En direct des orchestres

Pierre-François Roussillon, nouveau directeur général de l’Orchestre régional de Normandie

A partir de janvier 2019, Pierre-François Roussillon prendra ses fonctions à l’Orchestre Régional de Normandie.

Le Conseil d’administration de l’Orchestre Régional de Normandie, présidé par Philippe Toussaint, s’est réuni afin de procéder à la nomination de Pierre-François Roussillon, en qualité de Directeur général de l’Orchestre Régional de Normandie.

Après une carrière de concertiste et chambriste consacrée à la clarinette et pendant laquelle il crée l’Ensemble Concordia et le Trio à vent de Paris, Pierre-François Roussillon s’oriente vers la direction de structures culturelles. Nommé en 1999 à la direction du Théâtre de la Butte à Cherbourg, il développe à partir de 2002 le projet artistique et culturel du Trident à Cherbourg-Octeville, structure qui regroupe le Théâtre de la Butte, le Théâtre à l’italienne et le Vox. Ce projet conjugue diffusion et création de spectacles, pratiques amateurs et sensibilisation des publics.

Bourges puis Malakoff

La direction de la Maison de la Culture de Bourges de 2006 à 2010 lui a permis de développer une programmation itinérante et des coproductions notamment lyriques tout en modernisant et redonnant du dynamisme à cette institution «historique». Depuis 2011, Pierre-François Roussillon dirigeait le Théâtre 71, Scène Nationale de Malakoff, scène pluridisciplinaire et jeune public dans laquelle il a développé une programmation de musique de chambre et des productions musicales autour de solistes et compositeurs tels Yves Rousseau et Régis Huby. Ces productions sont diffusées en France métropolitaine, outre-mer et à l’international.

 

Un joyeux anniversaire à « Musique à l’Hôpital »

2008-2018 : 10 ans de Musique à l’hôpital, ça se fête !

Musique à l’hôpital, c’est quoi ?

Né d’une volonté de placer l’orchestre au cœur de la cité et de la région des Pays de la Loire, le projet Musique à l’hôpital a vu le jour en 2008. Lors d’une hospitalisation, un patient est confronté à un univers très sonore où la technologie, les machines, les sonneries, les bruits de chariots deviennent brutalement son quotidien. Un séjour à l’hôpital place le patient dans un nouvel espace temps. L’attente est omniprésente : attente de diagnostic, d’un rendez-­vous, d’une perfusion, du repas, d’une visite, attente que le temps passe… Ces moments nécessaires au repos du patient peuvent également favoriser la construction d’espaces de découvertes et de rencontres.

C’est pourquoi, l’Orchestre National des Pays de la Loire a initié le projet Musique à l’Hôpital en mettant en place des rencontres musicales entre les patients, leurs familles, le personnel soignant et les musiciens de l’orchestre dans un désir commun d’améliorer le bien-­être des personnes hospitalisées. Ces impromptus musicaux « humanisent » les couloirs, les chambres, les salons des familles et remplissent ces espaces… un véritable apaisement pour les patients !

Musique à l’hôpital, ça se passe comment ?

Les musiciens de l’Orchestre National des Pays de la Loire qui participent à ce projet sont formés au contact et à la relation aux patients, notamment, dès l’origine, grâce aux stages proposés par l’Association française des Orchestres (AFO) et l’association « Musique et Santé« . Les musiciens qui interviennent se déplacent jusqu’aux chevets des patients. Formés à ce type d’intervention, ils ont pris connaissance du fonctionnement de l’hôpital, des attitudes à adopter pendant leurs interventions et la manière d’appréhender la relation aux soignants, aux patients et à leurs familles. Plus d’un tiers de l’effectif des musiciens de l’ONPL est formé à ce type d’interventions. Depuis la genèse du projet, l’Orchestre leur a proposé quatre formations. Aujourd’hui, 20 musiciens participent au projet tout au long de l’année (chiffre 2018). Quels types de programmes musicaux sont proposés aux patients ?

