L’EUYO quitte Londres pour l’Italie

L’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne a annoncé qu’il allait quitter Londres où il est installé depuis sa création en 1976. Cette décision est une conséquence de la volonté du Royaume-Uni de sortir de l’Union  Européenne. 

L’ORCHESTRE DES JEUNES DE L’UNION EUROPÉENNE

L’Orchestre des jeunes de l’Union européenne (EUYO) est l’un des principaux orchestres symphoniques du monde. Décrit par le UK Guardian comme ayant « un jeu orchestral passionnant et exaltant, une énergie débordante, une concentration laser et une audace collective … [avec] une prouesse technique qui est carrément terrifiante », et par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, en tant que «meilleur ambassadeur possible de l’Union européenne», il a constitué un pont exceptionnel entre les écoles de musique et le monde de la musique professionnelle pour les générations de musiciens les plus talentueux d’Europe depuis sa création en 1976.

L’orchestre réunit aujourd’hui 116 musiciens âgés de 16 à 24 ans issus de toute l’Europe. Dans le cadre de ses missions, il est capital que l’orchestre séjourne dans un pays membre de l’Union Européenne.

MIGRATION

Conséquence du Breixit (effectif en mars 2019), l’EUYO ne s’établira plus à Londres mais en Italie, dès 2018. L’orchestre se dirige vers le pays de cœur du directeur musical fondateur de l’UEYO, Claudio Abbado.

« Cette décision promet un avenir audacieux, imaginatif et durable pour l’EUYO » déclare Marshall Marcus, le directeur de l’orchestre. Il précise dans un communiqué l’existence d’un futur siège juridique et opérationnel à Ferrare et à Rome. A partir de 2018, l‘EUYO commencera des résidences annuelles de printemps et d’automne au Teatro Abbado à Ferrare. L’orchestre étend ses relations et collaborations professionnelles en organisant la résidence d’été au Grafenegg Festival, en Autriche et en devenant partenaire avec Bruxelles afin de créer l’orchestre flammand des jeunes.

« En tant que co-présidents de l’EUYO, nous sommes ravis du nouvel accord avec le gouvernement italien et la ville de Ferrare, qui constitue un soutien majeur aux réalisations et au potentiel de l’EUYO en tant que preuve concrète de l’action de l’Europe. Avec l’accord avec Grafenegg en Basse-Autriche, soutenu en permanence par un financement de base de l’UE, l’Orchestre peut espérer un avenir positif et sûr, c’est un bon jour pour la coopération musicale et culturelle en Europe. de confiance dans l’Orchestre des jeunes de l’Union européenne  » Sir John Tusa, coprésident de l’IYF et Ian Stoutzker CBE, coprésident de l’IYF et président du conseil d’administration de l’EUYO Orchestra.

RÉACTIONS

Les internautes britanniques ont réagi à la nouvelle sur les réseaux sociaux :

« C’est une perte énorme pour le Royaume-Uni … »

« Mon dieu ! S’il vous plait, arrêtez le breixit ! » un internaute à propos du fait que l’EUYO quitte le Royaume-Uni pour l’Italie.

Voir le communiqué de presse