Vers une transition numérique des orchestres

Vers une transition numérique des orchestres

Grâce aux avancées technologiques, les avantages du numérique dépassent désormais ceux de la partition papier.
L’objectif  est de faciliter la vie de tous les membres de l’écosystème orchestral : du bibliothécaire au chef d’orchestre, des musiciens aux éditeurs de partitions.

Le fait de passer de la partition papier à la partition numérique répond à plusieurs objectifs :

  • Réduire l’impact sur l’environnement en arrêtant l’impression de partitions papier en passant à l’édition numérique (développement durable)
  • Gagner du temps (pour les bibliothécaires)
  • Faciliter la lecture lors d’un concert
  • Renforcer le travail collaboratif autour d’une oeuvre
  • Bénéficier d’une plus grande liberté dans l’exécution d’une oeuvre (pour les musiciens et le chef d’orchestre)
Newzik, un exemple d’acteur participant à cette transition numérique

L’équipe de Newzik travaille avec les orchestres au sein d’une relation durable pour que ceux-ci réussissent leur passage au numérique. Des ateliers avec les orchestres sont organisés afin de réaliser des retours d’expériences. Ces ateliers jouent un rôle clé dans l’approfondissement de leur expertise.
Pendant ces sessions, ils peuvent comprendre plus en détail les besoins réels des orchestres, et continuellement enrichir leurs fonctionnalités.
Pour les orchestres, c’est aussi l’opportunité d’expérimenter les avantages des solutions numériques, d’une façon simple et sans engagement.

L’Opéra de Rouen Normandie et l’Orchestre National d’Île-de-France l’ont déjà testé
  • L’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie

“Nous avons commencé à utiliser l’application hier, et on peut déjà sentir une grande différence dans la facilité d’utilisation. Très vite, on comprend les bénéfices tangibles, par exemple pour raccourcir ou finalement éliminer une section. Normalement, il faut tout effacer à la main, voire réimprimer les partitions, là tout se fait en un clic. On tourne les pages avec une pédale, vers l’avant, vers l’arrière … Il y a des choses qui sont plus simples, et tout va beaucoup plus vite, c’est certain.” – Hélène, Violoniste

« Ce qui me semble extraordinaire, c’est la notion de musique ensemble. Les possibilités collaboratives de l’application sont un véritable avantage. Par exemple, si le premier violon fait une annotation sur sa partition, les 14 violons derrière lui reçoivent l’information instantanément. » – Yvan Cassar, Chef d’Orchestre

  • L’Orchestre National d’Ile-de-France

En Mai 2017, Newzik a rencontré l’Orchestre National d’Île-de-France (ONDIF) pour faire essayer à l’orchestre, pendant toute une journée, son application de lecture de partitions numériques.

Pour cet essai, ce sont pas moins de 30 iPads Pro et pédales Bluetooth qui ont été mis à disposition des 80 musiciens de l’orchestre (les cordes, notamment, en partageait un pour deux).

Depuis longtemps, l’orchestre cherchait une solution aux inconvénients relatifs aux partitions papier. Pour chacun de leurs déplacements, aux quatre coins du pays, l’ONDIF doit en effet déplacer de lourdes valises remplies de partitions, ce qui n’est tout simplement pas adapté à leurs besoins. Quand ils ont entendu parler de l’application de lectures de partitions digitales, proposée par Newzik, un essai a rapidement été programmé pour que les musiciens puissent prendre conscience des bénéfices tangibles qu’offrent les outils numériques.

Des avantages à l’utilisation de ce matériel numérique ont clairement été identifiés :

  • Les fonctions collaboratives d’annotation
  • Le zoom et le recadrage d’une partition
  • La possibilité d’afficher les parties des autres musiciens
  • La tourne de page à l’aide d’une pédale

Pour plus d’informations sur les initiatives de Newzik :

Site internet

Brochure d’informations