Ce sont les musiciens de l’orchestre qui proposent les oeuvres jouées selon les instruments de l’ensemble, la formation (duo, trio ou quatuor) et leur sensibilité. Ils sont ensuite amenés à jouer dans les chambres ou dans les couloirs… ce qui n’a rien à voir avec les salles de concerts dans lesquelles ils ont pour habitude de se produire. Parfois, certains patients ne souhaitent pas que les musiciens interviennent à leur chevet, aux premières notes jouées dans les couloirs, les portes des chambres s’ouvrent souvent. Il n’est pas rare non plus de voir certains patients mobiles et leurs familles suivre les musiciens de couloirs en couloirs.

Des interventions en lien étroit avec le personnel soignant

Chaque intermède musical est préparé avec le personnel soignant et se déroule en sa présence. Véritable médiateur, le personnel soignant accompagne les personnes qui souhaitent se rendre au concert dans le salon des familles. A l’issue de ce concert, les musiciens se déplacent au chevet des autres patients. Après chaque intervention musicale, soignants et musiciens se retrouvent pour échanger, revenir sur les moments forts et parfois sur les situations difficiles qu’ils ont pu vivre.

Le projet en quelques chiffres

Chaque saison, Musique à l’hôpital c’est :

  • Près de 30 interventions d’ensembles de musique de chambre constitués de musiciens de l’ONPL (duo, trio ou quatuor);
  • 4 à 5 établissements visités sur la Région des Pays de la Loire;
  • Près de 15 unités de soins (Département Soins de suite, oncologie, maladie du sang, chirurgie viscérale, dermatologie, rhumatologie, pneumologie, hémodialyse, pédiatrie, pôle mère-­enfant, etc.);
  • 1200 patients touchés issus de tous milieux et de tous âges, qu’ils soient admis à l’hôpital pour des courts, des moyens ou des longs séjours.

Les établissements partenaires

  • Le CHU d’Angers (Maine-­et-­Loire -­ 49) -­ 2008/2018
  • Le CHU de Nantes (Loire-­Atlantique -­ 44) -­ 2009/2018
  • Le CH du Mans (Sarthe -­ 72) -­ 2009/2018
  • Le CH de La Roche-­sur-­Yon (Vendée -­ 85) -­ 2013/2016
  • Le CH de Château-­Gontier (Mayenne -­ 53) -­ 2010

En 10 ans, 10000 patients environ ont bénéficié du dispositif Musique à l’hôpital dans la Région des Pays de la Loire.

Le financement

Pour financer le projet, l’ONPL a sollicité les entreprises privées de la région et les membres bienfaiteurs de l’ONPL.

Les entreprises partenaires de l’ONPL mécènes du projet :

JES : 6000€/an (depuis 10 ans)
La Fondation Banque Populaire Atlantique : 2500€/an (en 2015, 2016 et 2017)

Les membres bienfaiteurs

Les fidèles spectateurs de l’ONPL peuvent ainsi prendre part, personnellement, à la vie de l’orchestre en tant que Membre Bienfaiteur en faisant un don. L’ensemble des dons contribue significativement au financement, au développement et à la pérennisation d’actions solidaires de l’ONPL tel le projet Musique à l’hôpital. Les particuliers qui effectuent un don reçoivent un reçu fiscal qui leur permet de déduire de leurs impôts sur le revenu 66% du montant de leur don dans la limite annuelle de 20% du revenu imposable (Article 200 du Code Général des Impôts). A titre d’exemple un don de 150€ (coût réel après réduction d’impôt de 51€) permet de bénéficier d’une soirée concert (2 places de concert en catégorie supérieure) un cocktail-­rencontre avec Pascal Rophé, directeur musical de l’ONPL et les musiciens participants à l’opération Musique à l’hôpital.
En 2017, Près de 200 membres bienfaiteurs de l’Orchestre ont soutenu le projet. Depuis 2 ans, une campagne de Crownfunding sur Commeon permet à ceux qui le souhaitent d’effectuer un don en ligne.

