La Nuit des Conservatoires 2018

La cinquième édition de la Nuit des Conservatoires aura lieu le vendredi 26 janvier. L’Association Française des Orchestres (AFO) est cette année associée à cette manifestation nationale, pour la première fois.
La Nuit des Conservatoires

Initiée par le SPeDiC (Syndicat des Personnels de Direction des Conservatoires), la Nuit des Conservatoires célèbre la créativité, la diversité et le dynamisme de tous les établissements publics ou associatifs qui ont pour missions de sensibiliser et former les amateurs et professionnels, de diffuser le spectacle vivant et de soutenir toutes les pratiques artistiques dans le domaine de la musique, de la danse ou du théâtre.

A travers la danse, la musique et le théâtre, et par le biais de cours ouverts, d’ateliers, d’initiations, de spectacles, de concerts ou de conférences, la Nuit des conservatoires permet de faire découvrir toutes les esthétiques enseignées, la variétés des pédagogies et finalement l’ensemble des richesses que recèlent ces lieux vivants d’éducation et de pratique artistique.

Au total, près de 40 000 structures et un demi-million de personnes apportent leur soutien à cet événement.

La 5ème édition

Pour cette cinquième édition, la COFAC (Coordination des Fédérations et Associations de Culture et Communication), CDF (Conservatoires de France), la FUSE (Fédération des Usagers du Spectacle Enseigné) et la FFEA (Fédération Française de l’Enseignement Artistique), partenaires de longue date, seront rejoints par l’ANPAD (Association Nationale des Professeurs d’Art Dramatique), l’APFM (Association des Professeurs de Formation Musicale) ou encore l’AFO.

Gautier Capuçon, prestigieux parrain de l’événement, sera présent pour célébrer avec nous toutes les cultures, toutes les pratiques artistiques ainsi que soutenir le spectacle vivant et ses artistes, amateurs ou professionnels.

Pourquoi l’AFO devient partenaire de la manifestation ?
L’Association Française des Orchestres a voulu très naturellement soutenir  la Nuit des Conservatoires pour de multiples raisons :
  • Les conservatoires donnent à voir et à entendre la musique et l’orchestre ;
  • ils permettent à des enfants, des adultes, leur entourage, à des écoles, à de nombreux curieux de plonger dans 5 siècles de musique !
  • Ils forment l’oreille des futurs mélomanes et ils sont aussi la première étape de formation des futurs musiciens professionnels.

L’AFO apporte d’ailleurs son soutien aux projets entre les orchestres professionnels et les étudiants se destinant au métier de musicien.

Nombre d’idées reçues circulent encore à propos de la musique dite « classique », qui souffrirait d’une image poussiéreuse : or toutes les initiatives mises en œuvre pour casser ces préjugés doivent être soutenues : les conservatoires sont des établissements ouverts à tous.

L’AFO attend de la Nuit des Conservatoires :

  • qu’elle la surprenne dans la diversité des projets menés, et qu’elle apporte beaucoup de créativité, de nouveauté et de joie !  Avec des jeunes très motivés, nous assisterons à la naissance de projets hybrides, innovants, contemporains et ambitieux.
  • Qu’elle fasse parler d’elle et donne envie à de jeunes gens de pratiquer un art vivant, d’oser franchir les portes des salles de concert qui sont ouverts à tous !

L’Association Française des Orchestres espère beaucoup de réussite pour la manifestation et qu’elle perdure dans le temps. Il est important de mobiliser l’ensemble des acteurs pour des événements nationaux qui rassemble la population autour d’idées généreuses !

Interview de Philippe Fanjas, directeur de l’Association Française des Orchestres

Comment peut-on participer à l’événement ?

Vous pouvez participer à la Nuit 2018, évidemment, en vous rendant le 26 janvier dans le conservatoire le plus proche de chez vous, mais aussi en répondant à ce questionnaire http://bit.ly/2DZ9WlT dont l’objectif est d’évaluer l’impact progressif de la manifestation et surtout de mettre en lumière la vitalité des établissements.