20 novembre 2016 partout en France… Découvrez dès aujourd’hui sa programmation 2016 sur orchestresenfete.com et son parrain, Enki Bilal.

Laissez-vous surprendre par le programme de ce week-end festif destiné aux petits et aux grands :

Orchestres en fête ! 2016 est soutenue par

Partenaires d'Orchestres en fête ! 2016

 

Suivez Orchestres en fête ! sur

FacebookTwitter Instagram Pinterest Youtube