Contacts

Coordination du projet Musique à l’hôpital
Sophie Papin
Déléguée à l’Action culturelle et territoriale I ONPL
Tel. 02 41 24 68 42 I 06 32 81 84 07
spapin@onpl.fr

Mécénat
Hélène Dromby
Déléguée au développement I ONPL
Tel. 02 51 25 29 23 I 06 07 60 86 83
hdromby@onpl.fr

Communication et Relations presse
Catherine Moulé
Déléguée à la Communication et au marketing I ONPL
Tel. 02 51 25 29 24 I 06 07 60 86 70
cmoule@onpl.fr

Séverine Clavel
Adjointe à la Déléguée à la Communication et au marketing I ONPL
Tel. 02 41 24 11 25 I 06 31 97 79 14
sclavel@onpl.fr

 

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRESSE

 

Formation au métier de musicien(ne) d’orchestre

FORMATION AUX MÉTIERS DE MUSICIEN D’ORCHESTRE ET DE MUSICIEN DE FOSSE
L’Ecole Supérieure de Musique Bourgogne-Franche-Comté, en collaboration avec l’Orchestre Dijon Bourgogne, l’Opéra de Dijon, l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté et en partenariat avec l’Association Française des Orchestres, propose une formation professionnelle continue au métier de musicien d’orchestre en alternance avec embauche en contrat de professionnalisation (dispositif AFDAS).

DESCRIPTIF DE LA FORMATION

Ce parcours permet de se former au métier de musicien d’orchestre dans les répertoires d’opéra et symphonique grâce à la complémentarité des programmations des deux orchestres, tout en suivant des cours spécifiques dispensés à l’ESM.

La durée de la formation est de 600 heures en trois semestres :

  • 450 heures en situation professionnelle dans les orchestres
  • 150 heures à l’ESM

Niveau minimum requis : DNSPM ou fin d’un cycle complet de perfectionnement d’un CRR, ou équivalent.

Le concours de recrutement se déroulera le 10 octobre 2018.
Inscriptions en ligne du 16 juillet au 30 septembre 2018.

Pour remplir votre dossier de candidature en ligne :

1. Cliquer sur le lien suivant : www.esmextranet.fr
2. Cliquer sur Connexion
3. Cliquer sur « Pas encore de compte » et créer un compte
4. Une fois connecté avec votre compte, cliquer sur « Inscription » puis sur « Ajouter », puis remplir tous les champs du dossier de candidature
5. Une fois le dossier rempli, cliquer sur « Sauvegarder »
6. Pour imprimer votre dossier avant envoi par courrier, cliquer sur « Voir » puis cliquer sur « Imprimer ».

Le dossier de candidature en ligne reste modifiable si besoin, en vous connectant avec vos identifiants et en cliquant sur « Editer ».

Le dossier de candidature est à compléter en ligne, puis à envoyer par courrier accompagné de toutes les pièces à joindre, avant 30 septembre 2018, à l’adresse suivante : ESM Bourgogne-Franche-Comté, 36-38 rue Chabot-Charny, 21000 Dijon.

Les orchestres et les opéras s’associent en faveur de l’égalité femmes – hommes

CHARTE POUR L’EGALITÉ entre les femmes et les hommes au sein des orchestres et des opéras
Préconisations présentées par l’Association Française des Orchestres et Les Forces Musicales

à Paris, le 16 juillet 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

A l’issue d’un séminaire les réunissant à Aix-en-Provence les 9, 10 et 11 juillet 2018, les membres de l’Association Française des Orchestres et des Forces Musicales se sont engagés à amplifier leur action en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de leurs organisations respectives.

Instruits par les résultats d’une enquête de l’AFO sur le sujet, ils ont formulé des préconisations qu’ils mettront en œuvre localement dans leurs établissements, et en développant les partenariats nécessaires.

C’est un travail sur la durée qui s’engage, pour lequel les orchestres et les opéras, leurs dirigeants et leurs salariés, l’AFO et Les Forces Musicales, agiront en favorisant le dialogue avec l’ensemble des acteurs impliqués.

La mise en œuvre de cette charte fera l’objet d’une analyse annuelle, permettant d’en valider ou corriger les termes.

Conscients qu’aucune contrainte ne changera l’orchestre ou l’opéra si la société tout entière n’évolue pas, ils réaffirment en effet que l’ensemble des acteurs d’une véritable chaîne de responsabilités doit se mobiliser autour d’une même cause, dès le plus jeune âge.

Les préconisations sont annexées à ce communiqué.

Télécharger l’enquête détaillée

Télécharger la charte

CONTACTS 

  • Pour l’Association Française des Orchestres :

Zoé Garry

zgarry@france-orchestres.com – 01 42 80 26 27

  • Pour Les Forces Musicales :

Alexandra Bobes

a.bobes@lesforcesmusicales.org – 01 40 38 66 01

L’Orchestre de Picardie labellisé « Orchestre national en région »

L’Orchestre de Picardie est le premier orchestre français à obtenir le label « Orchestre national en région ».

Depuis le 27 juin 2018, l’orchestre dont la direction musicale est assurée par Arie van Beek, a donc changé de nom pour « Orchestre de Picardie – Orchestre national en région Hauts-de-France ».

——————————————————————–

Décret du 27 juin 2018 – JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE – Texte 25 sur 218 

Décrets, arrêtés, circulaires
TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DE LA CULTURE

Arrêté du 15 juin 2018 portant attribution du label « Orchestre national en région » à l’« Orchestre de Picardie »

NOR : MICD1812899A

La ministre de la culture,
Vu la loi no 2016-925 du 7 juillet 2016 modifiée relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, notamment son article 5 ;
Vu le décret no 2017-432 du 28 mars 2017 relatif aux labels et au conventionnement dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques, notamment son article 3 ;
Vu l’arrêté du 5 mai 2017 fixant le cahier des missions et des charges relatif au label « Orchestre national en région »,

Arrête :
Art. 1er. – Le label « Orchestre national en région » est attribué à l’« Orchestre de Picardie – Hauts-deFrance », situé à Amiens (Hauts-de-France).
Art. 2. – La directrice générale de la création artistique est chargée de l’exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 15 juin 2018.

FRANÇOISE NYSSEN

Télécharger le décret

Un concert surprise pour une fidélité sans faille à l’orchestre

L’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie a souhaité mettre à l’honneur son client le plus fidèle en lui offrant un concert surprise chez lui. Les musiciens se sont donc rendus dans la résidence pour personnes âgées où André Junement  vit désormais afin de célébrer  ses 80 ans d’abonnement !

Spectacle insolite et peu commun, le mois dernier dans les salons de la résidence « Les Roses des sables ». Traditionnellement les équipes de l’institution se mobilisent pour fêter les anniversaires de certains résidents. Mais cette dernière réunion a revêtu une émotion particulière. En effet, plusieurs musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie avaient tenu à être présents afin d’honorer un homme, abonné aux spectacles et concerts du Théâtre des arts depuis… quatre-vingts ans ! Assis sur son siège au milieu de ses « compagnons » de résidence, André Junement a les yeux ailleurs pendant une heure. Il est transporté par cette musique classique (concerto Brandebourgeois de Bach, d’une sérénade de Schubert ou encore Nocturnedu quatuor N2 d’Alexandre Borodine…) qui a jalonné sa vie. Ému par ce cadeau que l’orchestre symphonique de Rouen est venu lui livrer pour récompenser 80 ans de fidélité à l’opéra de Rouen, il a les yeux qui brillent et contient ses larmes au souvenir de ce qu’il appelle sa « deuxième maison », dans laquelle il sent qu’il ne pourra plus retourner.

En 80 ans de fidélité à l’Opéra, André Junement était connu de tous les musiciens. Mais résident de « La Rose des sables » depuis 2017, le mélomane de 87 ans ne peut plus, ainsi qu’il l’indique, « assister aux représentations de l’Opéra ». Cette absence n’est pas passée inaperçue parmi les habitués de la salle de spectacle. « C’est Elena Chesneau, deuxième violon dans l’orchestre de l’Opéra qui s’est inquiétée de ne plus le voir, raconte Frédéric Besnier, chef de service de la résidence. Elle a entamé des recherches et a retrouvé André dans notre maison… Elle nous a raconté son histoire et nous avons collaboré afin de monter cette surprise. »

Reportage France 3 Normandie (R. Deh / P. Cornily / B. Stefani / L. Courbe) : https://culturebox.francetvinfo.fr/opera-classique/un-concert-a-la-maison-de-retraite-pour-80-ans-de-fidelite-a-l-opera-de-rouen-271081

André Junement a découvert l’opéra à l’âge de 7 ans quand ses parents ont décidé de l’emmener voir et entendre « Carmen ». Ce coup de foudre a fait de lui un journaliste critique musical.

Disquaire de référence

Et ce Rouennais n’est pas un inconnu pour ceux qui ont suivi l’actualité musicale de la région depuis plusieurs décennies. André Junement est celui qui, en 1961, ouvre le magasin Record Shop, rue Ganterie, puis, comprenant l’importance de l’évolution de la musique de rythme, s’équipe de tous les catalogues anglais pop-rock et prend le risque de se lancer dans le 45 tour simple. Ses conseils avisés en feront la référence locale, toutes oreilles confondues. Le disquaire ferme ses portes en 1985 mais sa passion pour la musique, notamment classique, ne se dément pas. Il écrit toujours, sous forme de brèves, sur le site des Publics de l’Opéra de Rouen.

L’Auditorium-Orchestre National de Lyon accueille son nouveau délégué artistique

Ronald Vermeulen, nommé délégué artistique

Précédemment directeur du planning artistique pour le Melbourne Symphony Orchestra (direction : Sir Andrew Davis), Ronald Vermeulen prendra ses nouvelles fonctions à l’Auditorium-Orchestre national de Lyon au mois de mai 2018.

Ronald Vermeulen a été auparavant directeur de la programmation du Bergen Philharmonic Orchestra (direction Andrew Litton) en Norvège, de 2010 à 2014. Néerlandais, il a plus de quinze ans d’expérience en tant que délégué artistique de premier plan, et a occupé ces fonctions pour quatre des plus grands orchestres néerlandais : le Rotterdam Philharmonic Orchestra (direction Valery Gergiev), le Netherlands Philharmonic Orchestra (direction Yakov Kreizberg), le Netherlands Chamber Orchestra à Amsterdam (direction Gordan Nikolic) et le Residentie Orchestra  à La Haye (direction Neeme Järvi).

 « Pour son premier poste en France, Ronald Vermeulen va apporter à l’Orchestre national de Lyon et à l’Auditorium sa connaissance approfondie du monde de l’orchestre et son plaisir à travailler au plus près des musiciens. Son expérience, acquise auprès des réseaux européens et anglo-saxons, sera précieuse pour accompagner notre ambition dans la recherche d’un nouveau directeur musical.»  (Aline Sam-Giao, directrice de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon)

 Il succède à Christian Thompson qui devient directeur du planning artistique du Berwaldhallen à Stockholm, pour les Swedish Radio Symphony et Swedish Radio Choir.

Auditorium – Orchestre national de Lyon
04 78 95 95 95
149 rue Garibaldi, 69003 Lyon

Contact presse
Thibaut Giuliani
thibaut.giuliani@mairie-lyon.fr
04 78 95 95 86

www.auditorium-lyon.com

L’orchestre baroque de l’OFJ recrute ses musiciens

OFJ baroque : les inscriptions aux auditions sont ouvertes !

Après le symphonique, c’est au tour de l’orchestre baroque de recruter ses musiciens. Les auditions ont lieu eu un tour à Paris, Lyon et Strasbourg et l’inscription est possible jusqu’au 10 mai sur le site internet de l’OFJ.

Les instrumentistes recherchés :

  • violonistes
  • altistes
  • violoncellistes
  • contrebassistes
  • joueur(se)s de traverso
  • hautboistes
  • bassonnistes
  • cornistes
  • trompettistes
  • clavecinistes
  • percussionnistes

 

Qui peut se présenter au concours ?

Les conditions d’accès au concours sont les suivantes :

  • avoir entre 16 et 30 ans au 30 juin 2018
  • être inscrit(e) dans un établissement d’études musicales
  • être français(e) OU faire ses études musicales en France OU être étudiant(e) aux conservatoires de Genève, Bruxelles, Barcelone, La Haye ou à la Scola Cantorum de Bâle.
Les auditions

Cordes

  • traits d’orchestre téléchargeables ICI
  • 2 mouvements contrastés extraits de :
    • pour violon : sonate au choix parmi BWV 1021, BWV 1023, BWV 1024, TWV 41:A4, TWV 41:F4, TWV 41:A6, 4ème livre de Leclair ou concerto de Bach
    • pour alto : suite de Bach pour violoncelle ou concerto de Telemann
    • pour violoncelle : suite de Bach au choix ou d’un concerto de Vivaldi

Contrebasse

  • traits d’orchestre téléchargeables ICI
  • 2 pièces de styles et de caractères différents

Traverso, hautbois, basson, cor, trompette : 2 pièces de styles et de caractères différents

Clavecin : un prélude et fugue de J-S Bach à interpréter sur clavecin. Les candidats auront aussi à effectuer un déchiffrage de basse continue.

Percussions : sélection sur dossier – merci d’envoyer un CV à contact2@ofj.fr suite à l’inscription

Dates des auditions

Strasbourg – 29 mai / Lyon – 12 juin / Paris 14 & 15 juin

La session

La session se déroulera du 8 au 19 novembre à la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons sous la direction de Rinaldo Alessandrini. Au programme les trois suites de Water Music de Georg Friedrich Haendel et des œuvres de musique de chambre.

Les concerts :

  • 17 novembre – Cité de la Musique et de la Danse de Soissons
  • 18 novembre – Théâtre de Douai
  • 19 novembre – Théâtre des Bouffes du  Nord à Paris

S’inscrire à la session

L’équipe pédagogique de l’OFJ baroque

A côté du chef d’orchestre Rinaldo Alessandrini, quatre professeurs spécialistes du répertoire accompagneront les musiciens :

  • Johannes Pramsohler, cordes
  • Marco Frezzato, violoncelle, basse continue
  • Jean Brégnac, bois
  • Claude Maury, cuivres
Et l’orchestre Symphonique ?

L’Orchestre symphonique de l’OFJ est au complet depuis que les auditions se sont terminées, le 30 mars. Découvrez les musiciens qui participeront aux sessions 2018 de l’OFJ en cliquant ICI (onglet « l’orchestre »).

Contact / Renseignements

contact@ofj.fr

www.ofj.fr

Jonas Ehrler, nommé chef assistant de 3 orchestres !

Jonas Ehrler devient le chef assistant de trois orchestres du nord de la France : l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Picardie et l’Orchestre National d’Île-de-France.

Dans un communiqué commun, l’Orchestre national de Lille, l’Orchestre national de Picardie et l’Orchestre national d’Île-de-France, membres de l’Association Française des Orchestres, annoncent le nom de leur nouveau chef assistant pour la saison 2018-2019.

Les trois orchestres ont signé en 2017 un protocole d’accord de trois années pour favoriser l’insertion professionnelle de jeunes chefs d’orchestre. Sur la saison 2018-2019, Jonas Ehrler succédera donc à Léo Margue, actuel chef assistant de ces mêmes orchestres sur la saison 2017-2018.

Suite au concours s’étant déroulé le 8 mars 2018, la décision est prise :

Jonas EHRLER – 26 ans (né en 1992), de nationalité suisse devient le nouveau chef assistant.

Ses missions, au sein de chacun des orchestres associés, sont « celles, sans exhaustivité, d’assistanat artistique à la réalisation des concerts, à la préparation des programmes, de direction musicale de répétitions, de direction musicale de concerts pédagogiques et autres programmes ».

« Les qualités artistiques, techniques et humaines de Jonas EHRLER, sa grande musicalité, son humilité, son calme intérieur et souverain permettent à sa direction d’être clairement comprise et efficace afin de faire s’envoler l’orchestre qu’il dirige » selon Alexandre Bloch, Président du jury, (et directeur musical de l’ONL Orchestre national de Lille). L’intéressé prendra ses fonctions en septembre 2018. D’emblée, sa tâche s’annonce spectaculaire, au diapason de sa personnalité et de ses compétences.

La personnalité de Jonas EHRLER s’est distinguée parmi 5 candidats d’excellence durant la finale :

  • Bertie BAIGENT
  • Lucie LEGUAY
  • Piero LOMBARDI
  • Elmuth REICHEL SILVA

Chacun a pu dirigé les Orchestres nationaux de Lille et de Picardie dans des œuvres de Bartók, Stravinsky, Haydn et Beethoven durant les 2 tours à Lille et Amiens.

167 candidats se sont présentés dont 22 femmes.

Le jury était composé de :

  • Alexandre Bloch, président du jury et directeur musical de l’Orchestre National de Lille,
  • Ayako Tanaka, violoniste super-soliste de l’Orchestre National de Lille,
  • Arie van Beek, directeur musical de l’Orchestre de Picardie,
  • Zbigniew Kornowicz, violoniste solo super-soliste de l’Orchestre de Picardie,
  • Fabienne Voisin, directrice générale de l’Orchestre national d’Île-de-France,
  • Anne-Marie Clech, conseillère artistique de l’Orchestre national d’Île-de-France,
  • Ann-Estelle Médouze, premier violoniste supersoliste de l’Orchestre national d’Île-de-France,
  • Sabine Raynaud, flûtiste co-soliste de l’Orchestre national d’Île-de-France,
  • Robin Paillette, corniste solo de l’Orchestre national d’Île-de-France.

BIOGRAPHIE

EHRLER-Jonas-chef-maestro-jeune-chef-par-classiquenewsLe jeune chef d’orchestre Jonas Ehrler (né en 1992) achève son Bachelor of Arts in Music à la Haute École des Arts de Zürich dans la classe de direction d’orchestre de Johannes Schlaefli en 2016. Son projet de Bachelor, dans lequel il a dirigé l’opéra de chambre The Corridor de Harrison Birtwistle, a été récompensé par le prix de la ZHdK pour le meilleur projet de fin d’études. Jonas continue actuellement ses études en Master of Arts in Music Performance avec Johannes Schlaefli. Il participe à différents workshops et masterclasses où il reçoit de précieux conseils de la part , entre autres, de Bernhard Haitink, Esa-Pekka Salonen et David Zinman. En tant que chef invité il dirige le Sv. Kristoforos kamerinis orkestas Vilnius de même que le Berner Symphonieorchester lors de concerts scolaires. Il a également été directeur artistique de la Fricktalerbühne à Rheinfelden durant deux saisons. Il fait partie des initiateurs du Zeitfestival de Zürich (avril 2018) pour la deuxième édition. ClassiqueNews rendra compte de son travail au sein de l’Orchestre National d’Île de France au moment où l’intéressé prendra ses fonctions effectives à Lille pour la préparation des programmes.

Communiqué de presse

L’Orchestre des lauréats des CNSMD de Paris et de Lyon recrute

L’Orchestre des lauréats du Conservatoire recrute jusqu’au 18 mai 2018 ! 

Directeur musical de l’Orchestre des lauréats du Conservatoire : Philippe Aïche

Les musiciens désirant s’associer aux projets de l’Orchestre des lauréats du Conservatoire doivent être titulaires du Master, du DFS ou du DNESM depuis moins de dix ans ou doivent avoir accompli un cycle de perfectionnement ou accomplir actuellement un 3e cycle aux Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris ou de Lyon.

Les postes à pourvoir :

Vents

  • 1 poste de 1re flûte
  • 2 postes de hautbois, 1er et 2e
  • 1 postes de 1re clarinette
  • 2 postes de basson, 1er et 2e
  • 2 postes de cor, 1er et 2e
  • 1 postes de 2e trompette
  • 1 postes de 1er trombone

Cordes

  • 2 postes d’alto (dont un poste de chef d’attaque)
  • 4 violoncelles (dont un poste de chef d’attaque)
Auditions

Vents : Mercredi 27 Juin | Plateau n°5 – programme

CordesJeudi 28 Juin | Salle Ravel – programme

Candidatures, renseignements et inscriptions :

CV et lettre de motivation à adresser à Bernard Renaudin par courrier avant le 18 mai 2018
CNSMDP/OLC
Bernard Renaudin
209, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
par mail : brenaudin@cnsmdp.fr